C’est le 1er, je balance tout (#8, septembre 2017)

Huitième édition de ce nouveau rendez-vous mensuel, qui rime avec « C’est lundi, que lisez-vous ? », et peut se voir comme un complément ou un petit frère dérangé, comme il vous plaira. Je vous invite à l’adopter, il ne mord pas.

Le principe ? Quatre trucs à balancer !

  1. Le Top & Flop de ce que j’ai lu le mois dernier
  2. Au moins 1 chronique d’ailleurs lue le mois dernier
  3. Au moins 1 lien qui m’a fait « Wahou » le mois dernier (hors chronique littéraire)
  4. Et enfin : ce que j’ai fait de mieux le mois dernier

Allez vous faire lire — C'est le 1er je balance tout

Avant de déployer, comme d’habitude, la liste des ouvrages que j’ai lus le mois dernier et mes coups de cœur parmi eux, petit encart informatif en forme de:

— Je vous présente toutes mes confuses —

Le dernier article publié sur le blog est le C’est le 1er du mois précédent. vous pouvez donc voir deux C’est le 1er s’enchaîner sans articles de fond entre les deux, ce que je trouve vaguement sale et gênant, comme du linge qui traîne par terre dans la salle de bain alors qu’on a des invités.

« Je t’attendais pas »

J’imagine que vous êtes très déçus par mon attitude, et j’imagine sans doute mal, car vous étiez probablement en vacances tout le mois d’août et avez accessoirement d’autres choses largement plus préoccupantes dans votre vie que mon rythme de parution, mais en dépit de la raison, j’imagine quand même que vous êtes déçus, trompés et trahis, aussi je vous présente mes confuses.

La vérité, c’est que j’ai été absente tous les week-ends — pour profiter de mon absence de vacances — et ai eu un gros événement à préparer sur le peu de temps libre qui me restait.

Mais revenons à nos étagères.

Ma mini étagère de bureau « livres en cours ».

Ce mois-ci, j’ai lu 24 livres.

Oui, ça fait beaucoup — mais ce décompte comprend 15 BD et rappelons-nous que la BD, ça se lit plus vite que la littérature écrite en police 10 — donc interdiction de hurler ou de soupirer Oh ! Ah ! Tu lis tellement !… Parce que :

  1. Certes
  2. So what ?

Est-on plus ou moins épanoui à lire plus ou moins de livres par mois ? Est-on content du rythme de ses lectures, ou plutôt de leur qualité ? Lis-je (et lis-tu) de bons titres, ou des trucs complètement con ?
À toi seul(e) de répondre à ces questions, petite fleur de lotus. Lire la suite

Publicités

C’est le 1er, je balance tout (#7, août 2017)

Septième édition de ce nouveau rendez-vous mensuel, qui rime avec « C’est lundi, que lisez-vous ? », et peut se voir comme un complément ou un petit frère dérangé, comme il vous plaira. Je vous invite à l’adopter, il ne mord pas.

Le principe ? Quatre trucs à balancer !

  1. Le Top & Flop de ce que j’ai lu le mois dernier
  2. Au moins 1 chronique d’ailleurs lue le mois dernier
  3. Au moins 1 lien qui m’a fait « Wahou » le mois dernier (hors chronique littéraire)
  4. Et enfin : ce que j’ai fait de mieux le mois dernier

1) TOP & FLOP

Alors ce mois-ci en tout j’ai lu… 30 livres. TRENTE. À un moment donné, j’ai cru que j’allais me retrouver avec plus d’un livre par jour au compteur, aussi, j’ai ralenti.

Comme ça fait beaucoup trop de livres pour se repérer dans une galerie d’images bordélique, je la sous-divise habilement (telle la libraire maniaque que je redeviens parfois, comme revêtant une vieille mue) :

BD JEUNESSE

 

BD ADULTE

 

ROMANS JEUNESSE

 

ROMANS ADULTES (ET POÉSIE)

 

Je ne vais pas vous présenter tous ces livres — en raison du risque réel et majeur de m’auto-saouler — aussi, si l’un d’entre eux vous intrigue et que vous vous estimez lésé, sachez qu’il vous suffit de me demander des précisions en commentaire.

