La créatrice & administratrice, Lupiot

image blog allez vous faire lire avatar gravatar LupiotMais qui donc est-ce, derrière ce ridicule mignon petit pseudo de Lupiot qui paraphe  la plupart des articles d’Allez vous faire lire ?

On m’a fait remarquer qu’il serait bon de se présenter. Certes. J’avais oublié.

  • Qui suis-je ?

Je suis Lupiot. (Mon vrai prénom est Julia.) Je suis une bipède décadactyle ongulée à l’imagination hyperactive. J’ai choisi de partager la passion intellectuelle et émotionnelle que m’inspire la littérature jeunesse par le biais de ce blog. (Je reviens sur sa création ici).

Pourquoi « Lupiot » ? Lupiot est le petit nom que j’ai choisi lorsque j’avais quatorze ans et lupiotjocondecommençais à publier des fanfictions Harry Potter sur internet (avec l’avatar magnifique que vous voyez sur la droite).  Je l’ai utilisé sur de nombreux forums et dans tous les univers de la culture web dans lesquels je me suis investie. Mes écrits ont évolué, et mon lectorat a (en majorité) grandi en même temps que moi. J’ai préféré conserver ce pseudonyme afin que les personnes m’ayant connue au cours de mes publications puissent me suivre ou me retrouver.

Lupiot signifiait « loupiotte », initialement. Mais c’est aussi une jolie dysorthographie du mot loupiot qui me semble ad hoc pour une activité de blogueuse littérature jeunesse..

  • Qui suis-je dans la vraie vie ?

Je suis diplômée d’un Master 2 professionnel Métiers du Livre, avec une double spécialisation, en jeunesse et en bande-dessinée.

En 2015, j’ai fait un stage de six mois chez gallimard jeunesseGallimard Jeunesse, au service Littérature, façon la plus géniale possible de confirmer mon projet de travailler en édito jeunesse.

Depuis, j’ai été lectrice et assistante d’édition en free-lance pour quelques super éditeurs (Gallimard Jeunesse, Thierry Magnier, Gulf Stream Éditeur), puis en 2016 j’ai travaillé chez un éditeur technique pendant 5 mois.

sarbacane éditions logoActuellement, je travaille en tant qu’assistante d’édition pour Sarbacane, sur les merveilleuses collections de romans Exprim’ (ado-adulte) et Pépix (8-12). Et c’est génial.

En parallèle, je trafique plein de trucs :

  1. Je suis rédactrice pour le magazine Mageek, mag féminin de culture geek ;
  2. Je rédige ce blog, et entretiens mes partenariats les maisons d’édition qui ont choisi de faire confiance à ma lecture critique ;
  3. Je lis, prête, achète, abîme, relis, critique (et aime passionnément) des livres de tous poils.

Pour les curieux et intéressés, vous pouvez consulter mon profil LinkedIn.

  • Pourquoi la littérature jeunesse ?

Ben oui c’est vrai, je suis grande, alors qu’est-ce que c’est que cette obsession infantile ?

J’en parle ici.

Il se trouve que l’édition jeunesse, sans être libérée des contingences commerciales ni des tendances à la mode dans l’ensemble de la société (la tendance rétro, la tendance dystopique, la tendance zombies, etc.), éléments qui ont chacun leurs vertus et leurs vices, est à mes yeux le secteur de l’édition le plus intéressant par la grande liberté qu’il permet et le dynamisme dont il fait preuve.

  • Et sinon, qu’est-ce que ce blog ?

Le cœur du propos ! Vous pouvez consulter la page de Présentation du blog qui vous éclairera sur le contenu que vous pouvez attendre d’Allez vous faire lire. Vous pouvez aussi consulter :

  1. La liste des articles déjà parus ;
  2. La liste des articles à venir.

Bonne lecture,

Julia (aka Lupiot)

Publicités

9 réflexions sur “La créatrice & administratrice, Lupiot

  1. Coucou Lupiot, ton blog est vraiment sympa, et… très intéressant! J’ai parcouru, lu quelques commentaires sur le sexisme,etc… je garde un oeil sur ton blog!
    ps: tu connais ce site: http://www.lab-elle.org/? il est très intéressant, il parle justement de la place des petites filles et plus généralement de chaque membre de la famille dans les livres jeunesse.
    a bientôt

    J'aime

    • Merci ! Contente de voir que tu as trouvé ma mini réflexion sur le sujet digne d’intérêt. Je suis allée jeter un oeil au site que tu m’as conseillé, c’est un beau projet que de pointer les oeuvres qui ouvrent le champ des possibles pour les petites filles, et entendent interroger et gommer la frontière des genres dans la littérature jeunesse. Merci 🙂
      Au plaisir !

