2016, bilan des 6 mois (Tag 6 mois)

Voici 14 questions pour faire un retour sur vos lectures de 2016 ! s’exclame l’équipe promotionnelle de Pocket Jeunesse (l’une des plus actives sur les réseaux sociaux). J’aime bien cette idée, j’ai toutes les peines du monde à trouver le temps de boucler la rédaction de mes articles thématiques, j’aime les listes et j’aime bien ce jeu : jouons-y.

happy sangoku goku allez vous faire lire

Alors, à mi-chemin de 2016, qu’est-ce que ça donne, cette année de lecture ?

Note : je me suis donné 120 livres à lire comme défi en 2016 (peu importe le format), et j’en suis environ à 80. Ceux dont je vous parle sont donc une sélection 😉

1) Avez-vous eu un coup de cœur ?

J’ai eu un énorme coup de cœur pour Songe à la douceur, qui ne paraît que le 24 août prochain.

Songe a la douceur clementine beauvais sarbacane allez vous faire lire

À ce stade là, d’ailleurs, ce n’est plus un coup de cœur. Il est désormais de ces rares romans (5 ? 6 ?) et encore plus rares romans d’amour (…le seul ?) à m’avoir bousculée si intimement, à m’avoir fait pousser tant de cris et soupirs d’émotion, à s’être si parfaitement entendu avec l’embrouillamini indémêlable de ma personnalité faite d’humour, de romantisme et de cynisme ; à s’être, au final, si bien joué de moi sans s’amuser à se jouer de moi… qu’il m’est devenu un livre cher.

Je ne dis pas de tous les livres qu’ils me sont chers, les potos.

Mon coup de cœur Numéro 1 de 2015, par exemple, c’est La Passe-Miroir, de Christelle Dabos. Et tout mon Top 5 Jeunesse de l’an dernier représente des romans que j’ai adorés au dernier degré.

 

Mais me sont-ils chers ?

Me sont-ils chers …comme la grosse veste zébrée insortable que m’a léguée ma mère et dans laquelle j’aime tant me lover ?

…comme ma Gameboy Color tirée d’un carton pendant mon déménagement, et avec elle le souvenir de tous mes trajets en voiture vers la maison des vacances ?

rapture carol ann duffy…comme le premier recueil de poèmes qui m’a réconciliée avec la poésie et m’a fait songer, dans un discret tremblement du petit doigt gauche, que s’il était possible de boire du thé en lisant des choses d’une telle beauté, alors sans doute l’humanité était digne d’être sauvée ?

Portrait de Harry par Jim Kay dans la nouvelle version illustrée de L'école des sorciers. (Magnifique *.*)

Portrait de Harry par Jim Kay dans la nouvelle version illustrée de L’école des sorciers.

…comme l’univers de Harry Potter, dans lequel j’ai plongé à 10 ans et dont je ne cherche surtout pas la sortir depuis 16 ans, heureuse prisonnière des couloirs de Poudlard, laissant la trace de me petons anxieux sur la carte du Maraudeur ?

…comme ces répliques de théâtre que j’attends avec émotion au détour d’une scène connue et qui me prennent parfois par surprise sur une affiche ou dans un article, celles qui me font ka-ching dans le cœur dépoitraillé ?

Me sont-ils chers, en définitive,
me sont-ils vraiment chers,
serais-je une autre sans eux ?…

Songe à la douceur est venu s’ajouter à ma tapisserie intérieure. Je ne peux pas vous garantir qu’il jouera le même rôle pour vous – à vrai dire, une part de moi n’espère pas ; ça voudrait dire qu’on est tous faits pareils, et ça me terrifie plus que ça me réconforte – même si ça dépend des jours. On est tous de la poussière d’étoile, je connais la chanson. Mais atomiquement, quand même, on est sûrement un peu différents ?

Songe à la douceur a des chances de vous plaire à un niveau atomique, mais je ne peux pas vous certifier le résultat. Testez par vous même, et comme pour toutes les entreprises dangereuses, je recommande d’y aller pieds nus avec des fleurs dans les cheveux et un grigri dans la poche.

*

2) Avez-vous lu un roman Pocket Jeunesse ?

*Avertissement : la section qui suit est entièrement Hors-Sujet, basé sur ma confusion quasi systématique de la collection R (de chez Robert Laffont) et de PKJ, qui ont une ligne éditoriale très proche. La 5e vague est, en fait, dans la collection R (donc chez Robert Laffont).*

Non. J’ai failli lire La Cinquième Vague… puis j’ai vu le film.

