Le livre de la poussière, 1. La Belle Sauvage, de Philip Pullman (Gallimard Jeunesse, 2017)

Ok donc j’ai lu ce roman il y a à présent un an, et pour la rédaction de cette chronique, qui a beaucoup tardé, je l’ai RE-LU en entier, oui Madame. Mon opinion est donc tout vernie de sagesse et —

Oh mon DIEU comment c’est BIEN !!!

Pour rendre justice à mon enthousiasme, pour la durée de toute cette critique, il conviendra d’imaginer non pas une femme adulte derrière un clavier ventant de façon argumentée les mérites d’un excellent roman, mais un écureuil sous cocaïne en train de bondir dans tous les sens pour présenter sa noisette préférée.

J’apprécie votre coopération dans cet exercice.

Récap pour ceux qui ont une vie en-dehors de la littérature jeunesse : Philip Pullman, l’auteur de la trilogie La Croisée des Mondes (parue entre 1995 et 2000), énorme succès fantastique érigé en classique de la littérature de genre pour petits et grands…

…écrit une nouvelle trilogie fantastique se déroulant dans le même univers, un spin-off (comprendre que ça se passe en parallèle des faits que nous connaissons, ou avant, ou après) qui s’appelle Le Livre de la Poussière et dont le tome 1, La Belle Sauvage, a paru en français chez Gallimard Jeunesse le 16 novembre 2017.

Armée de ma patience caractéristique, je l’ai évidemment acheté le jour de sa parution en VO, , le 19 octobre 2017 à 19h30, pour commencer à le lire dans les transports sitôt sortie de chez Shakespeare & Co.

Moi dans le métro

Je l’ai lu avec un acharnement pugnace et une lenteur rageante, car le vocabulaire so british de la campagne m’est totalement mais alors totalement étranger, et je devais vérifier toutes les deux pages si le dæmon qui venait de se percher sur l’épaule de son humain était un chat, un piaf, ou un bon dieu de singe. J’ai appris de nombreux noms d’animaux en anglais, merci l’imagier Pullman, et j’ai découvert à cette occasion mon nouvel animal préféré :

LE MARMOUSETC’EST UN SINGE MINIATURE.
JE HURLE.

Cute ? Super cute. Mais revenons à notre campagne anglaise : Lire la suite

Publicités

Lady Helen 2. Le Pacte des Mauvais Jours, d’Alison Goodman (Gallimard Jeunesse 2017)

Article par Bloup

Lady Helen est de retour ! Après notre chronique à quatre mains du tome 1 et notre passionnante rencontre avec l’auteure, venez découvrir mon avis sur ce deuxième tome !

Après son départ précipité de la maison de son oncle, Lady Helen passe l’été dans la ville balnéaire de Brighton sous le chaperonnage de Lady Margaret Ridgewell et de son frère, Lord Hammond. Petit repos bien mérité au bord de la mer ? Que nenni ! Le séjour n’est qu’un prétexte pour que lord Carlston enseigne à Helen les bases de son rôle de Vigilante… et comment y survivre !

Officiellement intégrée au Club des Mauvais Jours (le club très fermé et ultra-secret qui pourchasse les vilains Abuseurs), Helen ne tarde pas à en voir les travers hiérarchiques  : M. Pike, à la tête du Club lui confie une mission dans le dos de Carlston : retrouver le journal de Benchley (le méchant du tome 1) contenant de précieuses et dangereuses informations…

Cette recherche la mènera à mentir, se travestir en homme, pénétrer dans des maisons closes… et bien sûr, croiser la route d’Abuseurs dont elle devra botter les fesses !

§

Comme pour la première chronique, faisons un petit tour des plus et des moins de la suite des aventures d’Helen et des garçons :

Lire la suite

(Relecture) La trilogie d’Arkandias, d’Eric Boisset (Magnard, 1997)

Article par Stern

Exercice risqué, mais ô combien délicieux : je me lance dans la relecture de…
LA TRILOGIE D’ARKANDIAS

15 ans de librairie, 350 000 exemplaires vendus, et une adaptation cinématographique en 2014 ; aujourd’hui, qui ne connaît pas cette trilogie ?

