TOP LITTÉRATURE 2018. Partie 1 : jeunesse

À l’occasion de Partir en Livre, la fête du Livre Jeunesse, je participe à l’événement organisé par « Booktube et la Blogo en Livre », qui propose chaque jour un article ou une vidéo mettant en valeur la littérature jeunesse.

Hier, c’est Axelle de la chaîne La parenthèse d’Axelle qui nous parlait de la représentation des enfants de la guerre dans la littérature jeunesse.

Aujourd’hui, c’est moi qui vous propose mon TOP LITTÉRATURE 2018 !! C’est un Top  en 10 + 5 livres bonus + tous ceux que je recommande en parallèle soit une douzaine, c’est-à-dire, si l’on suit mes calculs, beaucoup trop.

COMME D’HAB.

Et demain, ce sera Audrey du Souffle des mots qui vous parlera… on ne sait pas de quoi — ouhloulou, on en dandine de suspense.

Ah, attendez, on me souffle dans l’oreillette que… IL Y AURA UN INDICE À RÉCOLTER DANS CET ARTICLE, à associer à ceux des autres vidéos et articles dans le but de gagner plein de cadeaux. (Attention, il sera très difficile à trouver.)

En attendant, le voici, le voilu, mon top littérature jeunesse 2018 !

Cette année, je l’ai divisé en 2 parties :
1) Jeunesse (8-12 ans) : aujourd’hui (OUI ! TODAY ! YOU get a top, and YOU get a top, and EVERYONE gets a top !!!)
2) Ado-adulte (13+) : dans quelques jours (C’est là qu’on va voir si je tiens mes promesses ou si je m’enfonce dans la médiocrité la plus crasse (autrement appelée : la piscine des vacances (tant qu’à se faire détester (j’aime pas faire les choses à moitié)))).

Pourquoi cette division ? Intéressante question, Julia, laisse-moi chausser mes lunettes sans verres pour te répondre :

Petite péronnelle analphabète.

1) Il y a une vraie différence entre la littérature pré-ado et ado, une bascule se fait en termes d’approche littéraire : la littérature jeunesse, même lorsqu’elle est réaliste, se situe indubitablement dans le domaine du conte, elle assume de te raconter une histoire, tandis que la littérature ado, qui se joue davantage des codes narratifs, des entiers-mensonges et semi-vérités, trouve son prolongement (plus ou moins) naturel dans la littérature générale. Aussi, il me semble pertinent de rassembler les littératures de jeunesse (mini-romans, romans illustrés, BD) dans un même top, et les littératures ado & adulte dans un autre. (Mais peut-être que je changerai d’avis l’an prochain car je suis assez instable, comme personne)

2) Il se trouve que jusqu’ici, je mélangeais ado et jeunesse dans mes tops, ce qui avait pour conséquence fâcheuse de laisser la littérature ado bouffer toute la place, or, il y a de très bons livres en littérature 8-12 et je n’en parle pas assez, mea culpa. (La raison vraie : j’en lis moins.)

Ce n’est pas moi qui ai fait ce GIF moche mais je remercie la personne qui a fait ce GIF moche, ça m’a évité de faire moi-même un GIF encore plus moche.

Juste avant de nous lancer, j’aimerais remercier à grands cris tous ceux-et-celles sans qui cet article n’aurait pas été possible :
les vacances (secoue un mouchoir plein de sel) ‘Merci !’
et
BBenLivre (Booktube et la Blogo en Livre) sans laquelle je ne me serais jamais remise à bloguer (vagit avec des trémolos dans la voix) ‘Merci !’

Et c’est parti.

Comme chaque année, nous procéderons à rebours, pour ménager le suspense. Pour commencer, voici donc 5 livres jeunesse qui ont frôlé le Top et que je vous recommande :

 

Maintenant qu’on a cruellement foutu la honte à cinq romans qui vont regarder les autres monter sur le podium en essuyant leurs larmes dans un torchon (en vrai ils sont épatants, lisez-les), place au Top !