5e vague film

Mouahahahah. Tag Iris et Tom de La Voix Du Livre qui l’ont vu avec moi. Nous avons ri.

kaamelott y a rien a developper c'est de la merdeEntre l’enchaînement de clichés, le maquillage et les cheveux parfaits des filles qui vivent dans une forêt apocalyptique, les retournements de situation que j’ai tous annoncés 10 min à l’avance, le  %Z#§&Ï@%$X¤ de triangle amoureux, les méchants de dessin-animé, les incohérences, etc., c’est un mauvais film* qui semble basé sur un mauvais livre (ça n’aurait pas dû les empêcher de faire un bon film, notez, sauf en ce qui concerne le triangle amoureux où j’imagine qu’on ne peut pas faire grand-chose d’autre que de se lamenter en grec.)

(Et même si c’est très très mal de juger un livre sur son film, scénaristiquement, ça n’a pas l’air de tenir son guidon bien droit…)

the lobster film*Nb : lorsque je dis que c’est un mauvais film, il n’est pas plus mauvais qu’un autre du même acabit, et ceux qui me connaissent un peu savent que je suis rien qu’une sale snob. (Mais j’ai adoré les films Hunger Games,  par exemple. Et Mad Max, ou encore Les Avengers. Bref : ce n’est pas le genre que je fustige.) (Tout à fait entre parenthèses la meilleure dystopie cinématographique que j’ai vue cette année c’est The Lobster, qui est très perchée.)

*

3) Avez vous découvert un nouvel auteur ?

Oui, toujours. En voici quelques-uns, un peu au hasard, car c’est un bilan de mi-saison et j’attends la fin de l’année pour prendre du recul :

Yann Marchand, auteur dans la collection Les Petits Platons, des romans (ici, finement drôles) pour découvrir la philosophie d’un grand penseur ;

 

Benoît Minville, que j’ai beaucoup aimé dans Les Belles Vies, à paraître à la rentrée littéraire de septembre 2016 chez Sarbacane, et que vous connaissez peut-être pour Les Géants, dont on m’a dit beaucoup de bien (et il écrit aussi pour les plus petits, et pour les plus grands) ;

benoit minville

 

philippe claudel de quelques amoureux des livres finitude allez vous faire lire-et côté adulte, Philippe Claudel, que j’ai adoré dans le livre-à-grignoter qu’est De quelques amoureux des livres, et aussi dans le moins drôle Rapport de Brodeck (dont je parle un chouïa plus bas) ; je reprendrais bien un morceau de son œuvre à une autre occasion.

*

4) Avez-vous lu un de vos auteurs préférés ?

Clémentine Beauvais.

Je vous refais pas le couplet.

let me love you clementine beauvais allez vous faire lire

*

5) Avez-vous terminé une série ?

NON. Arrête avec ta question culpabilisante, toi !

*

6) Avez-vous lu un livre sorti cette année ?

Je n’ai lu quasi que ça, donc je ne vais pas les lister, ça ferait une bonne cinquantaine.

*

7) Avez-vous rencontré un auteur ?

Plein : Hervé Giraud, Florence Hinckel, Cécile Roumiguière, Eric Senabre, Eric Simard, Vincent Villeminot… (aïe aïe aïe, j’en oublie !)

…et aussi Taï-Marc Le Thanh, qui est trop chouette et avec qui j’ai eu grand plaisir à discuter. Sa prochaine saga, Le Jardin des Épitaphes (page Facebook), sort à la rentrée chez Didier Jeunesse. C’est magnifique ce qu’il fait pour la promo (parce qu’il est graphiste, aussi / initialement), allez voir sa page où il présente au compte-goutte ses mystérieux personnages.

tai-marc le thanh

Encore un barbu !

Taï-Marc Le Thanh est l’auteur de nombreux albums au texte délicieux, de la (très) belle série Jonah, et donc plus récemment d’une aventure post-apocalyptique esthétisante à paraître à la rentrée.

jardin des epitaphes tai-marc le thanh double peine allez vous faire lire

*

8) Attendez-vous avec grande impatience un livre qui sortira pendant la seconde moitié de 2016 ?

Samedi 14 Novembre, de Vincent Villeminot

*sifflote*

vinvcent-villeminot-2015 allez vous faire lire

Les barbus sont partout. D’ailleurs, je vais me laisser pousser la barbe, je vous dirai si ça m’aide.

*

herve giraud thierry magnier histoier du garcon qui courait apres son chien qui courait apres sa balle9) Avez-vous lu un roman sans histoire d’amour ?

