Le ciel est partout, de Jandy Nelson (2010)

Le ciel est partout fut pour moi une lecture yo-yo. Je me suis fait des réflexions comme « GROUMPF ! C’est incohérent. » et « BWAHAHAH ! C’est bien vu. » Aussi, Jandy Nelson, je te garde une place spéciale sur mon étagère. Toi, ta voix d’auteur m’a beaucoup, beaucoup plu, mais alors mollo sur les bêtises, hein. Je te surveille.

i'm watching you

De quoi ça parle ? C’est l’histoire de Lennie, lycéenne clarinettiste accomplie, foldingo des Hauts de Hurlevent, amie avec la plus excentriques des féministes, ayant grandi dans une ville à l’héritage hippie si marqué que son prénom, Lennon (pour John Lennon) n’est pas du tout le plus étrange du quartier. Lire la suite

Publicités

CONCOURS Littérature Ados & Young Adult — Gagnez des livres !

[MAJ du 25/10/2015 : ce concours est achevé. Résultats par ici.]
J’entreprends une petite opération déstockage…
…et j’en profite pour vous offrir de petits cadeaux !
i love surprises
En effet, j’ai dans ma bibliothèque :
  1. des livres en double ;
  2. des livres dont j’ignore totalement comment ils sont arrivés là (achat compulsif ? perte de mémoire ? il faut que je me fasse soigner) ;
  3. des livres que j’ai lu et ne relirai pas, et qui pourraient ravir un nouveau lecteur.
Pour ces tristes orphelins victimes de mon froid désamour, je cherche une nouvelle maison. Je propose donc aux dévoreurs de tous poils de les gagner et de les recevoir par la poste (à mes frais).
Je vous invite à jeter un œil à la liste ci-dessous et à participer, si vous le souhaitez, à ce petit concours totalement gratuit qui vous permettra de gagner des livres et plein de cadeaux ! Tous les livres que je propose sont en bon état, voire, pour ceux que j’avais en double… neufs !
Les lots proposés :

Lire la suite

Tous nos jours parfaits, de Jennifer Niven (2015)

C’est « le John Green de la rentrée », le roman Young-Adult romantique, drôle et intelligent sur fond de thématique dure à tendance sick-litt*. Du moins, c’est ce qu’on en dit. Alors, verdict ?

tous nos jours parfaits jennifer niven gallimard jeunesseViolet et Finch se rencontrent à mi-chemin de leurs purgatoires respectifs. Le livre s’ouvre en effet sur une concomitance étrange : deux adolescents contemplent le suicide du haut du clocher du lycée. Elle, c’est Violet, jeune fille populaire qui ne sait plus comment être heureuse depuis son traumatisme familial un an auparavant. Lui, c’est Finch, l’excentrique tourmenté de la promo. Finch, qui jongle souvent avec l’idée du grand néant, voit Violette complètement paralysée, et la ramène à terre, la ramène à la vie. Sur un malentendu facile qu’il concourt à propager, toute l’école croira par la suite que c’est elle, Violet, qui l’a sauvé lui, le barjot. Peu importe ; Finch ne compte pas s’arrêter là : il se met en devoir de rendre son sourire à Violet. Lire la suite

Les petites reines, de Clémentine Beauvais (2015)

La petite reine, c’est le joli titre de la bicyclette. Mais aussi, désormais, celui de la brillante Clémentine Beauvais. Pourquoi ? Parce que son dernier roman déchire. Drôlissime et percutant, positif sans jamais s’engloutir dans le niais, et superbement emballé dans une couverture ultra-efficace par des gens bien de chez Sarbacane, ce livre est une fine bulle de champagne.

Clémentine Beauvais-la-petite-reine, aussi, sarbacane les petites reines au cinémaparce que sa dernière œuvre a été achetée pour le cinéma. Consécration ! En ces temps d’étonnante consommation littéraire jumelée au box-office, une adaptation cinématographique, c’est un carton de librairie quasi assuré. Alors, hourra, mille fois hourra, pour ce délicieux petit roman inattendu, qui m’a fait rire comme une enfant, et pendant la lecture duquel je me suis sentie tour à tour femme et adolescente, avec un ultime bonheur. Lire la suite

Relecture Harry Potter : 1. L’école des sorciers, de J. K. Rowling (1997)

Septembre, c’est la rentrée. On laisse derrière soi piscine et farniente, on quitte le camping et les lectures d’été, on abandonne son bronzage et son grignotage et, pour certains, on se débarrasse enfin de son épouvantable famille de moldus. Ciao la compagnie !

Haters gonna hate

Oui, la rentrée, c’est l’occasion ou jamais de me lancer dans un défi nostalgique que je me traîne de longue date : relire les Harry Potter. Les relire pour la énième fois (au moins la 13e pour celui-ci ?), mais pour la 1ère fois avec un œil de grande personne. C’est un défi de longue haleine, que je me lance sur un rythme pépère (car je n’ai pas envie de lire que ça non plus) : un par mois, et je viendrai vous les chroniquer. Donc, c’est parti !

hp 1 école des sorciers folio junior Harry Potter à l’école des sorciers, c’est l’histoire de Harry, un petit boy de onze ans, rachitique et ironique à souhait, martyrisé par sa famille d’adoption, mais qui ne s’en laisse pas compter. Lire la suite

Le trop grand vide d’Alphonse Tabouret, de Sibylline d’Aviau (2011)

Je vous présente toutes mes confuses pour mon retard de publication (cf. articles annoncés) ! Un petit séjour impromptu à Florence, ville de la Renaissance italienne, a décalé mon programme.

blair-waldorf-sorry

Pour me faire pardonner, voici l’un de mes plus jolis coups de cœur de ces dernières années, et une délicieuse redécouverte de cet été (j’y ai repensé en chroniquant Ma maman est en Amérique).

trop grand vide d'alphonse tabouret sybilline d'aviauLe trop grand vide d’Alphonse Tabouret, c’est un peu celui que vous ressentirez quand vous aurez fini cette BD, ou plutôt, ce roman graphique *redresse son monocle d’un air éduqué*. C’est l’histoire d’Adam & Ève, si Adam avait été un petit garçon à grosse tête ronde nommé Alphonse, si l’Éden avait été une forêt fantaisiste, et si Ève avait mis bien trop longtemps à se manifester. Attention : matériel à coup de cœur. C’est absolument craquant. Lire la suite