      J'aime

  2. Bonsoir,

    Je suis un peu embêtée de venir vous « polluer » le blog ainsi à propos de votre histoire « Petit » publiée sur Fanfiction.Net.
    Autant vous dire que je ne suis pas une psychopathe, bien que le fait que je vous ai cherchée, trouvée, et que je copie-colle ici ma review, soit légèrement inquiétant. J’en ai conscience, mais il était à mes yeux important que vous lisiez mon commentaire. Le voici donc :

    « Bonsoir !

    Bon. Je ne pense pas que vous lisiez un jour ceci. J’ai regardé très vite (dès le chapitre deux, je crois) les dates de parutions, les dernières reviews et la dernière mise à jour. Au vu de ces éléments, j’en ai déduis que la fiction était abandonnée, le compte également, voire l’adresse mail associée. Et c’est là que ça me chagrine : vous ne saurez jamais ce que j’ai pensé de cette fic.

    Pourquoi ais-je continué la lecture de la fiction en sachant très bien tout ceci ? Parce que c’est l’une des fictions les mieux écrites que j’ai pu lire.

    Tout d’abord, l’idée :
    L’idée de fouiller la question de l’absence de l’amour dans l’existence de Voldemort est excellente. Proposer que Harry – qui a une formidable capacité à aimer – fasse naître ce sentiment chez le mage noir est toute aussi géniale.

    Ensuite, la mythologie mise en place :
    Il y a un vrai univers, complet, construit, cohérent, intéressant, intelligent et novateur dans cette fiction. J’ai été totalement passionnée par le quotidien des Mangemorts, par l’école d’Insan Greek (qui est au passage un personnage extraordinaire, et parfaitement maîtrisé), par l’Ordre du Phénix, et tout ce qui constitue l’univers de Rowling que vous avez revisité, ou toute nouveauté introduite. Ce monde décrit dans cette fiction est vivant ! Et, je le redis : cohérent. C’était un vrai bonheur que de le découvrir, et j’y ai pris autant de plaisir qu’à connaître celui de J.K. Je pèse mes mots, très soigneusement.

    La personnalité des personnages :
    OOC ? Non. Fidèles ? Non plus. C’est un très savant et très étrange mélange. Je vais réemployer ce mot : cohérence. Tout du long, c’est celui qui a gouverné le récit, quel que soit l’aspect de celui-ci. On s’attache, par ailleurs, à tous les personnages. Les « méchants » sont vraiment mauvais, et les « gentils » sont humains. Harry et Voldemort sont incroyables. Leur schéma psychologique se tient du début à la fin, ne nous surprend pas, ne nous choque pas. Non, il nous émerveille par tant de justesse et d’appropriation. Vous avez pris des personnages, et vous leur avez donné une vie propre. Celle-ci rend parfaitement hommage à l’oeuvre d’origine, tout en apportant votre univers avec brio.
    Quant aux personnages inventés, ou aux personnages très secondaires de la trame de base, vous les traitez avec le même souci du détail, le même respect que les personnages principaux, et surtout : la même capacité d’insuffler de la vie. Je le répète d’ailleurs : j’ai adoré Insan Greek. Une petite pensée pour Gregory Goyle qui m’a beaucoup touché du début à la fin. Et j’ajoute que je n’ai jamais autant aimé Harry qu’au travers de cette fiction. Et je ne suis pas particulièrement fan du personnage, même lorsque j’avais huit ans.