Sans aucune, vraiment aucune histoire d’amour, même secondaire, même tout juste esquissée ? Par exemple, alors, celui-là :

Histoire du garçon qui courait après son chien qui courait après sa balle, d’Hervé Giraud

Note : Hervé s’insurge, aussi corrigé-je… L’amour est omniprésent dans ce roman. Il se glisse entre toutes les lignes, donne leur souffle à toutes les images. Mais si c’est une histoire d’amour, indéniablement, ce n’est pas une histoire d’amoureux – et c’est à ça qu’on songe lorsqu’on lit « histoire d’amour » dans la question.

*

10) Avez-vous lu un roman d’un auteur français ?

Pleeeeiiiin. Trop pour proposer de les lister. Mais je vous en donne trois excellents dont vous pouvez lire mes chroniques – en plus de ceux déjà cités plus haut :

Jan, de Claudine Desmarteau
Bouche cousue, de Marion Muller-Colard
Les fragiles, de Cécile Roumiguière

 

*

11) Avez-vous lu un roman adapté au cinéma (ou en série/téléfilm) ?

Très bonne question. Je ne crois pas.

harper lee ne tirez pas sur l'oiseau moqueur livre de poche allze vous faire lireclaudel rapport de brodeck roman livre de poche allez vous faire lireJ’ai essentiellement lu des choses très récentes, qui n’ont pas eu le temps d’être prospectées pour le cinéma et n’ont pas nécessairement l’étoffe pour. Sans surprise en revanche, les deux classiques de ma liste ont connu chacun une adaptation cinématographique (dont je ne sais rien).

Mais la question, venant de Pocket Jeunesse, visait plutôt les romans young-adult récents, alors je vais y répondre à l’envers – les romans les plus adaptables au cinéma, en terme de public, de popularité, de scénarisation et de mode, sont à mon avis :

fortune-teller psychic devin voyante

The Scorpion Rules, d’Erin Bow, même s’il y aurait clairement des choses à revoir, en terme d’univers visuel et de tension narrative, celui-ci c’est du pain béni.

Run Billie, de Claire Loup [dont je vous ferai une chronique], qui a presque été écrit pour le cinéma : une excellente enquête sociale « en creux » où l’on découvre qui est Billie, la chanteuse du groupe Run Billie soudainement disparue. C’est cool.

La pyramide des besoins humains, de Caroline Solé, une brève dystopie sociale, inhabituelle, râpeuse et superbe.

Et côté adultes :

envoyee speciale echenoz allez vous faire lireEnvoyée spéciale, de Jean Échenoz qui a un côté Burn After Reading WTF-esque absolument délicieux ; c’est un peu Bridget Jones rencontre OSS 117 raconté par Pierre Desproges.

la septieme fonction du langage grasset allez vous faire lireLa septième fonction du langage, de Laurent Binet, typhon linguistico-conspirationniste brillantissime à mi-chemin entre le Godard et le Vargas. Trèèès très bien écrit. Le bémol c’est que c’est peu ou prou inaccessible à qui n’a pas un bon petit bagage universitaire – mais en film, ce serait parfait.

*

12) Avez-vous lu un livre qui vous a fait pleurer ?

J’ai le rire et la larme facile, ça ne devrait vraiment pas compter d’avoir réussi à me faire pleurer.

Ceci dit, les coupables :
La pyramide des besoins humains, de Caroline Solé ;
Songe à la douceur, de Clémentine Beauvais (que je vous chroniquerai proprement cet été, un brin avant sa sortie (LE 24 AOÛT)).

 

*

13) Avez vu lu un roman historique ?

claudel rapport de brodeck roman livre de poche allez vous faire lireJ’allais dire non par automatisme car j’en lis assez rarement, mais – suis-je bête ! Le Rapport de Brodeck, de Philippe Claudel. Je vous conseille également, pour une expérience sensorielle assez fascinante (et un rien étouffante) la magnifique bande-dessinée adaptée de ce roman par l’orfèvre Manu Larcenet, qui a, à vrai dire, ma préférence.

rapport-de-brodeckbd manu larcenet allez vous faire lire
*

14) Avez-vous lu un roman que quelqu’un vous a conseillé ?

Oui, plusieurs, mais je vais plutôt parler de celui que je suis en train de lire là, tout de suite :

harper lee ne tirez pas sur l'oiseau moqueur livre de poche allze vous faire lire

ne tirez pas sur l'oiseau moqueur harper lee reedition 2015Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur, de Harper Lee, qu’on m’a conseillé environ 237 fois, et encore 189 fois de plus depuis la sortie de Va et poste une sentinelle, manuscrit de la même auteure retrouvé récemment, actualité de 2015. va et poste une sentinelle harper lee 2015J’ai beaucoup grogné pour cause d’esprit de contradiction / classique mille fois recommandé / couverture en noir et blanc ouhla les méchants / roman à thème / racisme dans les années 50 / merci bien j’aime pas qu’on me fasse la morale / j’ai 78 romans à lire qui ont l’air vachement plus sympa / pourquoi faut-il qu’on me force à lire des trucs que tout le monde a lu quand tant de très bons livres sont pour ainsi dire inconnus / esprit de contradiction.

