« Adieu 2015 », le tag

Dernier jour de l’année, c’est l’occasion rêvée de reprendre un tag sympa comme celui proposé par les éditions Pocket (ici).

Je posterai bien évidemment mon TOP DIX 2015 (comme je l’avais fait pour 2014 (ICI). Mais, pour l’heure, voici un mini bilan.

adieu 2015 tag

  • 1) votre lecture préférée de l’année

La Passe-miroir, de Christelle Dabos

Dont on parle ICI (tome 1), ICI (tome 2), ICI (recommandations de lectures dans le même genre) et ICI (entretien avec l’auteur), sur le blog. C’est presque pas grillé que c’est mon coup de cœur de l’année.

  • 2) votre plus grande déception de l’année

Une déception implique qu’on attende beaucoup de l’auteur / du livre, je ne vais donc PAS nommer vainqueur The Book of Ivy qui a été ma plus horrible lecture de l’année mais dont je n’attendais pas grand chose. Et plus encore, de Patrick Ness, et Quelqu’un qu’on aime, de Séverine Vidal, m’ont pas mal déçue, mais m’ont aussi intéressée par certains aspects. Non, mon choix va se porter sur Ultraviolet, de Nancy Huston, que j’ai trouvé sans aucun intérêt, alors que je prenais cette femme pour une déesse *_* et attendais donc de ce roman qu’il soit, comme chaque fois, un enchantement. (En romans ou essais, jusqu’ici elle ne m’avait jamais trahie. Mais n’est pas auteur jeunesse qui veut, et Utraviolet était lourd, vieux jeu, et didactique au possible.)

 

  • 3) le meilleur roman Pocket Jeunesse que vous avez lu en 2015

La rivière à l’envers, de Jean-Claude Mourlevat, tome 1, Tomek, et tome 2, Hannah

Une relecture merveilleuse pour le tome 1, une découverte exotique et enchanteresse pour le 2, cette duologie est une perle. J’en ai déjà parlé ICI.

  • 4) le livre dont vous avez le plus entendu parler (que vous l’ayez lu ou non)

(Focus sur le rayon jeunesse, of course.)

J’ai beaucoup, beaucoup trop entendu parler de cet instantané de fossile littéraire qu’est The Book of Ivy, ce qui est la raison pour laquelle je me suis forcée à le lire. J’ai également beaucoup entendu parler de La Sélection (la série) qui ne me tente pas, mais alors pas du tout ; j’ai aussi énormément entendu parler de Tous nos jours parfaits, que j’ai lu et ai trouvé plutôt cool, La face cachée de Margo (avec la sortie du film, comment passer à côté ?) que j’avais déjà lu, ai relu, et ai adoré bien sûr (comme tous les John Green, même si ce n’est pas mon favori) et, enfin, j’ai beaucoup, beaucoup, beaucoup entendu parler d’U4, dont j’ai lu bientôt deux tomes (Korydwen et Jules) sans être ni tout à fait convaincue ni tout à fait négative, mais un peu désappointée par le style de ces quatre auteurs (que j’aime par ailleurs beaucoup), qui me semble un peu lissé de sa personnalité. À suivre !

 

  • 5) votre plus belle surprise

Uprooted, de Naomi Novik

uprooted naomi novik

(Ce roman n’a pas encore été traduit, ni publié du coup, en français)

Je ne connaissais Naomi Novik que de nom, pour sa série Téméraire (uchronie impliquant des dragons sous Napoléon) et j’ai été totalement happée par sa plume et son univers. Bluffée, saisie, enchantée. Un roman dense qui m’a ravie, j’ai été comme avalée par la magie et la langue, denses et riches, d’Uprooted.

  • 6) la meilleure suite

Aïe, je vais me répéter, mais…

Les disparus du Clairdelune, de Christelle Dabos.

la passe-miroir 2 les disparus du clairdelune christelle dabos allez vous faire lire

  • 7) le 5e livre lu

Ouhlà. Heureusement que je tiens avec grand soin un journal de mes lectures.

Pratiques de la lecture, dirigé par Roger Chartier

pratiques de la lecture roger chartier

Si je m’en tiens uniquement aux livres jeunesse, mon cinquième de l’année était :

La voix du couteau, de Patrick Ness

le chaos en marche patrick ness la voix du couteau

  • 8) la meilleure rencontre liée aux livres (auteurs/blogueurs/éditeurs…)

IMPOSSIBLE. Ce fut l’année de toutes les rencontres.

Côté éditeurs :

  1. L’équipe éditoriale de Gallimard Jeunesse, qui m’a accueillie en son sein pour 6 mois et a été absolument géniale.
  2. Tibo Bérard, éditeur chez Sarbacane, qui a repéré mon blog à la suite de cet article et a décidé que, ouip, je ferais un bon partenaire pour chroniquer leurs prochaines sorties !

