Comment parler des romans des autres quand on est soi-même dans le milieu

C’est toujours la saison des tops ! Et aujourd’hui, je devais publier un Top.

Sauf que j’ai compris récemment, avec le concours d’un grand sage, que je pouvais faire du mal à des gens en classant leurs romans, et que dresser des tops n’était plus forcément la meilleure des idées, à présent que je suis à la fois éditrice et autrice*.

Qui l’eût devinu ? Mdr, tout le monde, mais je suis lente, pardonnez.

* Oui coucou j’ai un roman jeunesse à paraître en mars ; je reviendrai là-dessus !! ❤

Pourquoi n’est-il plus bon que je dresse des tops ? Lire la suite

TOP 10 Albums jeunesse 2019

C’est la saison des tops, t’as failli oublier ?

Et comme chaque année, je suis au rendez-vous ! Et pour la première fois depuis longtemps, je suis même à l’heure au rendez-vous, vu qu’on est encore en janvier, hé, franchement ?!

Ne t’inquiète pas, j’ai encore de la marge pour te décevoir, puisque ce n’est que le 1er top d’une longue série et que je peux donc être en retard sur tous les suivants : yay !!

Voilà le programme :

– Top 10 Albums jeunesse 2019
– Top 10 Littérature jeunesse 2019
– Top 15 Littérature ado 2019
– Top 20 bande dessinée 2019 (jeunesse et adulte)

Le tout en janvier !

Ah, j’adore le goût des promesses bientôt brisées au petit-déjeuner. Sur ce, c’est parti !

ALBUMS JEUNESSE
— TOP 10 DE MES LECTURES 2019 —
Lire la suite

Instagram, viens-y donc : c’est là qu’on lit

Petit article complètement utilitaire, donc un peu décevant ne nous le cachons pas, je m’amuse plusse quand je te parle de livres, mais j’ai le sentiment profond, la viscérale sensation, qu’un petit mot est nécessaire sur…

Plein de gens me disent encore « Boah… je vois pas l’intérêt » (d’y aller), à quoi je réponds, mais HOSANNA, cuisine donc ta tarte aux quetsches *sans* la prendre en photo pour tes réseaux, passant ainsi du temps de qualité loin des écrans.

MAIS.

Mais, parmi ces gens qui ne voient pas l’intérêt, des gens très bien, parfois même (sert son cœur entre ses griffes) des amis, il y a des passionnés de littérature, des amateurs de blogs littéraires — et LÀ, , il me semble impératif de mettre les points sur les zi.

INSTAGRAM EST FAIT POUR TOI !Impossible cornichon fermenté.

Laisse-moi t’éclairer.

Lire la suite

L’AntiRentrée #2 : Un coup de cœur ne meurt jamais

Il y a quelques mois, j’ai publié un premier article « Antirentrée #1 : laisse le temps faire le tri, lis ceux de l’an dernier ! »

Toujours dans l’optique de ne pas se faire écraser, écarteler, laisser pour mort sur la plage par la

GIGANTESQUE VAGUE DES NOUVEAUTÉS

je vous propose de plonger profondément sous la vague et d’aller explorer la blogosphère à la recherche de cette précieuse perle : le coup de cœur. Pas celui qui vous saisit de sa beauté sur le moment et s’étiole à la lumière, perd son éclat au fil des semaines. Non, celui qui dure

des années.

L’intérêt ? Vous proposer une liste 100% bonheur dans laquelle piocher les yeux fermés.

Pour ce faire, j’ai consulté quelques-uns de mes blogueurs et influençeurs préférés et leur ai demandé : parmi tous les livres que tu as lus, lesquels d’entre eux, coups de cœur d’alors, ont tenu sur la durée ?
Y a-t-il donc sur la blogosphère autre chose que des coups de cœur éphémères ?
Réponse : oui, il y en a. Et pour vous j’ai compulsé les

COUPS DE CŒUR ÉTERNELS
de 25 lecteurs et influençeurs*

* 20 femmes, 5 hommes, de 15 à 35 ans, tous actifs sur les réseaux. Je listerai en fin d’article les liens vers tous les blogs volontaires concernés.