Elle a bercé mes jeunes années comme celles de ma nièce de 15 ans. Je ne compte plus le nombre de fois où je l’ai lue, ou toutes les recettes magiques que mon frère et moi avons inventées pour imiter celles du grimoire de Magie Rouge. C’était à qui trouverait l’ingrédient le plus loufoque, le plus dérangeant ou le plus désagréable. (Après tout, tout est bon pour faire passer le temps en voiture !)

Cette trilogie s’est peut-être trouvée un peu noyée avec la sortie presque simultanée d’Harry Potter, la pauvre.

Pour reprendre les codes du grimoire de Magie Rouge :

Fractionnez l’heure en centièmes, éteignez les lumières, prenez une barre de fantasy, une cuillère à soupe de policier et une pincée d’humour, mélangez dans un creuset et reculez avant de vous faire brûler les poils de nez par le feu d’artifice que la trilogie ne manquera pas de provoquer.

  1. Le grimoire d’Arkandias

Théophile découvre un grimoire de magie rouge à la bibliothèque qui pique son imagination. Il décide avec l’aide de son meilleur ami Bonaventure de tenter la fabrication d’une bague d’invisibilité, mais un mystérieux monsieur aux ongles noirs, M. Arkandias, tente par tous les moyens de les en empêcher.

  1. Arkandias contre-attaque

Malheureusement, un ami s’est fait accuser à leur place d’un méfait commis dans le tome 1. Pour le sauver, Théophile et Bonaventure décident de fabriquer un nouvel objet du grimoire de magie rouge, le diadème de sujétion. Cependant, encore une fois, ils ne connaissent pas toutes les précautions à prendre…

  1. Le Sarcophage d’Outretemps

Théophile a oublié de fermer la fenêtre, laissant entrer un chat qui tue sa souris blanche et son poisson rouge. De nouveau, les deux amis décident de fabriquer un objet du grimoire de magie rouge, le sarcophage d’Outretemps, pour voyager dans le passé et sauver les animaux.

Alors voilà, à 26 ans passés, j’ai tenté l’aventure la plus risquée qu’une lectrice assidue, avide, boulimique puisse s’imaginer… J’ai relu une trilogie classée dans ma liste des « Ouah-c’est-dingue-lire-c’est-mieux-que-la-vraie-vie ».

Alors, Arkandias… c’est comment ? Lire la suite

Circus Mirandus, de Cassie Beasley (Auzou, 2015)

Article par Bloup

Encore un livre dont la couverture attire le regard. Au feuilletage, l’objet est beau : rabats colorés, débuts de chapitres soignés… Mais est-ce aussi enchanteur à l’intérieur ?

Circus Mirandus Cassie BeasleyMicah vit seul avec son grand-père Ephraim. Celui-ci lui raconte des histoires incroyables : quand il était jeune, il a visité le plus merveilleux des cirques, le Circus Mirandus, avec ses animaux extraordinaires, sa belle acrobate qui vole dans les airs et, surtout, l’Homme qui Plie la Lumière, ce magicien qui lui a promis un miracle… Lorsque Ephraim tombe gravement malade, la vieille tante Gertrudis vient habiter avec eux… et sous prétexte qu’elle ne croit pas à ces histoires, elle interdit au garçon de voir son grand-père ! Pourtant, Micah est sûr que le Circus Mirandus existe, et devient persuadé d’une chose : s’il le retrouve, il pourra guérir son grand-père.

it-is-known-got

Circus Mirandus est un beau voyage dans le rêve. Très bien construit, il regorge de points forts… Lire la suite

Miss Peregrine (t.3), La bibliothèque des âmes, de Ransom Riggs (VO 2015, Bayard Jeunesse 2016)

Article par Bloup… et Bynocle, nouvelle chroniqueuse.

