Quelle Venn ! (#1) — recommandations de lecture en Venn Diagram

Bonnes fêtes !

En guise de cadeau de fin d’année, je vous ai mitonné une série de recommandations de lecture, avec des Venn tous pimpants et colorés, à base de livres aimés et croisements anarchiques. Comme promis.

Comme dirait Julfou : ça sert à rien, mais c’est joli.

  • Commençons. Vous voulez du love ? En voilà :

#1. SONGE À LA DOUCEUR

venn-diagram-allez-vous-faire-lire-songe-a-la-douceur-clementine-beauvais

Lire la suite

Publicités

2016, bilan des 6 mois (Tag 6 mois)

Voici 14 questions pour faire un retour sur vos lectures de 2016 ! s’exclame l’équipe promotionnelle de Pocket Jeunesse (l’une des plus actives sur les réseaux sociaux). J’aime bien cette idée, j’ai toutes les peines du monde à trouver le temps de boucler la rédaction de mes articles thématiques, j’aime les listes et j’aime bien ce jeu : jouons-y.

happy sangoku goku allez vous faire lire

Alors, à mi-chemin de 2016, qu’est-ce que ça donne, cette année de lecture ?

Note : je me suis donné 120 livres à lire comme défi en 2016 (peu importe le format), et j’en suis environ à 80. Ceux dont je vous parle sont donc une sélection 😉

1) Avez-vous eu un coup de cœur ?

J’ai eu un énorme coup de cœur pour Songe à la douceur, qui ne paraît que le 24 août prochain.

Songe a la douceur clementine beauvais sarbacane allez vous faire lire

À ce stade là, d’ailleurs, ce n’est plus un coup de cœur. Il est désormais de ces rares romans (5 ? 6 ?) et encore plus rares romans d’amour (…le seul ?) à m’avoir bousculée si intimement, à m’avoir fait pousser tant de cris et soupirs d’émotion, à s’être si parfaitement entendu avec l’embrouillamini indémêlable de ma personnalité faite d’humour, de romantisme et de cynisme ; à s’être, au final, si bien joué de moi sans s’amuser à se jouer de moi… qu’il m’est devenu un livre cher.

Lire la suite

Quelques bonnes dystopies à croquer sans attendre

Après avoir examiné le thème dans ma saga explicative, je me sens en devoir de vous proposer une sélection de bonnes dystopies à croquer sans attendre.

L’élaboration de cette liste fut un exercice difficile. Hé oui, comme je l’évoquais ici, ça se bouscule au portillon. 42 000 titres dystopiques disponibles en 2016.

Aussi, voulant m’adresser tant à mes lecteurs déjà friands du genre qu’aux curieux ne le connaissant pas, j’ai opté pour un concept un peu bâtard, à mi-chemin entre la liste exhaustive et la liste qualitative : la liste évolutive.

Nous aurons donc :

  1. La sélection Découverte
  2. La sélection Approfondissement
  3. La sélection Expert
  4. Et pis le bonus : Le Top 5

Rhôô j’vous gâte, hein ? Hiii.hehehe Lire la suite

Top Jeunesse 2015

Vous l’attendiez, le voilà ! Mon TOP DIX jeunesse de 2015. 

Vous commencez à me connaître, vous savez que :

  1. j’ai lu (plus de) 170 livres cette année, en majorité en jeunesse et young-adult, et ai donc eu toutes les peines du monde à m’en tenir à 10 ;
  2. quand je fais une liste de 10, je vais plutôt vous parler de 30 titres (puisque, pour chaque livre du Top, je vous en recommande plusieurs dans le même genre) ;
  3. il est possible voire probable qu’un gif récalcitrant se glisse ici ou là, je décline toute responsabilité ;it wasnt me supernatural jared padalecki sam
  4. comme l’an dernier, je vais y aller à rebours, pour ménager le suspense.

C’est partiii ! Lire la suite

Plus de morts que de vivants, de Guillaume Guéraud (2015)

Ce roman est ma première rencontre avec l’auteur Guillaume Guéraud, un auteur que ma cops Anahita aime beaucoup* et qui m’a, je dois l’avouer, complètement bluffée.

plus de morts que de vivants guillaume guéraud rouerguePlus de morts que de vivants est un huis-clos sous haute tension dans un collège du xve arrondissement de Marseille où s’est déclaré, le matin du dernier jour avant les vacances, un virus inconnu et foudroyant. Lire la suite

Ma mère, le crabe, et moi, d’Anne Percin (2015)

Voilà une super découverte, qui ne partait pas gagnante, et que je suis RAVIE d’avoir faite.

ma mère le crabe et moi anne percin le rouergueMa mère, le crabe, et moi, d’Anne Percin, raconte à la première personne l’histoire d’une adolescente qui vit seule avec sa mère, à partir du moment où celle-ci se voit diagnostiquer un cancer. Pourquoi cela ne partait pas vraiment gagnant ? Sans doute un peu car je commence à en avoir soupé de la « sick-litt » (horrible, horrible expression) qui peut produire le meilleur comme le pire, et aussi car je craignais que le ton humoristique me hérisse le poil.

Hé bien c’est une merveille. Lire la suite

Mingus, de Keto von Waberer (2012)

Voilà un roman de SF dystopico-amoureuse pour le moins étonnant.

Mingus keto von waberer le rouergueMingus est une expérimentation biologique, un homme-lion. À la mort de son père spirituel, il s’enfuit du labo, emportant avec lui celui qu’il appelle « Petit frère », l’objet de toute son affection immesurée. Mais Mingus est beau, d’une beauté irréelle, fascinante et effrayante, dont on ne peut se détourner, et dès qu’il est découvert, chacun voudra s’en emparer pour faire de lui, qui sa mascotte, qui son porte-parole, qui son sujet d’étude, qui un martyr. Lire la suite

Le bureau des objets perdus, de Catherine Grive (2015)

Petit coup de cœur pour ce roman à la voix unique, et plein d’allant.

bureau des objets perdus catherine griveVous passez votre temps à perdre vos clés, votre carnet, votre pull préféré ? Les objets se carapatent pile au moment où vous en avez désespérément besoin, avec une telle régularité que votre entourage pense que vous le faites exprès ? L’héroïne de ce roman comprend votre peine. Lire la suite

Les Autodafeurs 1. Mon frère est un gardien, de Marine Carteron (2014)

Petite audace. Moyennement séduite par la couverture (je ne suis pas fan des couvertures « photos » qui ne stimulent pas tellement l’imagination) mais totalement par le résumé (et par les petits paragraphes grapillés çà et là lors de mes errances en librairie), j’ai fait l’acquisition du premier tome de cette trilogie. J’ai été bien inspirée : c’est excellent.

mon frère est un gardien les autodafeurs marine carteronAuguste a quatorze ans lorsque son père meurt dans un accident de la route (qui s’avère de plus en plus suspect à mesure qu’il se renseigne dessus), et qu’il se retrouve, un peu par sa propre faute, et beaucoup par celle des adultes de son entourage qui cultivent un mystère touffu autour de leurs bizarres activités ancestrales, plongé dans une guerre millénaire entre deux congrégations improbables : la Confrérie et les Autodafeurs. Lire la suite

Le royaume des cercueils suspendus, de Florence Aubry (2014)

Ce livre est comme une anecdote venue de loin, dont on ne pourrait comprendre les subtilités sans raconter l’histoire de ce pays étonnant, l’histoire de ses gens et ses magies, autour, avant, et pendant. Alors en quelques mots…

le royaume des cercueils suspendus florence aubry rouergueLe royaume des cercueils suspendus*, c’est l’histoire d’une trahison. Lire la suite