Chacun de ces 25 lecteurs m’a donné une liste de 5 à 12 (pour les plus gourmands) romans jeunesse qu’ils relisent, reparcourent ou reniflent régulièrement. Aussi, pour vous convaincre tous que l’amour peut durer 100 ans (ou au moins 3) voici, compulsés, les résultats de cette enquête d’Antirentrée.

UN COUP DE CŒUR NE MEURT JAMAIS
ou le top des romans jeunesse intemporels des blogueurs Lire la suite

L’AntiRentrée #1 : laisse le temps faire le tri, lis ceux de l’an dernier

Tu as cru que je plaisantais quand je disais préparer des articles sur le thème #AntiRentrée ? mais ce n’était qu’un stratagème habile pour avancer mes pions en loucedé, car j’étais très sérieuse :

La rentrée littéraire m’excite autant qu’elle m’use. On est envahi pourchassé canardé de recommandations de lecture de

*LA NOUVEAUTÉ*

… jusqu’à l’absurde, car personne n’a encore de recul dessus.

Tu te surprends donc, si tu es comme moi très sujet·te aux pointes d’enthousiasme, à acheter sur un caprice un bouquin dont tu as entendu parler partout, sans avoir pris le temps de véritablement te pencher sur la question (car qui l’a, ce pitin de temps), de le feuilleter, de vérifier que les quidams auteurs de la recommandation sont de bon goût, de gout voisin, de goût similaire au tien. Et tu te retrouves à lire, au hasard, ÇA RACONTE SARAH, qui en plus d’avoir un titre nul à chier qui te racle le palais comme un lendemain de soirée sponsorisée par le tabagisme,est la quintessence de tout ce que tu détestes en littérature, à base de vacuité nombriliste au style blanc qui rend vert, un machin post-durassien sitôt né sitôt daté, la phrase nominale comme étendard poétique déchiré, le carbone 14 du nouveau roman fait papier.

ET TU L’AS ACHETÉ. AVEC TON ARGENT DUREMENT GAGNÉ.
(Expérience de ma rentrée littéraire 2018. La rancœur est encore présente, le sens-tu.)

Passons. Je suis encore en train de me laisser déconcentrer par la passion. Mon médecin m’a dit d’arrêter.

L’objet de cet article n’est pas de t’éviter des romans en particulier (et si tu as aimé Ça raconte Sarah, tu as le droit d’avoir tort, moi je t’empêche pas).

L’objet de cet article est de t’éviter de te laisser manipuler par les hormones de la séduction que dégagent tous les petits livres chauds et croustillants juste sortis des presses. Ne te jette pas à corps-perdu dans une série de blind-dates qui te laisseront insatisfait·e et entameront ta confiance dans le genre littéraire.

Laisse-toi le temps de la réflexion. Écoute les voix de tes amis qui ont fait le tri pour toi une année durant et te recommanderont un compagnon de lecture de qualité.

Laisse le temps faire le tri,
lis les romans de l’an dernier !

Lire la suite

TOP LITTÉRATURE 2018. Partie 2 : ado-adulte

Il y a quelques jours semaines, je vous recommandais une (trop longue) liste d’excellents romans jeunesse (8-12 ans), dans mon TOP LITTÉRATURE JEUNESSE (partie 1)

Aujourd’hui, je vous recommande une (encore plus longue) liste : celle de mes…

Lire la suite

TOP LITTÉRATURE 2018. Partie 1 : jeunesse

À l’occasion de Partir en Livre, la fête du Livre Jeunesse, je participe à l’événement organisé par « Booktube et la Blogo en Livre », qui propose chaque jour un article ou une vidéo mettant en valeur la littérature jeunesse.

Hier, c’est Axelle de la chaîne La parenthèse d’Axelle qui nous parlait de la représentation des enfants de la guerre dans la littérature jeunesse.

Aujourd’hui, c’est moi qui vous propose mon TOP LITTÉRATURE 2018 !! C’est un Top  en 10 + 5 livres bonus + tous ceux que je recommande en parallèle soit une douzaine, c’est-à-dire, si l’on suit mes calculs, beaucoup trop.