Pour la troisième et dernière fois, je m’apprête à vous parler de la trilogie des Enfants Particuliers. Si j’avais beaucoup apprécié le premier tome, le deuxième m’avait laissée dubitative. Quid, alors, de La bibliothèque des âmes ?

Miss Pererine 3 La Bibliothèque des âmes

Autant vous le dire tout de suite : je suis mitigée, à l’image de mon regard sur la série entière. C’est pourquoi je vais me faire aider dans cette chronique par Bynocle, une petite nouvelle chez Allez Vous Faire Lire !

allez-vous-faire-lire-bynocle-art-by-limeart

[Bynocle] Salut les gens ! Hey oui, je me lance dans la Lupiot’aventure (certes ce mot n’existe pas mais bon vous voyez l’idée). Vous me reconnaîtrez à l’adorable avatar que vous voyez sur la gauche. Je suis une grande dévoreuse de livres compulsive. Mais ne vous inquiétez pas, ce n’est ni héréditaire ni contagieux… Bref. Tout ça pour dire que même si les arguments de Bloup sont pertinents sur plusieurs points, mon avis sur la série diffère un peu du sien… (Non, je n’ai pas du tout lu les trois tomes en une semaine. Hum, j’ai seulement eu besoin du week-end…).

[Lupiot] Avertissement : cette chronique est un SPOILER absolu.

spoilers-downton-abbey-lady-mary

Si vous comptez lire la saga, engagez vous dans cet article à vos risques et périls… (Et à l’encontre nos conseils désespérés.) Mais si vous l’avez déjà lue ou n’en avez pas l’intention, venez donc ! Ça pinaille et ça aime dans tous les sens : une (longue) chronique qui fait feu de tout bois pour vous révéler la vérité sur la saga « Miss Peregrine et sa marmaille bizarre ».

[Bloup] Résumé : Nous avions laissé Jacob, Emma et Addison en très mauvaise posture dans le métro londonien… S’ils parviennent à s’en échapper de justesse, ils ne sont pas au bout de leurs peines : pour retrouver leurs amis enlevés par les Estres, ils vont devoir s’infiltrer dans l’inquiétante boucle temporelle appelée l’Arpent du Diable. Esclavage, trafic, pauvreté, mercenaires, présence de Sépulcreux… sont quelques uns des « petits problèmes » auxquels ils seront confrontés. Mais, alors que la situation semble bel et bien désespérée, Jacob commence à comprendre toute l’étendue de son pouvoir particulier (…il était temps). Le combat final contre Caul (la menace fantôme depuis le tome 1) approche, et avec lui, la réponse à cette question : la Bibliothèque des âmes est-elle une simple légende ou la source de tous leurs ennuis ?

beetlejuice

Caul au réveil, probablement.

Lady Helen 1. Le Club des Mauvais Jours, d’Alison Goodman (2015)

Avez-vous repéré cette très (très) jolie couverture apparue dans le rayon YA il y a quelques semaines ?

lady helen le club des mauvais jours alison goodman

Lady Helen se présente avec une esthétique à la Jane Austen (à raison). Ce que la couverture ne vous dit pas, en revanche, c’est que si ce roman a certes un pied dans la romance historique, l’autre est fermement planté dans le fantastique.

Déserrez votre corset et remontez vos longs gants blancs, il est l’heure d’aller kicker du démon.

lady-sibyl-downton-abbey-adorable-prete-a-te-botter-les-fesses

Londres, 1912. Helen Wrexhall s’apprête à entrer dans le monde au cours de la cérémonie de présentation à la reine. Tout devrait se passer à merveille mais plusieurs événements s’enchainent et viennent semer le trouble dans l’esprit d’Helen. Entre son obsession soudaine pour une miniature représentant sa mère, la disparition d’une servante, les frasques surprenantes de l’une de ses meilleures amies et le retour d’un jeune noble aussi détesté que mystérieux, elle n’est pas au bout de ses surprises ! Lire la suite

Le Bois dormait, de Rébecca Dautremer (2016)

Êtes-vous prêts… pour un enchantement ?