TOP (4)

Challengers

 

En ce faste mois, par manque de temps et goût du défi (mais ok, surtout par manque de temps) j’ai décidé, en réunion avec moi-même (ce qui a mené à des débats sans fin), de m’économiser en matière de critique (c’est l’été, je carbure au sirop de fraise, comme tout le monde, mon cerveau s’est fait la malle avec mon haut de maillot de bain) et de décerner des Grands Prix littéraires dans quatre catégories différentes, nommées ci-après :
Lire la suite

C’est le 1er, je balance tout (#6, juillet 2017)

Sixième édition de ce nouveau rendez-vous mensuel, qui rime avec « C’est lundi, que lisez-vous ? », et peut se voir comme un complément ou un petit frère dérangé, comme il vous plaira. Je vous invite à l’adopter, il ne mord pas.

Le principe ? Quatre trucs à balancer !

  1. Le Top & Flop de ce que j’ai lu le mois dernier
  2. Au moins 1 chronique d’ailleurs lue le mois dernier
  3. Au moins 1 lien qui m’a fait « Wahou » le mois dernier (hors chronique littéraire)
  4. Et enfin : ce que j’ai fait de mieux le mois dernier

1) TOP & FLOP

Alors ce mois-ci en tout j’ai lu… plein de choses différentes ! Des BD, des romans, mais aussi des recueils de nouvelles et de poèmes, et (même!) des essais.

Côté BD :

 

Côté nouvelles, poésie et essais :

 

… et enfin, côté romans :

 

Soit 26 livres ce mois-ci !

La raison de cette abondance (et cet éparpillement) ? Je suis partie à l’aventure avec Bloup (fidèle chroniqueuse) à Saint-Malo, lui faire découvrir le Festival Étonnants Voyageurs, qui comprend un salon du livre spécialisé en jeunesse mais aussi (et, historiquement, surtout) en littérature du voyage (on y trouve ainsi beaucoup de petites maisons de littérature étrangère et de poésie). Puis, comme je n’avais pas ma dose, je me suis rendue avec mon amoureux au Marché de la Poésie place Saint Sulpice à Paris la semaine suivante. Et comme chaque fois que je me rends en salon, la courbe de ma consommation littéraire a fait un bond de malade.

Mais c’est de voir tous ces petits livres orphelins sur des tables, aussi. Et tous ces petits auteurs orphelins derrière les tables, en plus.

Le plus intéressant de mon point de vue : j’ai fait beaucoup de rencontres qui m’ont donné envie de découvrir des littératures hors de ma zone de confort (comme des polars), et j’ai lu pas mal de textes qui m’ont amenée à adopter une approche différente de la lecture et de l’écriture (notamment des poèmes).

Du coup, je me suis souvenue que c’est toujours sympa de changer d’air (et que je devrais sortir mes orteils du bain de la litté jeunesse plus régulièrement).

Illustration d’un (autre) hibou invité à sortir de sa zone de confort.

Remarque en passant : bon, j’ai quand même lu un certain nombre de romans jeunesse dont j’attends la parution avec impatience et trépidation car je crève d’envie de vous en PARLER. (Je me dis que rédiger des critiques avec trop d’avance sur la sortie des livres est un brin improductif dans le sens où ça vous crée de la frustration.) Bref, rendez-vous en août pour vous parler notamment de :

  1. La fourmi rouge, d’Émilie Chazerand (chez Sarbacane) : un ÉNORME coup de cœur (que j’ai lu six fois maintenant, et il continue de me faire autant rire, ce qui mérite clairement une médaille, médaille qu’on pourrait appeler le « prix Mission Cléopâtre ») ;
  2. L’aube sera grandiose, le nouveau Anne-Laure Bondoux (chez Gallimard Jeunesse) : qui, en termes de « suivi émotionnel » est une magnifique réponse à son roman précédent (même si narrativement, aucun rapport) ;
  3. Colorado Train, de Thibault Vermot (chez Sarbacane) : une sacrée claque presque cinématographique, un thriller à hauteur d’ados dans le Colorado des années 50, avec une ambiance collante, étouffante comme ces après-midis d’été à jouer dans la canicule tandis qu’un danger rôde ;
  4. Les cancres de Rousseau, d’Inca Sané (chez Sarbacane) : premier roman que je lis de cet auteur à la langue qui frappe et qui caresse ; découverte géniale de son univers.