En 10e position

Les intra-terrestres, de Manu Causse,
illustrations de Félix Rousseau
(Talents Hauts 2017)
(À partir de 10 ans)

Une histoire comme on en adore où des gosses en pension dans un internat pas rigolo découvrent un couloir secret qui mène à (en l’occurrence) un peuple d’intra-terrestres vindicatifs à mourir de rire. Une narration très humoristique, assez exigeante, finement ourlée.

(Vous pouvez cliquer sur chaque image pour l’agrandir, si vous êtes miro comme moi — c’est-à-dire comme une taupe qui est dans le déni, a triché à son dernier examen ophtalmologique et plisse les yeux dangereusement pour lire les panneaux routiers.)

§

En 9e position

Le Journal de Gurty — Printemps de chien, de Bertrand Santini
(Sarbacane 2017)
(À partir de 7 ans)

Gurty, c’est la voix d’une chienne candide, loufoque, franche, impitoyable, drôlissime dans son acception générale de l’existence. Sa philosophie : Moi, j’adore être heureuse. (Je la cite souvent.) C’est une voix qui a les tendresses philosophico-naïves d’un enfant et les blagues stupido-scatophile d’un chien. Succès garanti auprès des gens qui ne se prennent pas au sérieux (j’aime ces gens) mais qui en revanche prennent le bonheur très au sérieux (idem).

Pour les amateurs : je pense que Doug est le petit frère attardé de Gurty (qui donc, serait la méchante grande sœur. La grande sœur est toujours méchante, c’est une règle.)

ÉCUREUIL !!

§

En 8e position

Grand Ami, de Jo Hoestlandt
(Thierry Magnier 2017)
(À partir de 8 ans)

Grand-ami est l’histoire d’une rencontre qui fait du bien. Dans la collection de très courts romans « Petite Poche », j’ai eu plusieurs jolis coups de cœur : ces histoires, par leur format, sont à mi-chemin entre l’instant saisi sur le vif et le conte intemporel. Ici, un jeune naufragé qui se croit abandonné trouve l’espoir et l’affection qui lui manquaient auprès de Grand-Ami, un personnage taiseux, tendre et grognon, complexe, peut-être inventé, on ne saura jamais. C’est extrêmement tendre, mais un peu cruel également. Parfait, quoi.

 

§

En 7e position

Amir et Marlène, d’Ingrid Thobois,
illustrations de Gaël Henry
(Sarbacane 2018)
(À partir de 10 ans)

Roman d’une drôlerie gaguesque délicieuse, Amir et Marlène conte les mésaventures de Marlène, gamine boulotte dont la rentrée est une catastrophe intégrale, jusqu’à ce qu’elle rencontre le bel Amir, réfugié Syrien. Un roman d’une finesse remarquable par l’équilibre humoristique qu’il parvient à maintenir tout du long, tout en évoquant des situations pas folichonnes.

PS : Disclaimer : Avertissement à contre-temps : Gêne conflictuelle : je travaille chez Sarbacane, tu le savais ? Donc quand je te recommande des romans de chez Sarbacane, tu as le droit de lever le doigt qui te sert à montrer les gens mal sappés dans la rue, et crier dans ma direction : AH-AH !! VENDUE ! Si ça te fait plaisir.

§

En 6e position

Le collège noir (BD), d’Ulysse Malassagne
(Série en cours)
(Milan 2016-en cours)
(À partir de 9 ans)

Une série pour frissonner ! Le Collège Noir, c’est de l’aventure magique à plein tube, empruntant à tous les codes de nos frayeurs d’enfance favorites (monstre caché sous le lit, colonie de vacances qui tourne mal, recoins de collège interdits…), surfant sur la dynamique du groupe de kids pas très doués & d’une jeune fille plus âgée et plus cool qui va affronter les monstres avec eux : on en redemande.