Et donc en fait, c’est vachement cool. Tavu.

C’est un roman situé dans le sud américain languissant, poussiéreux et raciste des années 30, où un avocat intègre et droit élève seul ses deux enfants, Scout, la narratrice, et Jem, son grand-frère. Je sens venir le coup où les braves gens vont soudain l’être beaucoup moins, mais finalement, bien que le contexte social soit primordial, ce n’est pas ce qui m’a séduite. Le langage, les références et l’univers de l’enfance de Scout sont à eux seuls d’un exotisme suffisamment fascinant pour me faire apprécier la lecture.

Mais, surtout, c’est une histoire d’enfance, à la hauteur de l’enfance, celle où tout est important, mémorable, absolu. La moindre altercation scolaire devient la guerre d’indépendance, le souvenir le plus insignifiant brûle et pique jusqu’à la mort, les peurs et légendes locales se révèlent une source de jeu infini. C’est ce que j’aime dans La gloire de mon père, La guerre des boutons, Huckleberry Finn, Vipère au poing. Tous ces romans où l’univers de l’enfance est plus fort, drôle, émotionnel, troublant et dépaysant qu’une plongée dans de la hard-SF ou dans une dystopie bas-ass. Rien n’est lisse, et le monde est gigantesque.

TL;DR, j’ai bien fait de finir par l’ouvrir, ce bouquin.

Quand j’avais 8 ans, il fallait négocier avec moi pendant 35 minutes pour que j’accepte d’entrer dans la baignoire, mais une fois dedans, je kiffais tellement ma vie qu’il fallait négocier 50 minutes pour que j’accepte d’en sortir. J’ai beaucoup changé, comme vous le voyez.

you were right

Tu avais raison, je faisais tout de travers, et je promets de mieux me conduire à partir de maintenant.

Si toi aussi tu es un enfant dans un corps de grand et que toutes ces responsabilités sont un terrible malentendu,

viens lire des livres pour enfants 🙂

Bonne lecture,

Julia (aka Lupiot)

Lupiot

PS : Ce petit bilan à mi-parcours de 2016 m’est fort sympathique et il me plairait de lire d’autres contributions à ce Tag, notamment celles de :

  • Mes amis blogueurs :
    • Mary du magnifique site Littéraventure, en passant, c’est ça la nouvelle adresse de son site, notez-la et allez-y vous dégourdir les cils ;
    • Tom de La Voix du Livre, faîtes pas semblant de pas savoir qui c’est ;
    • Lucille de La ronde des livres qui propose pleeeein de choses intéressantes en terme de découverte et analyse culturelle ;
    • Charline du blog trop canon Charabistouilles avec qui je suis si souvent d’accord ;
    • Lola du blog dévoreur de grande littérature L’Horizon des mots, qui écrit trop joliment pour son bien ;
    • Nathan du Cahier de lecture de Nathan, qui a le joli défaut d’être poétique quand nous sommes tous des excités ;
    • Léa du tout nouveau et très intelligent blog Bouquine ta thérapie, allez-y voir ;
  • Mes amis lecteurs qui auront je l’espère plaisir à partager leurs découvertes / déceptions / bilan de ces 6 mois dans les commentaires (ou sur votre blog : si vous voulez reprendre le tag, laissez-moi le lien, j’irai lire avec plaisir !). (Pr River, Cristina, Bloup, La bouquineuse, Bunny, Anahita… je pense notamment à vous…) ;
  • Toi, oui toi, là, que je connais pas. Viens me dire c’est quoi qu’était bien ces 6 derniers mois.
Advertisements

29 réflexions sur “2016, bilan des 6 mois (Tag 6 mois)