Qui a dit « vendue ? »

Je suis corporate, c’est tout. Comme McGo.

C’est donc parti pour le…

#1. TOP & FLOP Lire la suite

Tag 100% féministe

« 100% féministe » ? Le titre de cet article va vous intriguer, vous agacer, vous déstabiliser ou vous attirer — selon votre univers de référence — comme le fait toujours le mot « féministe ». Vous recommandé-je, dedans, exclusivement des romans féministes ? Non, pas du tout.

Ouaip. Attends, quoi ?

En écho à une longue discussion que l’article TAG 100% féministe de Tom (La Voix du Livre) avait amenée sur Facebook avec plusieurs amis intéressés par la question (blogueurs, écrivains, curieux) : ce ne sont pas nécessairement les livres évoqués qui sont féministes (ils peuvent l’être), c’est le « tag », qui l’est.

C’est le fait-même de choisir de mettre en avant, valoriser, aimer et réfléchir sur les femmes dans la littérature qui en fait un article « 100% féministe ».

Et ce n’est pas un gros mot.

Lire la suite

FAQ #3. L’ESPRIT CRITIQUE. Comment développer son esprit critique en littérature, apprendre à bien analyser les livres ? (2/2)

Puisque plusieurs personnes font assez confiance à la mignonne petite patate germée que je suis pour me demander des lumières sur le sujet…

…je vais répondre à ma hauteur de haricot prématuré, avec les armes à ma disposition, issues de ma propre expérience.

Cet article fait suite à la partie 1, parue dimanche. Si tu ne l’as pas lue, je t’incite à commencer par là, tu te sentiras ému et content, car elle ne parle pas d’épanadiplose, contrairement à cette partie 2.

Si tu l’as déjà lue, c’est que tu es grave déter à développer ton esprit critique. Alors go !

COMMENT DÉVELOPPER TON ESPRIT CRITIQUE EN LITTÉRATURE ?

Lire la suite

FAQ #3. L’ESPRIT CRITIQUE. Comment développer son esprit critique en littérature, apprendre à bien analyser les livres ? (1/2)

Puisque plusieurs personnes font assez confiance à la mignonne petite patate germée que je suis pour me demander des lumières sur le sujet…

Ci-dessus, une petite patate mignonne. Je suis encore étonnée et ravie d’avoir dégoté ce gif, qui illustre parfaitement mon propos.

…je vais répondre à ma hauteur de haricot prématuré, avec les armes à ma disposition, issues de ma propre expérience. Cette expérience, pour les personnes qui ne me connaissent pas, est la suivante :

  • à part un Bac L, je n’ai pas de formation littéraire (pas de fac ou de prépa Lettres (j’ai fait du droit — puis un master d’Édition), ce qui est important ici, car je parle de forger son esprit critique en autodidacte (ça veut dire tout seul comme un grand, sans l’Éducation Nationale pour te tenir la main) ;
  • je tiens ce blog consacré à la littérature jeunesse ;
  • j’ai pas mal travaillé en librairie ;
  • je travaille dans l’édition ;
  • je lis beaucoup.

COMMENT DÉVELOPPER TON ESPRIT CRITIQUE EN LITTÉRATURE ?

J’ai un sentiment d’imposture magnifique à rédiger ça, mais go ! Lire la suite

C’est le 1er, je balance tout (#5, juin 2017)

Cinquième édition de ce nouveau rendez-vous mensuel, qui rime avec « C’est lundi, que lisez-vous ? », et peut se voir comme un complément ou un petit frère dérangé, comme il vous plaira. Je vous invite à l’adopter, il ne mord pas.

Le principe ? Quatre trucs à balancer !

  1. Le Top & Flop de ce que j’ai lu le mois dernier
  2. Au moins 1 chronique d’ailleurs lue le mois dernier
  3. Au moins 1 lien qui m’a fait « Wahou » le mois dernier (hors chronique littéraire)
  4. Et enfin : ce que j’ai fait de mieux le mois dernier

1) TOP & FLOP

Alors ce mois-ci en tout j’ai lu… des BD et des romans :

Note 1 : oui, j’ai remis Polina, parce que je l’avais à peine entamé le mois dernier.
Note 2 : je suis bien consciente que Les Animaux Fantastique n’est ni une BD ni un roman, mais que veux-tu.