    La trame, la dynamique, le style, bref, le talent :
    Même tous les points précités découlent évidemment de votre talent, la globalité laisse sans voix. La justesse des situations, des émotions décrites. La justesse des psychologies d’enfants, et d’adultes. L’incroyable justesse de la complexité des sentiments et des relations qu’ont les gens ; la maturité incroyable dont vous avez fait preuve : c’est hallucinant. Cela force l’admiration, le respect, et un peu de jalousie. J’ose le dire. Si je n’avais pas lu votre profil et votre âge, jamais je n’aurais imaginé que vous puissiez être si jeune au moment de la rédaction.

    En conclusion :

    C’était une lecture fantastique. Je ressens beaucoup de mélancolie et de gratitude. De la mélancolie car « c’est fini », et que j’aimais passer ces instants intenses dans votre monde (sentiment que me procuraient les livres d’Harry Potter étant petite). Et de la gratitude parce que vous avez partagé cette histoire. Une fois encore, c’est un sentiment similaire à celui que je ressentais face au support d’origine.
    Oui ! C’est réellement dommage que cette fiction soit abandonnée.
    Oui ! C’est dur de me dire que je ne saurai jamais la suite, ni ne ressentirai jamais des émotions aux côtés de Harry.

    Mais, je ne vais pas vous dire « Pitié la suite », simplement « Merci ». « Merci, et de grâce : ne lâchez jamais ce don, continuez d’écrire, quel que soit le sujet. Je pense qu’il y a quelque don à creuse très sérieusement. »

    Oui, je crois que vous êtes un auteur. Pas seulement de Fanfiction. Je pense que vous avez le talent, la sensibilité et l’imagination d’un bon écrivain. Alors foncez !

    Gabrilus »

    Je confesse n’avoir que lu en diagonale votre blog, trop excitée à l’idée de transmettre mon ressenti au sujet de votre histoire que je viens de terminer. Il faut admettre également qu’il se fait tard, et… « On rigole, on rigole, mais… » Il faudra bien se lever.
    Nouvelle précision : je ne suis pas non plus une sociopathe.

    Avant de vous quitter : un dernier merci. Je suis contente de voir que vous avez bien grandie et que votre vie semble se profiler sous les meilleurs auspices. Bonne chance !

    Gabrilus, bis

    PS : Cette saleté de Worpress souhaitant de toute évidence que je m’identifie pour recevoir les notifications ; mon adresse mail étant un doublon, je n’ai d’autre choix que de me connecter. Toutes mes excuses pour le lien occasionné, et une nouvelle fois pour le message hors-sujet.

    Aimé par 1 personne

    • Grabilus / L’Araignée, je vais te répondre de façon privée si je te retrouve dans mes reviewers FF.Net, sinon, tu peux me laisser ci-dessous ton adresse email, ou encore m’envoyer un MP en passant par feufeunet ; je reçois toujours mes messages. (Je n’ouvre plus mes reviews par angoisse compulsive de la flamme et culpabilité des délais, mais je lis mes messages privés). Et…non, Petit n’est pas mort dans ma tête, et s’il y a probablement une part de déni dans ce constat, je t’invite à ne pas perdre tout à fait espoir. J’aimerais te répondre en privé ; ton message m’a beaucoup touchée.

      J'aime

  3. MP envoyé sur « Feufeunet » (J’ai mis le temps à comprendre). Dans tous les cas, j’ai le pseudo « Gabrilus » dessus, et je dois être l’une des dernières reviews pour le dernier chapitre 🙂

    Je suis super heureuse de savoir qu’on en saura plus, plus tard. C’est un beau bonus ^^

    J'aime

    • Salut Gabrilus. Pas pour te créer des palpitations mais au moins pour te tenir au courant car, si j’en crois ta review enthousiaste, tu es attachée à l’histoire : j’ai repris Petit. Donc publication un jour prochain dans le mois qui vient, j’espère.

      Aimé par 1 personne

      • Pas de palpitations, non, un beau sourire sur cette délicieuse journée ! J’y repensais en plus récemment en me demandant si je n’allais pas me refaire le plaisir de la relire. C’est te dire si j’ai adoré !

        Je lirai avec grand grand plaisir cette suite. Vraiment ravie que tu aies envie d’en donner un peu plus, et merci encore d’y avoir pensé ^^

        Excellente fin de journée !

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s