Non, parce que je ne voudrais pas vous prendre par surprise. Autant qu’une image choquante peut rester longtemps scotchée à la rétine, un ravissement peut faire décoller du sol à un moment tout à fait inopportun.

Aussi, je préfère prévenir.

Le Bois Dormait, de Rébecca Dautremer
Trigger warning : beauté sublime

le-bois-dormait-rebecca-dautremer-sarbacane-2016-album-magnifique

Bon, je vous vois venir « Ah, mais Rébecca Dautremer, je connais ! » Commençons par là : quand on sait déjà que c’est beau, on se montre parfois moins attentif, et c’est un tort. On risque de manquer le murmure qui s’échappe — d’avoir tourné la page trop vite. Aussi, j’espère vous donner envie de bien regarder cet album… Lire la suite

Les Ferrailleurs 2. Le Faubourg, d’Edward Carey (2016)

Article par Bloup.

Parfois, l’appréciation que l’on a d’un livre dépend d’une autre lecture faite en parallèle et qui vient brouiller notre système sensoriel. Typiquement, c’est le cas si vous avez, comme moi, la bonne idée de lire en même temps le tome 2 de Miss Peregrine : Hollow City et le tome 2 des Ferrailleurs : Le Faubourg.

J’ai trouvé ce dernier nettement supérieur et voici donc pourquoi… Lire la suite

Miss Peregrine et les enfants particuliers (t. 2), Hollow City, de Ransom Riggs

Article par Bloup

Je vous parlais du premier tome de Miss Peregrine il y a quelques temps, me voici donc de retour pour vous jouer un mauvais tour vous parler du tome 2, dévoré pendant l’été. Vous remarquerez l’excellent timing puisque le film adapté du tome 1 sort aujourd’hui, 5 octobre 2016. Attention, si vous ne l’avez pas encore lu / vu, cet article comprend des spoilers !

dark-and-full-of-spoilers-got

mis-peregrine-2-hollow-city-ransom-riggsNous retrouvons la petite troupe d’enfants particuliers là où nous l’avions laissée : désemparés, poursuivis, en-dehors de leur boucle temporelle protectrice et sans Miss Peregrine, piégée sous sa forme d’oiseau. Obligés de quitter leur île en 1940, ils parviennent à se réfugier dans une très vieille boucle au large de la Grande-Bretagne, en pleine guerre mondiale. Ils apprennent alors qu’une autre Ombrune a échappé aux vilains Estres. Elle se cacherait à Londres et elle seule aurait le pouvoir de rendre sa forme humaine à Peregrine. Commence alors un nouveau long et dangereux périple pour Jacob et ses camarades, car l’heure tourne et les ennemis approchent…
Lire la suite

Le Cœur de l’Ombre 1, de Marco d’Amico (2016)

Par Bloup

Avez-vous connu, enfant, la terreur du monstre glissé sous le lit ? Renouez avec vos sentiments d’alors (sueurs froides & fascination mêlées) en faisant la connaissance de Luc, qui a de très bonnes raisons de claquer des dents au moment de se coucher.

le coeur de l'ombred d'amico allez vous faire lireAprès la disparition soudaine de leur fille aînée, les parents de Luc l’ont sur-protégé. Averti de tous les dangers de la vie, le garçon a grandi dans la peur de TOUT, absolument tout. Mais, surtout, il craint les créatures qui visitent sa chambre la nuit, terreur nourrie par les histoires racontées par sa grand-mère. Puis, c’est au tour de Luc de disparaître : il a été enlevé par l’Uomo Nero, le cauchemar des enfants italiens. Mais pourquoi lui ? A-t-il un rôle à jouer dans le royaume des Ombres ? L’Uomo Nero est-il vraiment le plus à craindre ?coeurdelombre01

Lire la suite