  1. 1) Bordel, que de teasing pour Songe à la douceur ! Vivement le mois d’août… d’ici là j’aurai peut-être lu Les Petites Reines (pas taper pas taper – j’ai lu et adoré Comme des images !)
    2) J’adore Chloë Grace Moretz (Hit Girl pour toujours dans mon ♥) mais mwhahahaha plus jamais je ne regarde de dystopie tirée d’un livre YA – j’ai encore des souvenirs douloureux en pensant aux deux derniers Hunger Games… Blague à part, je te conseille Canine du réal de The Lobster, c’est très chelou, mais si tu veux te tordre l’esprit il est vraiment, vraiment bien (et très chelou, je maintiens)
    3) Benoît Minville : je te conseille Je suis sa fille si tu ne l’as pas lu, vraiment percutant et qui prend tout son sens aujourd’hui vu le contexte politique et social dans lequel le pays est (les patrons grands méchants qui exploitent, etc.). On m’a parlé de Philippe Claudel hier, décidément les astres s’alignent !
    4) Clémentine Beauvais est donc une girafe en plus d’un fruit ? Ça fait beaucoup…
    7) J’ai adoré Jonah ! Je ne m’attendais pas à autant aimer d’ailleurs, je ne savais pas du tout où je mettais les pieds huhu. Du coup, je guette avec impatience ce mystérieux prochain roman…
    13) Oh god Manu Larcenet ! J’ai découvert Blast cet année et j’en veux encoooore
    14) Je l’ai dans ma bibliothèque… si tu fais une chronique, peut-être que tu me donneras envie de sauter dans un bain… euh… dans cette histoire. Bref.

    Long commentaire pour un long article mais bon voilà, j’aime bien !

    Aimé par 2 people

      • Lucille, depuis, j’ai vu Canine. C’est TRÈS spécial. J’ai adoré certains trucs (et je me surprends à le citer en mode private joke régulièrement, tant les dialogues sont nawaks) mais l’ambiance m’a hmpf, moyennement plu, je crois. J’ai préféré The Lobster, malgré la 2e partie moins tendue (et moins réussie) (à partir du moment où on va dans les bois). Bref je garde le réal sur mes listes, il est intéressant.

        J'aime

    • 1) Impossible de ne pas dire tout le bien qu’on pense de ce roman quand on l’a lu… Et il est si singulier qu’on a *vraiment* envie de le vendre parce qu’on craint que les gens se disent « Mouais un truc en vers… » « Wahou chelou Eugène Onéquine tout ça… c’est un truc de « littéraires », de vrais littéraires…je sais pas si c’est pour moi. » etc. Et NON. C’EST POUR TOI.
      2) Me too, je l’adore, et elle m’a terriblement déçue. Elle est assez mauvaise, mais en même temps, le script ne ménage pas tellement d’espace aux acteurs pour exprimer leur talent.
      CANINE est dans ma liste de films à voir (et déjà téléchargés ;)) pour cette raison !
      3) Minville : j’ai en effet assez envie de lire ces autres romans ados-adultes (Je suis sa fille & Les géants)
      4) Tu lui demanderas. Il est fort possible qu’elle soit une girafe.

      Hâte de lire ton bilan ! ❤

      J'aime

  2. Ahah si c’est toi qui me le demandes, je vais pas pouvoir résister !! J’essayerai de faire ça fin juin, pour y ajouter mes lectures de juin, que j’ai adorés style Le garçon au sommet de la montagne et Le mystère Lucy Lost. Par contre, on risque de pas être très d’accord, j’ai relativement bien aimé La 5e vague (par contre j’entends que des crasses sur le film et ça donne pas du tout envie) et j’ai même pas vu le triangle amoureux… L’écriture était pas gégé mais j’ai rien vu venir dans la construction assez inattendue du récit du coup la 2e partie m’a agréablement surprise. Mais tout ça pour dire en fait que c’est pas du tout PKJ qui l’a publié 😛
    Et Villeminot il a prévu 43 livres pour 2016 ??
    Bon et tu as lu Larispem ?! Je dois toujours en faire une chronique (mais j’ai pris aucune note et ma lecture commence à remonter un peu..)
    Bon et pour terminer, je vais me jeter sur Songe à la douceur (qu’on vient de recevoir au boulot!) et a page FB de Le jardin des épitaphes (Jonah est dans ma PAL de juillet!!).

    Aimé par 1 personne

    • La 5e vague : ouiiii je sais Tom m’a dit la même chose, qu’il avait plutôt aimé le livre. Mais je dois t’avouer que le film est un excellent outil de dissuasion, surtout qu’on a l’impression que les enchaînements logiques pèchent un peu, et que de nombreux lecteurs m’ont avoué qu’on s’ennuyait sur le 1er tiers du roman, ce qui est euh… rarement bon signe ?

