Dans le désordre, de Marion Brunet (2016)

Dans le désordre, de Marion Brunet, est l’un de ces rares romans jeunesse qui m’aura emportée hors du monde pour m’y ramener plus ancrée, présente, consciente.

dans le desordre marion brunetL’histoire s’ouvre sur une scène de guerre, non, de manifestation. Alors que la foule s’agite, que les forces de l’ordre commencent à forcer l’ordre, Jeanne aperçoit Basile au creux de la houle. Basile et ses mains qui dansent, son air de voler au-dessus de tout. La manif dégénère, certains sont embarqués, d’autres un peu cabossés, et Jeanne, tremblante, se retrouve avec quelques autres mordus de la vie à débriefer autour d’un café. Lire la suite

Quelques bonnes dystopies à croquer sans attendre

Après avoir examiné le thème dans ma saga explicative, je me sens en devoir de vous proposer une sélection de bonnes dystopies à croquer sans attendre.

L’élaboration de cette liste fut un exercice difficile. Hé oui, comme je l’évoquais ici, ça se bouscule au portillon. 42 000 titres dystopiques disponibles en 2016.

Aussi, voulant m’adresser tant à mes lecteurs déjà friands du genre qu’aux curieux ne le connaissant pas, j’ai opté pour un concept un peu bâtard, à mi-chemin entre la liste exhaustive et la liste qualitative : la liste évolutive.

Nous aurons donc :

  1. La sélection Découverte
  2. La sélection Approfondissement
  3. La sélection Expert
  4. Et pis le bonus : Le Top 5

Rhôô j’vous gâte, hein ? Hiii.hehehe Lire la suite

La dystopie jeunesse aujourd’hui (3/3). La stratégie éditoriale

Vous vous trouvez actuellement dans une saga en 3 volumes sur la dystopie. Veuillez consulter le plan :

Vous êtes donc ici :

la dystopie jeunesse aujourd'hui phénomène éditorial allez vous faire lire

Le phénomène culturel de la dystopie est évidemment un phénomène éditorial. Mon but avoué est de comprendre un chouïa comment cela fonctionne. Bien sûr, à prendre avec un peu de recul : pas mal d’éléments de réponse ne sont que mon interprétation personnelle.

Cette partie est un peu plus longue que les autres, mais y a toujours autant de gifs. #InstructionSansDouleur  Lire la suite

La dystopie jeunesse aujourd’hui (2/3). Qu’est-ce que c’est, et pourquoi ça marche ?

Vous vous trouvez actuellement dans une saga en 3 volumes sur la dystopie. Veuillez consulter le plan :

Vous êtes donc ici :

dystopie jeunesse aujourd'hui qu'est-ce que c'est pourquoi ca marche allez vous faire lire

Mon but avoué est de tout vous expliquer. Lire la suite

La dystopie jeunesse aujourd’hui (1/3) : un phénomène culturel

Vous vous trouvez actuellement dans une saga en 3 volumes sur la dystopie. Veuillez consulter le plan :

Vous êtes donc ici :

dystopie jeunesse aujourd'hui phenomene culturel allez vous faire lire

Mon but avoué est de vous démontrer, au cas où, que la dystopie en littérature jeunesse est rageusement à la mode, et même plus que ça. Lire la suite

La pyramide des besoins humains, de Caroline Solé (2015)

Wow. Autant vous le dire, c’est mon premier gros coup de cœur de 2016. J’avais fait l’acquisition de ce roman il y a des mois mais, par lose intégrale, je l’avais égaré après avoir lu tout juste les premières pages. Ce qui est, vous en conviendrez (et surtout quand lesdites premières pages sont trop cool), extrêmement désappointant.

je-suis-tres-desappointe-5e-element

Puis, le 31 décembre, je me suis fait voler ma valise (qui contenait tous mes cadeaux de Noël, soit 98% de livres) (#EtBonneAnnée) mais, coup de chance dans mon malheur, en fouillant dans mes sacs à la recherche d’un nouveau contenant pour transporter les maigres affaires qui me restaient, je suis tombée, au fond d’un sac en toile oublié, sur… La pyramide des besoins humains.

Mon précieux.

Mon précieux.

Lire la suite

Bouche cousue, de Marion Muller-Colard (2016)

Aujourd’hui, je vais vous parler de — non, je vais tout juste évoquer, tout juste effleurer — ce roman paru hier dans la collection Scripto de Gallimard Jeunesse, Bouche cousue.

bouche cousue marion muller-colardC’est l’histoire d’Amande — née Amandana, 2e génération d’immigration italienne — dont la vie adolescente au lavomatic familial ressemble au linge propre et doux, parfaitement rincé, essoré, séché, plié, repassé, avec rien qui dépasse et un air de sent-bon. Lire la suite

Dysfonctionnelle, d’Axl Cendres (2015)

Plus que quelques jours avant de clore l’année 2015, et redécouvrir plus tard les souvenirs qu’elle aura laissés, pour voir s’ils ont bien vieillis. Dans le cas de Dysfonctionnelle, aucun doute, ça va vieillir comme du bon vin. Parce que oui, attention ! Coup de cœur de dernière minute.

Tout a été génial, dans cette expérience de lecture.

D’abord parce que c’est la première que je fais en tant que partenaire de Sarbacane, maison d’édition ‘achement chouette* qui a décidé, de façon aussi superbe qu’improbable, de me faire confiance en partant de la chronique plutôt négative de l’un de ses romans phares de l’automne (c’est ici).

Ensuite parce que ce roman, crossover générationnel comme rarement, est un bijou.

stars in eyes gif

Fantaisiste, tendre et cruel comme le sont les bonnes histoires de familles ; injuste, beau et parfois fielleux comme le sont les vraies histoires d’amour, c’est une tapisserie multicolore qui ne se soucie d’aucune convention. Une œuvre d’art éclatante et éclatée, de celles qu’on aime parce qu’on en connaît les accrocs.

(TL;DR — merci Sarbacane). Et passons aux choses sérieuses. Lire la suite

Plus de morts que de vivants, de Guillaume Guéraud (2015)

Ce roman est ma première rencontre avec l’auteur Guillaume Guéraud, un auteur que ma cops Anahita aime beaucoup* et qui m’a, je dois l’avouer, complètement bluffée.

plus de morts que de vivants guillaume guéraud rouerguePlus de morts que de vivants est un huis-clos sous haute tension dans un collège du xve arrondissement de Marseille où s’est déclaré, le matin du dernier jour avant les vacances, un virus inconnu et foudroyant. Lire la suite