« Adieu 2015 », le tag

Dernier jour de l’année, c’est l’occasion rêvée de reprendre un tag sympa comme celui proposé par les éditions Pocket (ici).

Je posterai bien évidemment mon TOP DIX 2015 (comme je l’avais fait pour 2014 (ICI). Mais, pour l’heure, voici un mini bilan.

adieu 2015 tag

  • 1) votre lecture préférée de l’année

Lire la suite

Publicités

Le Passage du Diable, d’Anne Fine (2011)

Au menu du jour, un roman gothique. J’ai lu trop de fantastique de la période romantique à l’époque du lycée, de sorte que, pendant longtemps, la seule mention d’un château gothique réveillait en moi les miasmes de l’indigestion. Ça ne fait pas si longtemps que je suis désensibilisée de mon allergie, et un roman gothique comporte toujours un petit risque de haut-le-cœur, avec moi.

johnny depp jack sparrow eww vade retro

Ah mais je vais quand même récapituler les gimmicks du roman gothique, ceux-là même qui me font aimer et fuir le genre.  Lire la suite

Dysfonctionnelle, d’Axl Cendres (2015)

Plus que quelques jours avant de clore l’année 2015, et redécouvrir plus tard les souvenirs qu’elle aura laissés, pour voir s’ils ont bien vieillis. Dans le cas de Dysfonctionnelle, aucun doute, ça va vieillir comme du bon vin. Parce que oui, attention ! Coup de cœur de dernière minute.

Tout a été génial, dans cette expérience de lecture.

D’abord parce que c’est la première que je fais en tant que partenaire de Sarbacane, maison d’édition ‘achement chouette* qui a décidé, de façon aussi superbe qu’improbable, de me faire confiance en partant de la chronique plutôt négative de l’un de ses romans phares de l’automne (c’est ici).

Ensuite parce que ce roman, crossover générationnel comme rarement, est un bijou.

stars in eyes gif

Fantaisiste, tendre et cruel comme le sont les bonnes histoires de familles ; injuste, beau et parfois fielleux comme le sont les vraies histoires d’amour, c’est une tapisserie multicolore qui ne se soucie d’aucune convention. Une œuvre d’art éclatante et éclatée, de celles qu’on aime parce qu’on en connaît les accrocs.

(TL;DR — merci Sarbacane). Et passons aux choses sérieuses. Lire la suite

Entretien avec Christelle Dabos

Haut les cœurs ! Faîtes une haie d’honneur. Allez Vous Faire Lire accueille en effet la merveilleuse Christelle Dabos (ou devrais-je dire DA BOSS (ok je me tais)), qui a très gentiment accepté de tenir le rôle de l’invitée sur le plateau virtuel du blog.

entretien avec christelle dabos banniere Lire la suite

Des livres dans l’esprit de Noël (Partie 1 : pour les petits)

L’an dernier à la même période (dans l’optique des cadeaux de Noël), je vous ai proposé une Liste de livres pour ceux qui n’aiment pas lire.

Pour cette année, je vous propose une liste de recommandations un peu différente, avec une thématique de saison : des livres dans l’esprit de Noël.

merry christmas gif home alone

Qu’est-ce que c’est, l’esprit de Noël ? Quelque chose de tendre, familial et chaleureux. Un livre que l’on prendrait sur ses genoux, lové dans un plaid, avec une bonne grosse tasse de chocolat chaud à la cannelle ; un livre qui nous fera sourire comme un enfant. (Si possible avec une moustache laiteuse ridicule.) Go. Lire la suite

(Relecture) Trilogie À la croisée des mondes, de Philip Pullman (1995-2000)

Cela fait plusieurs fois qu’on vous recommande Les Royaumes du Nord, sur Allez Vous Faire Lire, mais on n’a jamais pris la peine de vous le présenter en bonne et due forme. Parce que, pour ça, il faudrait relire toute la trilogie. Et bien Bloup l’a fait, et voilà sa critique.

Je me demande souvent quelle aurait été ma vie sans Harry Potter. Mais, si notre déesse JKR n’avait jamais publié cette histoire de petit sorcier à lunettes, mon imaginaire se serait indubitablement forgé autour de la trilogie, pardon, la Bible À la croisée des Mondes de Philip Pullman, découverte à la même époque.

la croisée des mondes les royaumes du nord philip pullman gallimard jeunesse

À la croisée des Mondes est une trilogie parue en version française en 1998, chez Gallimard Jeunesse : Lire la suite

Mon sang ne fit qu’un tour, ou les vampires sans paillettes (Liste de livres de vampires, partie 2)

Hier, je vous parlais des vampires classiques dans la première partie de cet article, visant à remettre un peu les suceurs de sang à leur place dans le rayon fantastique-horreur, et à leur faire quitter la Vegan Academy*.

* Les vrais gens ont le droit d’être vegans, mais si on retire aux vampires l’attribut principal qui en fait des êtres monstrueux, on se retrouve avec des endives. Or, nous avons déjà établi que, les vampires-endives en littérature, c’est peu goûtu et très lassant.

Voici donc la suite et fin de la liste des livres pour mordus de vampires qui en ont assez des endives. Lire la suite

Mon sang ne fit qu’un tour, ou les vampires sans paillettes (Liste de livres de vampires, partie 1)

« Les vampires sont passés de mode. », entend-on.

OH QUE NON.

(Enfin, un peu.) Les zombies, dans un premier temps, et les dystopies, dans un second, les ont supplantés sur le podium des univers à la mode, mais les histoires de vampires étaient populaires longtemps avant, le seront longtemps après, et aujourd’hui encore, de nombreux lecteurs sont mordus de vampires, et toujours à fureter dans les rayons à la recherche de sang neuf.

true blood jessica gif

(Cette phrase était sponsorisée par la ligue des mauvais jeux de mots #1)

Seulement, ils doivent souvent se contenter de vampires édulcorés, passés à la javel, lobotomisés, inscrits au lycée (voire, à une Vampire Académie, horreur), plongés dans un broc de fond de teint et dans un sachet de paillettes. Les lecteurs voraces font avec, car ils aiment les vampires. Mais bon, les vampires tout doux tout beaux tout lisses, à la longue, c’est fadasse, et ça laisse un goût amer (comme les endives).

Si vous aimez les vampires et que vous en avez marre des endives, cette liste est faite pour vous. Lire la suite