      Oui et en fait c’est pas du tout PKJ en effet, mea culpa moi, mais c’est la collection R donc c’est un peu pareil non ? *stupide Hobbit joufflu*

      Villeminot a en effet été trèèès productif pour 2016. Il est possible que certains de ses romans aient été plus soignés que d’autres, du coup, je l’ignore encore, pas eu l’opportunité d’en lire plusieurs… Mais j’ai commencé Samedi 14 Septembre et Tibo Bérard, l’éditeur, m’a promis que j’allais chialer ma mère. Tout ça pour dire que je suis assez enthousiaste.

      Larispem : toujours pas T.T Mais bon. Je sais que je vais aimer, et je sais déjà que ce qui va me frustrer c’est que l’univers ne soit pas *assez* développé. Peut-être cet été 😀

      OMG lis Songe à la douceur 🙂

      BIZ

      J'aime

      • Ahah de fait, je sais pas conseiller La 5e vague aux clients pcq j’ai failli l’abandonner pendant toute la 1ère moitié tant je m’emmerdais, mais la suite est tellement à la hauteur que j’en ai oublié ma déception initiale 😛 La collection R, c’est Robert Laffont, je savais pas qu’il y avait un lien avec Pocket ! Pour l’instant, ni Les pluies, ni Le copain de la fille du tueur, ni La prochaine fois ce sera toi ne me tentent, alors j’espère que Samedi 14 sera à la hauteur ! Bonnes lectures estivales ainsi 🙂

        Aimé par 1 personne

        • Aucun rapport avec Pocket, je trouve juste qu’ils publient le même genre de livre dans la collection R et chez PKJ. (Parfois je peux me poser la question avec certaines parutions de chez Albin Michel mais VRAIMENT avec Robert Laffont et PKJ j’ai *toujours* un doute T.T) Du coup là j’étais tellement sûre que c’était PKJ que tu vois je n’ai même pas vérifié. *Biiiien, Julia !*

          Aimé par 1 personne

  3. OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII DES LISTES !
    En plus tu vas voir, ça se rapproche beaucoup de toi chez moi 😀
    (Par contre j’ai un peu oublié en fait ce que j’ai lu…)

    1) Avez-vous eu un coup de cœur ?
    Allez, La Nébuleuse Alma je pense quand même. Mais les Petites Reines aussi.

    2) Avez-vous lu un roman Pocket Jeunesse ?
    Heu… nop.

    3) Avez vous découvert un nouvel auteur ?
    Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii Clémentine Beauvais, Luc Blanvillain, Harper Lee…

    4) Avez-vous lu un de vos auteurs préférés ?
    Pas de Dumas ah ah mais j’ai relu une énième fois Rostand mais bon.
    Marine Carteron quand même ;D

    5) Avez-vous terminé une série ?
    De livre ? Ouiiiiiiiiii Le Chaos en marche et je suis pas peu fière !

    6) Avez-vous lu un livre sorti cette année ?
    OUI, Génération K de Marine Carteron (enfin, il est même pas encore sorti en vrai)

    7) Avez-vous rencontré un auteur ?
    Oui Nathalie Dau pour sa Source des Tempêtes.

    8) Attendez-vous avec grande impatience un livre qui sortira pendant la seconde moitié de 2016 ?
    Songe à la douceur de Clémentine Beauvais, viteeeeeee ! (et j’espère un peu le tome 3 de La Passe-Miroir mais je crois que je rêve un peu)

    9) Avez-vous lu un roman sans histoire d’amour ?
    Ne Tirez pas sur l’oiseau moqueur (merveilleux, merveilleux livre et je l’aurais pas pris comme ça, j’en avais même jamais entendu parlé), Bird, Wonder…

    10) Avez-vous lu un roman d’un auteur français ?
    Quasiment tous.

    11) Avez-vous lu un roman adapté au cinéma (ou en série/téléfilm) ?
    Nop, le dernier en date doit être Quelques minutes après minuit de Patrick Ness mais ça date de 2015 !

    12) Avez-vous lu un livre qui vous a fait pleurer ?
    Je crois que la Guerre du Bruit m’a bien émue, mais c’est tout…

    13) Avez vu lu un roman historique ?
    Heu… non ?

    14) Avez-vous lu un roman que quelqu’un vous a conseillé ?
    Bird d’une amie, Le Chaos en marche d’une autre, Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur d’une libraire au salon du livre et puis beaucoup de ma libraire (presque tous, en fait).
    Déception pour Le Baron Perché et Nox, aussi conseillé de libraires ou blogs !

