Les ferrailleurs 1. Le Château, d’Edward Carey (2015)

les ferrailleurs 1 le chateau edward carey grassetVous pensiez avoir une famille hors du commun ? Désolée de vous décevoir, j’ai déniché la perle en matière d’originalité !

Clod Ferrayor et sa famille vivent dans leur château, au sommet de l’océan de détritus de Londres. Depuis des décennies, chaque nouveau-né de la dynastie se voit attribué un objet, qui ne le quittera jamais. Le sang Ferrayor étant sacré, les cousins se marient entre eux. Clod, 16 ans, attend sa cérémonie sans trop d’enthousiasme, quand un malheur survient : la tante Rosamund a perdu son objet de naissance ! Toute la maison entre en effervescence, y compris les domestiques. Parmi eux, une nouvelle recrue qui ne compte pas se laisser impressionner par les coutumes locales : Lucy Pennant.

Autre particularité : Clod entend parler les objets. Oui, il les entend : ils crient leur nom, désespérément, tous le jour durant. Et la disparition de l’objet de tante Rosamund n’est que le début de ses mésaventures…

le chateau edward carey

Un vocabulaire riche voire flamboyant, des personnages (très) hauts en couleurs et tous plus fous les uns que les autres, une ambiance délirante et absurde, telle est la description de ce roman graphique agrémenté de superbes portraits des personnages.

On plonge très facilement dans ce roman à l’atmosphère gothique tant la lecture est délicieuse. Au fur et à mesure des pages, l’intrigue se creuse autour de l’univers et des personnages dont on veut tout savoir – ce qui se révèle impossible. Petit bonus qui prouve la qualité de cette pépite : la fin est vraiment surprenante et engendre encore plus de questionnements que le début !

edward scissorhands edward aux mains d'argent gif

Je me demande quel serait mon objet de naissance… Si cela vous intrigue aussi, filez au château des Ferrayor !

Bonne lecture,

Bloup

Bloup chroniqueur Allez Vous Faire Lire

 

 

 

Les Ferrailleurs 1. Le Château, écrit et illustré par Edward Carey, publié chez Grasset en mars 2015 (on attend donc la suite avec impatience !), 464 pages (à partir de 12 ans environ)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s