Dans ce lot, 3 coups de cœur (dont 1 énooorme), 1 meh, 1 flop, et…

3 titres dont je vous ai déjà dit du bien
(si tu me lis régulièrement, saute à la case suivante, petit cabri, saute !)

 

  • Polina, de Bastien Vivès, chez Casterman. Maintenant que je l’ai fini, je peux développer un peu : c’était beau et touchant. Le trait de Bastien Vivès, sa façon de saisir les émotions dans le rien du tout d’une posture ou la gestion des contrastes, m’a beaucoup plu. Un passage magnifique vers la fin de la BD, quand Polina retrouve son ancien professeur de danse, est à vous coller la chair de poule. (Petit spoiler scénique)
    Toute l’admiration que l’héroïne a pour cet homme passe par le dessin : en quelques cases, on voit comment Polina le voit (immense, solide, beau brun) et comment il est réellement (vieilli, fatigué, affaibli), et ce, sans un mot. Bref j’ai envie de lire la nouvelle BD de l’auteur, Une sœur.
  • L’Île aux mensonges, de Frances Hardinge, chez Gallimard Jeunesse. Mais siiii, rappelez-vous… Je vous en ai parlé dans le tout premier « C’est le 1er » en vous cassant les oreilles sur 4 longueurs de scroll tandis que vous tentiez de lever la tête pour respirer. Je l’avais lu en anglais ; la VF est aussi réussie même si, à la relecture, IL EST VRAI que PEUT-ÊTRE certains dialogues sont un rien poussifs/didactiques (coucou Bloup). Mais c’est un problème minime. Ce roman est EXCELLENT, OK ? Chu prête à monter sur le ring. *secoue ses bras mous*

    « Boit du thé avec colère »

  • Saga, de Vaughan et Staples, chez Urban Comics, dont je viens de lire le tome 7 tout juste sorti d’impression

Comment ? Cela fait approximativement 8 fois que je mentionne cette série ? Curieux.
Enchaînons avec élégance et naturel sur mon :

TOP (3) Lire la suite

C’est le 1er, je balance tout (#4, mai 2017)

Quatrième édition de ce nouveau rendez-vous mensuel, qui rime avec « C’est lundi, que lisez-vous ? », et peut se voir comme un complément ou un petit frère dérangé, comme il vous plaira. Je vous invite à l’adopter, il ne mord pas.

Le principe ? Quatre trucs à balancer !

  1. Le Top & Flop de ce que j’ai lu le mois dernier
  2. Au moins 1 chronique d’ailleurs lue le mois dernier
  3. Au moins 1 lien qui m’a fait « Wahou » le mois dernier (hors chronique littéraire)
  4. Et enfin : ce que j’ai fait de mieux le mois dernier

1) TOP & FLOP

Alors, ce mois-ci, en tout, j’ai lu…

  • Beaucoup de bande-dessinées.

 

J’avais solennellement décrété début 2016 que j’allais me remettre à la BD pour me faire une culture du genre au-delà d’Astérix et Death Note — qui sont très très bien, là n’est pas le débat ; le débat c’est que j’ai adressé cette promesse à moi-même sans signer de dette de sang et que, Oups, je ne l’ai pas tenue ! En 2017, face à ce constat, j’ai eu la nette sensation de m’être auto-trollée, d’avoir été trahie par une politicienne ricanante qui ne serait autre que moi-même. Aussi, cette année, je m’y suis réellement mise :

  1. je lis des BD de différents genres (afin de me (re)-familiariser avec les codes, apprendre à les critiquer) ;
  2. j’intercale des « classiques » de la bande-dessinée moderne, trouvés dans des best-of (comme ceux de BDFugue et Bodoï, mais aussi chez des blogueurs et sur des plateformes généralistes comme SensCritique) ;
  3. je découvre le roman graphique.

Chaque mois, j’arrive à me faire une petite sélection éclectique bien sympa, je suis assez assez contente. (Je m’auto-félicite.)