    Bref, un bon début d’année 😀

    Aimé par 1 personne

    • Il faut vraiment que je lise la Nébuleuse d’Alma du coup. Tu m’en as parlé plusieurs fois et tu n’es pas la seule. Tu me le prêteras. (On fait un échange de bons procédés la prochaine fois qu’on se voit.)
      Marine Carteron > ça me fait penser que je t’ai vue dans la vidéo ;D
      La Passe-Miroir : là je pense que tu rêves debout, mais j’apprécie et je rêve même un peu avec toi.
      Bird > du coup c’était comment ? On en a pas mal parlé de Bird, l’an dernier… Il a remporté des prix.
      Nox > tu as beau dire que tu es déçue je crois que je nierai en bloc tant que je ne l’aurai pas lu. Yves Grevet, décevoir ? Dans quel universs ? Impossible.

      Merci pour ce bilan ! ❤

      J'aime

  4. L’adaptation de Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur est geniale, je te la conseille vraiment ! Ils ont changé le titre, ça s’appelle Du silence et des ombres et c’est tourne en noir et blanc comme un film d’horreur (mais sans être terrifiant). Vraiment c’est un film marquant !
    Pour Songe à la douceur, je n’ai lu que 70 pages et j’ai déjà bien pleuré, vu ton article ça risque de continuer…. (mais ce bouquin est génial !)

    Aimé par 1 personne

      • Je viens de finir Songe à la douceur. Je n’en reviens pas, c’est incroyable ce que l’auteure a fait. La narration avec les vers est dix mille fois mieux qu’une narration traditionnelle. Et l’histoire de Tatiana et Eugène est tellement juste, touchante et réaliste (sans l’être tout à fait quand même…). Je ne sais pas si ça t’a fait la même chose mais j’avais les larmes aux yeux tout du long ! (Et maintenant je vais dès que possible acheter le roman de Pouchkine, pour pouvoir comparer).

        Aimé par 1 personne

    • Ahah pas de quoi, je crois que c’est par ta chronique de ce roman que j’ai découvert ton blog ; j’aimais beaucoup ce que tu en disais et comment tu le disais 😉
      Mets-moi dans tes tags ou passe me mettre le lien de ton semi-bilan si tu le publies prochainement !

      J'aime

  5. Hello Julia,
    Bonne idée ce semi-bilan 🙂
    Je suis contente de voir que le nouveau roman de Clémentine Beauvais est au moins aussi bien que les précédents ! J’ai hâte de le lire.
    Le cirque des rêves (en vo) vient de rejoindre ma PAL, il a apparemment eu aussi beaucoup de succès chez les kangourous 😉
    Tes bookreviews précédentes m’ont également poussées à lire : Histoire du garçon qui courait après son chien qui courait après sa balle, d’Hervé Giraud et Jan de Claudine Desmarteau. J’ai adoré les deux, alors merci pour tes conseils !
    Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur a aussi rejoint ma PAL mais pour l’instant je lis Jasper Jones de Craig Silvey « An Australian To Kill a Mockingbird », ça promet !
    Je te remercie pour le tag et le très gentil compliment qui l’accompagne, je suis flattée ! Je me demandais depuis quelques jours d’où venaient ces nouveaux abonnements à mon blog, je crois que je peux t’être reconnaissante pour ça aussi. ^^
    Y a plus qu’à me pencher sur mon propre semi-bilan littéraire !

    Aimé par 1 personne

    • Tu verras, concernant je Cirque des Rêves, c’est un roman qui se lit étonnamment lentement. C’est dense, chatoyant, rêveur et fascinant. Dans un esprit cousin, j’ai adoré le très long et très « fresque » Jonathan Strange & Mr Norrell (un chouïa plus difficile d’accès, et un chouïa moins jeunesse, bien que Le Cirque soit très crossover déjà). Un magnifique roman ! Si tu aimes, il y a aussi Morwenna un peu dans le même genre, dont je lis des avis assez divergents mais qui semble de la bonne came pour les amateurs de magie capiteuse, bien qu’il manque de finesse.

      De rien pour le Giraud et le Desmarteau ! Ah, si tu savais comme je suis contente pour le Hervé Giraud ! Il faut tout lire de cet auteur, c’est un régal, et il est bien trop méconnu. Je te recommande très chaleureusement son roman précédent, « Prends ta pelle et ton seau et va jouer dans les sables mouvants » (note le génie des titres).