 

STILL COOL

§

En 5e position

Stig & Tilde (BD), de Max de Radiguès
(Série complète)
(Sarbacane 2018)
(À partir de 10 ans)

Stig & Tilde sont jumeaux, et pour leurs 14 ans, selon la tradition, ils doivent partir vivre un mois sur une île déserte avec les autres adolescents, se débrouiller par leurs propres moyens. Seulement, ça démarre mal : leur hors-bord prend l’eau, ils atterrissent sur la mauvaise île, sur laquelle ils trouvent d’inquiétantes statuettes fort cheloue et très peu accueillantes… Une série d’aventure pour préado pleine de joie, de rebondissements, et de finesse dans la représentation des relations ados.

 

L’INDICE SUPER DUR À TROUVER EST…

« PARTAGER »

… C’ÉTAIT L’INDICE SUPER DUR À TROUVER.

§

En 4e position

Les Bergères Guerrières (BD), dessin d’Amélie Fléchais
scénario de Jonathan Garnier
(Série en cours)
(Glénat 2017)
(À partir de 8 ans)

Les bergères rebelles sont les gardiennes de la sécurité du village depuis que tous les hommes sont morts à la guerre. Un mystère plane…
Quelle merveille que cette série, pleine de couleurs magnifiques (j’adore les ambiances d’Amélie Fléchais, autant que ses petits personnages super expressifs) et portée par un récit d’aventure initiatique ultra-codifié et ultra-moderne à la fois : on a l’impression de regarder un Pixar, c’est un régal. Allez-y les yeux fermés ! (Enfin ouvrez-en au moins un quand même. Ce serait dommage.)

 

§

En 3e position

Capitaine Rosalie, de Timothée de Fombelle,
illustrations d’Isabelle Arsenault
(Gallimard Jeunesse 2018)
(À partir de 7 ans)

Tu aimes pleurer ? Tu aimes la plume douce, ancienne, pleine de tendresse et de regrets, du champion toutes catégories du Neverland des enfants, aka Timothée de Fombelle ? Bon, ben va lire Capitaine Rosalie. Mais je t’aurai prévenu·e. Tu vas pleurer.

 

§

En 2e position

Les fantômes d’Achille Plume, de Florian Ferrier,
illustrations de Katherine Ferrier
(Sarbacane 2018)
(À partir de 9 ans)

C’est l’histoire d’un petit gars à lunettes maigrichon mais courageux, qui a le don singulier de voir les fantômes (et donc de parler tout seul, ce qui n’aide pas pour se faire des copains, surtout quand on est déjà roux et binoclard). Un roman d’aventure à la fois survolté et minutieux, tête-brûlée et ouvragé, extraordinairement inventif : on se croirait à Poudlard, ou dans l’ascenseur de verre de Roald Dahl, c’est GÉNIAL.

 

§

Et en 1ère position,
sans surprise,
l’incroyable,
adorablissime :

Jefferson, de Jean-Claude Mourlevat,
illustrations d’Antoine Ronzon
(Gallimard Jeunesse 2018)
(À partir de 9 ans)

Jefferson, je vous en ai déjà parlé, est un petit miracle. Ce minuscule royaume animal est extraordinairement choupinou pour l’adulte qui le lit, empruntant sa poésie craquante au Vent dans les saules. Et pourtant, le roman prend une direction démusérément inattendue quand le héros bascule dans… le monde des hommes. Sans rien perdre de sa candeur et de sa générosité imagée, il te met de bons gros pains dans les dents, il te fait mal, il te plonge dans une aventure impitoyable. Et c’est ça qui est beau : le roman a un message crucial à te faire passer (qui le rend émotionnellement puissant), mais tu as le droit, adulte ou enfant, de te contenter de l’aventure merveilleuse et drôle, qu’il te tricote avec maestra, tantôt cruelle tantôt mutine.

Médaille : Meilleur goût d’enfance que les pâtes alphabet.

 

§

En résumé, voici mes 10 favoris de 2018 en littérature jeunesse :

 

Je vous les recommande, j’aimerais beaucoup que vous les lisiez, parce qu’après, on vient de me dire qu’il y a rien d’intéressant dans ce rayon-là, qu’on est enterrés sous des palettes acidulées de bouquins en carton ultragenrés, de réécritures de contes à la con, que les mômes sont idiots, que les auteurs savent plus rigoler, et moi, pendant ce temps, je me tue à la tâche, je me siphonne la breloque pour des jacasseurs jamais fatigués de se plaindre, et ça m’esquinte le foie, voilà !