Qui est une bonne fifille ? Mais oui ? Mais oui ? C’est toi ! Qui est la meilleure des fifilles ? Qui ? Mais qui ? C’est toujours toi ! Gentille petite andouillette.

  • Et donc à part de la BD, ce mois-ci, j’ai lu 6 romans :

Oui, j’ai lu Harry Potter 4 en anglais ET en Français. Pour l’art. You know me. (Je me refais toute la saga ainsi.)

MAIS QUID de mes coups de cœur ? Que vous recommandé-je dans cette sélection ? Lire la suite

FAQ #2. PARTENAIRES

Bonjour ! Vous vous trouvez dans la catégorie « FAQ », qui entend répondre à vos questions les plus fréquentes.

Sortez vos volcans en papier-mâché.

Pour l’heure, j’ai prévu 3 articles « FAQ », qui paraissent en alternance avec des articles de fond (chroniques ou réflexions), sur les thèmes suivants :

  1. INFOGRAPHIESQuel logiciel utilises-tu pour faire tes infographies ? Faut-il être designer ou génie ? (Déjà paru et mis à jour depuis parution.)
  2. PARTENAIRES. As-tu beaucoup de partenaires ? Comment les as-tu dégotés ? As-tu déjà dit non à un partenaire / une demande de chronique, si oui pourquoi ? (Bonus) Pourquoi, ô cruelle, monstrueuse, refuses-tu les romans auto-édités ?
  3. ESPRIT CRITIQUE. Comment se forger son esprit critique [en littérature], apprendre à bien analyser les livres ? (Et même si le sentiment d’imposture est grand, je vais répondre à ma hauteur de petite patate germée.)

Pour aujourd’hui :

FAQ #2. PARTENAIRES. As-tu beaucoup de partenaires ? Comment les as-tu dégotés ?

Les « partenaires » sont les éditeurs qui envoient gratis des livres aux blogueurs en échange d’avis critiques honnêtes. Les services de presse des maisons d’édition se chargent de repérer les blogueurs et journalistes qui leurs correspondent…

Il est l’Élu.

…et leur envoient régulièrement un mail annonçant les nouveautés, leur proposant de recevoir le(s) livre(s) de leur choix en échange d’une chronique (à leurs risques et périls, donc ! C’est le principe.) Il arrive aussi qu’un éditeur opte, avec tout ou partie de sa base de chroniqueurs, pour l’envoi automatique : une fois le blogueur/journaliste entré dans la liste, il reçoit les nouveautés choisies par l’éditeur, sans avoir à les sélectionner ni les demander. C’est par exemple le cas des chroniqueurs On Lit Plus Fort (communauté ado de Gallimard Jeunesse). Lire la suite

C’est le 1er je balance tout (#3, avril 2017)

Troisième édition de ce nouveau rendez-vous mensuel, qui rime avec « C’est lundi, que lisez-vous ? », et peut se voir comme un complément ou un petit frère dérangé, comme il vous plaira. Je vous invite à l’adopter, il ne mord pas.

Le principe ? Quatre trucs à balancer !

  1. Le Top & Flop de ce que j’ai lu le mois dernier
  2. Au moins 1 chronique d’ailleurs lue le mois dernier
  3. Au moins 1 lien qui m’a fait « Wahou » le mois dernier (hors chronique littéraire)
  4. Et enfin : ce que j’ai fait de mieux le mois dernier

Allez vous faire lire — C'est le 1er je balance tout

1) TOP & FLOP

Alors, ce mois-ci, en tout, j’ai lu :

 

Et parmi ces lectures, j’ai eu maaasse de coups de cœurs ! Donc ça se bouscule dans la catégorie Top. J’ai aussi eu 2 Meh… mais pas de véritable Flop. Quel mois formidable.

Top (4)

 

  • TOP #1. La trilogie Red Rising, de Pierce Brown (Hachette, 2015)

J’ai achevé dans un sprint de lecture la saga Red Rising. Je ne sais pas comment le dire autrement et j’assume les superlatifs, aussi :

c’est simplement la meilleure dystopie young-adult que j’aie jamais lue.
(Avec la trilogie de Patrick Ness, Le Chaos en Marche, qui est bien différente.)
Lire la suite