      Je note pour le Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur australien, merci !
      Concernant les abo, pas certaine de mon influence, mais dans tous les cas, tu les mérites 😉 Hâte de lire ton bilan.
      Biz

      Aimé par 1 personne

  6. Pingback: Tag des 6 mois : petit bilan | Charabistouilles

  7. Yay, moi aussi j’adore les listes ^^ Et du coup j’ai attendu la fin du mois pour avoir le max de matière ^^ Par contre ça va faire un méga pavé du coup avec 14 questions…

    Alors :

    1/ Gros coup de cœur pour le diptyque « Soeur des cygnes ». Je crois que c’est une réécriture de conte. C’est amusant parce qu’a priori je n’aime VRAIMENT pas les contes de fées, je les trouve mal écrits et cruels. Je ne sais pas exactement expliquer ce qui a fait que j’ai autant aimé. Je pense que j’ai un rapport assez affectif à la fantasy parce que c’est le premier style de livre que j’ai découvert étant petite. En tout cas c’était génial, je l’ai lu en une journée, sans pouvoir m’arrêter…

    2/ La 5eme vague ça me fait pas du tout envie, je pense que j’ai fini d’assouvir mon envie de dystopies YA sur grand écran avec l’adaptation du labyrinthe que j’ai détestée…
    En fait je suis pas trop sûre : j’ai lu la dame de Berlin de Franck et Vautrin et il me semble que c’est un pocket et que c’est plutôt jeunesse mais je sais pas si c’est exactement cette collection et je ne l’ai pas avec moi… J’ai moyen accroché…

    3/ Quelques uns : Juliet Marillier, Maurice Druon, Julie Tirard…

    4/ Ouiiiiiiiii : Lois Mc Master Bujold, j’adore à la folie ses bouquins mais je les comprends mal en anglais ce qui me gâche le plaisir du coup quand j’ai vu le dernier de sa série à Gibert en poche, en français et en occasion c’était Noël en février ;o)

    5/ Alors je sais pas si on peut considérer que 2 livres c’est une série mais je vais décider que oui parce que j’aime bien gagner : donc oui, le diptique du vampire amoureux de Beth Fantaskey que j’ai trouvé très très sympa avec des personnages plutôt cools.

    6/ Vi, un seul ! Les égarés de Julie Tirard, et je l’ai beaucoup aimé, il est très mélancolique, ça convenait très bien au moment auquel je l’ai lu… Et ça donne envie d’aimer Berlin…

    7/ Bah Julie Tirard justement (sérieux j’ai de la chance de ne faire ce test que maintenant, je pense que le dernier écrivain que j’ai rencontré c’était au collège, soit il y a assez longtemps).

    8/ Euh bah maintenant j’ai très envie de lire Songe à la douceur ^^ Tu es assez persuasive !

    9/ Ah c’est vraiment rare les bouquins sans histoire d’amour… Je dirais le tome 1 du Donjon de Naheulbeuk. J’adorais la saga en mp3 et c’était sympa de retrouver les personnages. Bon j’ai eu un peu de mal à me mettre dedans (et j’ai halluciné sur la présentation de l’elfe que j’ai trouvée over-sexiste) mais finalement c’était plutôt sympa, même si je n’ai pas rigolé comme j’ai pu le faire avec les mp3… Ca m’a d’ailleurs donné envie de les réécouter !

    10/ D’après une histoire vraie de Dephine de Vigan, mon premier roman de l’année ! (Pour bien la commencer, ça ne pouvait que me plaire) En fait contrairement à ce qui se passe pour les films et les séries (je ne regarde quasiment que des trucs étrangers) je m’aperçoit avec ce questionnaire que je lis beaucoup d’auteurs français (enfin beaucoup je me comprends hein, proportionnellement quoi)

    11/ J’ai lu les premiers tomes des rois maudits de Maurice Druon et il me semble que ça a été adapté à la télé mais je n’ai pas vu l’adaptation… Et je crois avoir lu que ça avait inspiré GRRMartin pour Game of thrones (en gros faut pas trop s’attacher aux personnages cools, ils ne font pas long feu…)

    12/ pareil que toi, je pleure très facilement en lisant… je pense que le pire a été sur Soeur des Cygnes !

    13/ Les rois maudits (je lis moins que toi du coup faut que j’en mette dans plusieurs catégories).

    14/ Alors plutôt une BD : Riche, pourquoi pas toi ? C’était vraiment très intéressant, ça donne envie de faire de la socio ^^ Une de mes meilleures amies qui est très intéressée par la répartition des richesses me l’avait conseillé et c’était effectivement très cool. D’ailleurs l’auteur a un blog génial : http://tumourrasmoinsbete.blogspot.fr/

    Voilou !
    Je peux aller me coucher, j’ai terminé mon premier semestre 2016 !
    (et j’ai plein d’idées pour le deuxième)

    Aimé par 1 personne

  8. Pingback: [TAG] 14 questions pour faire un retour sur vos lectures de 2016 | bouquinetatherapie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s