JE LEUR AI DIT DE LES LIRE, BON SANG DE BOIS. Je leur ai donné les références,
j’ai même mis des images qui bougent !!

Comme je sais que vous en avez jamais assez, on se revoie dans quelques jours pour le TOP Littérature ado-adulte 2018, et en attendant, je vous donne rendez-vous demain chez Audrey du Souffle des mots pour sa vidéo à l’occasion de BBenLivre !

De l’affection,

Julia, alias Lupiot

Lupiot Allez Vous Faire Lire

 

 

11 réflexions sur “TOP LITTÉRATURE 2018. Partie 1 : jeunesse

  1. Parfaite sélection, je vais de ce pas découvrir ceux que je n’ai pas encore lus (aka les BD).
    Et sinon, j’aurais adoré t’avoir en prof de maths, si t’avais été née à l’époque…
    Et enfin, je laisse ce commentaire sans même savoir si ça se fait encore, en 2019, de faire des commentaires sur les blogs…

    Aimé par 1 personne

  2. Bien bien bien… je n’ai pas grand-chose à dire, si ce n’est que j’ai du boulot. ET AUSSI que ce n’est quand même pas très sympa de partir pendant des mois et de revenir mine de rien juste pour nous donner envie de faire un emprunt sur dix ans pour lire tout ça. Voilà.
    Les bibliothèques du coin ont intérêt à assurer et à avoir tout ça en stock…
    Cela dit Bergères guerrières et Grand-Ami étaient déjà au programme tout proche (parce que j’ai eu l’excellentissime idée – apparemment – de les acheter pour la bib où je travaille). Ouf, trois de moins ! Et j’ai déjà lu Capitaine Rosalie. ♥ Quatre de moins ! J’ai presque fini finalement !
    Allez, je te remercie quand même pour ces belles découvertes en perspective ! Vivement les ados !

    J'aime

  3. Aaah les Bergères Guerrières !! ❤ J'adore !
    Merci pour ce top, ça me donne de petites idées ! En plus c'est la tranche d'âge qui marche le moins bien à la librairie où je bosse alors qu'il y a teeeeellement de chouettes trucs !
    Sinon je ne dirais pas "VENDUE" parce que les éditions Sarbacane font de très chouettes titres :-p mais au passage j'ai appris que tu bossais pour eux ahah
    Maintenant j'attends le prochain top avec impatience !

    J'aime

  4. Mais oui, où est donc la seconde partie promise ? dans la piscine ? 😉
    Merci pour ces conseils en tout cas, comme d’hab j’ai presque ajouté toutes les références dans ma To read list de Goodreads.
    (en passant, j’ai une image qui n’apparaît pas pour la recette des titres qui résument « Le Collège Noir » (et aussi plein de pubs effrayantes pour perdre du poids))

    Aimé par 1 personne

    • Oui j’ai découvert que mon blog était désormais plein de pubs, j’adore. (Ce qu’elles affichent, en revanche, ça dépend de ton historique internet xD, moi, elles me vendent des robes !) (Note : si tu as Adblock sur ton ordi, elles disparaissent. Moi elles ne m’embêtent que sur tél…) Faudrait que je paye chépa combien pour les virer, ça me fait bien iéch.
      Ah mince pour l’image du collège noir, pourtant de mon côté elle apparaît. Les ref c’est : Le collège invisible, Stranger Things et Les Goonies ^w^

      J'aime

    • (tu noteras que j’esquive habilement la question de la partie 2)
      (en vérité l’article est presque terminé, il faut que je me trouve une séance de 2-3 heures juste pour la mise en page, gifs et liens. sans doute ce WE)

      J'aime

  5. Pingback: TOP LITTÉRATURE 2018. Partie 2 : ado-adulte | Allez vous faire lire

  6. Pingback: C’est le 1er, je balance tout ! # 31-32 – Juillet-Août 2019 | L'ourse bibliophile

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s