COMME D’HAB.

Et demain, ce sera Audrey du Souffle des mots qui vous parlera… on ne sait pas de quoi — ouhloulou, on en dandine de suspense.

Ah, attendez, on me souffle dans l’oreillette que… IL Y AURA UN INDICE À RÉCOLTER DANS CET ARTICLE, à associer à ceux des autres vidéos et articles dans le but de gagner plein de cadeaux. (Attention, il sera très difficile à trouver.)

En attendant, le voici, le voilu, mon top littérature jeunesse 2018 ! Lire la suite

La dernière marée, d’Aylin Manço (Talents Hauts 2019)

Je me prête aujourd’hui à un exercice difficile : rédiger un article sur le roman d’une amie, en sachant qu’elle sait que j’ai lu (le roman) et que je sais qu’elle le lira (l’article).

C’est déjà beaucoup trop compliqué pour un dimanche matin, te dis-tu en défroissant péniblement tes paupières — et tu as raison. C’est pourquoi j’ai décidé d’émailler cette chronique littéraire d’images et de diagrammes colorés, qui nous reposeront l’âme et la cervelle à tous les deux, et nous permettront de glisser distraitement de haut en bas sans rien manquer de la substantifique beauté mélancolique de ce premier roman d’une rare puissance symbolique :

La dernière marée,
d’Aylin Manço
(Talents Hauts, 2019)

Le récit se déroule sur une dizaine de jours, qui correspondent aux vacances d’été très étranges d’une fille de 13 ans, Élo, partie à la mer (comme chaque année) avec ses parents qui (pas comme chaque année) semblent en pleine rupture avec la réalité. Nous avons donc, en invités :
– le père Philémon (bonne pâte, un peu à la masse)
– la mère Anna (distante, totalement à la masse)
– Élo (et ses questionnements existentiels d’ado rageuse, parmi lesquels : Mais putain pourquoi personne me dit rien dans cette famille et c’est quoi leur problème au juste ?)
– et, en featuring spécial : la fin du monde. Narmol.
Lire la suite

Le sel de nos larmes, de Ruta Sepetys (Gallimard Jeunesse, 2016)

Article par Patatita

Hé, bonjour toi, mignon petit pavé déniché au magnifique (*paillettes et arc-en-ciel*) Salon du Livre Jeunesse de Montreuil.

4 voix se croisent.

Pourquoi Johana, brillante infirmière Lituanienne, est-elle poussée par le besoin irrépressible de sauver tous ceux qu’elle croise ? Qui est Florian, cet Allemand qui fuit sans vouloir donner son nom, et qui, étrangement, ne porte pas d’uniforme militaire ? Qu’est-ce qui pousse Emilia, jeune Polonaise qui semble cacher un lourd secret sous son manteau ? Et quel Alfred faut-il croire : le dévoué marin du Reich, ou le jeune homme qui se terre au fond d’une cale ?

La culpabilité, le destin, la honte, la peur ; le chemin de ces quatre adolescents, pris entre les tirs croisés de Staline et Hitler, les mène vers une échappatoire inespérée : le Wilhelm Gustloff, immense navire qui doit emporter des milliers de réfugiés loin du front.

Warning :
ne pas s’approcher de ce roman d’un air attendri,
la bouche en cœur, prêt à pincer ses bonnes grosses joues :
vous risqueriez de vous prendre un raz de marée émotionnel en pleine figure ! Lire la suite

LA VOIX DES BLOGS : Prix de littérature jeunesse remis par des blogueurs

Il faut que je vous parle d’un truc : je suis juré d’un prix littéraire. Oh, c’est un prix discret, il est encore tout neuf (il a six ans, même pas l’âge de raison), il cherche encore qui il est et à comprendre ce qui se passe autour, comme le Docteur juste après une regénération.

Oh, j’ai survécu. Formidable. J’adore quand je fais ça.

Ce prix littéraire s’appelle :

La Voix des Blogs

(Ce disant, je jette des paillettes sur toi. Merci de bien vouloir accuser réception.) Lire la suite