Côté auteurs :

  1. Jean-Claude Mourlevat, rencontré à l’occasion du salon du livre de Paris, avec qui j’ai pu échanger sur Le combat d’hiver et La rivière à l’envers, mes romans préférés de sa plume.
  2. Anne-Laure Bondoux, rencontrée à la même occasion, avec qui j’ai pu échanger sur le magnifique, merveilleux, poétique Tant que nous sommes vivants
  3. Jean-Philippe Arrou-Vignod, auteur drolatique des aventures des Jean-Quelque-chose (L’omelette au sucre, etc), et plus récemment de Mimsy Pocket, qui a été le premier lecteur « pro » de mon roman en cours de rédaction, et m’a énormément aidée dans l’écriture par ses nombreuses observations affutées.
  4. Mathieu Robin, le premier écrivain que j’ai contacté pour un entretien, auteur du bluffant Ses griffes et ses crocs, avec qui j’ai eu l’occasion d’échanger sur de nombreux sujets touchant à l’écriture.
  5. Madeline Roth, auteur de l’intimiste, troublant, brûlant et poétique À ma source gardée, son premier roman, avec qui cela a été un bonheur d’échanger.
  6. Christelle Dabos, auteur de la Passe-Miroir, qui a été adorable malgré son planning de fou en cette fin d’année, et a répondu à mes questions interminables avec une passion, une fantaisie et une gentillesse géniales.

Enfin, côté bloggeurs, et si je ne devais retenir qu’une rencontre cette année, peut-être :

  1. Tom, de La Voix du Livre, un gars extra rencontré lors de la dédicace de John Green organisée par la Fox et Gallimard à Paris. (Étrangement, je ne retiens même pas John Green dans ma liste, alors que j’adore cet auteur, mais j’ai été un peu déçue de ne pas avoir le temps de discuter avec lui — ce que Tom a d’ailleurs pu faire un peu, lui !)
  • 9) le premier coup de cœur de 2015

La Trilogie du Chaos, de Patrick Ness

J’ai pris tellement cher à la lecture de cette trilogie que je ne pensais pas lire quelque chose d’aussi bien avant des siècles. Par chance, le bonheur renouvelé de la lecture au fil des jours m’a apporté d’autres très bonnes surprises…

(Je parle du tome 1 ICI.)

  • 10) le dernier coup de cœur de 2015

Dysfonctionnelle, d’Axl Cendres

dysfonctionnelle axl cendres sarbacane

Superbe surprise de fin d’année ! J’en parle ICI.

  • 11) le roman que vous attendiez le plus

Hi hi, c’est un roman pour les petits mais, étant une fan inconditionnelle de Neil Gaiman, ça faisait un moment que j’attendais Par Bonheur, le lait, et j’ai été ravie d’enfin le lire à Noël. (J’en parle ICI.)

par bonheur le lait neil gaiman boulet

  • 12) le dernier roman que vous avez acheté et lu en 2015

Acheté ET lu ?

Parce que le dernier que j’ai lu, je l’ai lu sans l’acheter, sur place en librairie… (Hihi. Vieille habitude de lycéenne. C’était La fête de l’insignifiance, de Kundera)

la fete de l'insignifiance milan kundera

Et avant, c’était des romans reçus pour Noël, donc pas achetés…

Donc… Hmm. C’est là qu’entre en jeu mon fabuleux journal de lecture. Voyons :

Dragon de Glace, de George R. R. Martin

dragon de glace george r r martin

Il s’agit de l’un de mes (nombreux, trop nombreux) craquages du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil, début Décembre. (Dragon de glace, j’en parle ICI.)

Pour référence, les craquages en question :

craquage SLPJ 2015 livres achetés

1. Eux, c’est nous, collectif / 2. Tornade, de Jennifer Brown (Albin Michel) / 3. L’ami de toujours, de Xavier Mauméjean (Flammarion) / 4. Quatre coeurs imparfaits, de Véronique Ovaldé (Thierry Magnier) / 5. Dragon de glace, de George R. R. Martin (Flammarion) / 6. De la part du diable, d’Aina Basso (Thierry Magnier) / 7. Ultraviolet, de Nancy Huston (Thierry Magnier) / 8. Le rêveur, de Pam Munoz Ryan (Bayard) / 9. Mon tout petit, de Zullo & Albertine (La Joie de Lire) / 10. Lucas et les machines extraordinaires (Bayard) / 11. Ma famille normale contre les zombies (Nathan)

Pour l’instant, j’en ai lus 6 sur 11.

  • 13) le roman le plus émouvant

Incontestablement…

À ma source gardée, de Madeline Roth

a ma source gardee madeline roth thierry magnier

J’en parle dans ma chronique ainsi que dans cet entretien avec l’auteur.

  • 14) le roman le plus drôle

La place est très disputée : Pourquoi j’ai mangé mon père, de Lewis Roy, s’y était confortablement installé en début d’année, mais Hamish and the Worldstoppers, de Danny Wallace (Hector et les pétrifieurs de temps, en V.F., à paraître en début d’année chez Gallimard Jeunesse), puis Les petites reines, de Clémentine Beauvais, sont venus lui tirer sur les chevilles en août et septembre.

Enfin, hors jeunesse, j’ai bien ri en lisant le nonchalant Un mari idéal, d’Oscar Wilde, l’anxieux et drolatique Autoficif au petit pois, d’Éric Chevillard, et le flico-génialo-plouco-thriller, Psychokiller, du plus célèbre des auteurs anonymes.

Mais, tout considéré, je resterais bien sur le Lewis Roy, Pourquoi j’ai mangé mon père.

  • 15) le livre le plus attendu de 2016

Le prochain roman de Clémentine Beauvais, Songe à la douceur (dont elle parle ICI), à paraître en septembre chez Sarbacane.

Alors, alors ? Et vous ? 😀

Lupiot

Lupiot

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s