Les carnets de Cerise, de Joris Chamblain et Aurélie Neyret (2012-…)

Vous est-il arrivé, enfant, d’écrire dans un journal intime les aventures partagées avec vos meilleur(e)s ami(e)s, vos soupçons de complots sur de mystérieux inconnus, ou même des fiches de personnages pour vos aventures imaginaires, voire vos futurs romans ?

Si oui, vous ne serez pas dépaysés en lisant Les carnets de Cerise. Si non, vous vous délecterez de les découvrir.

Tome 4

À l’occasion de la sortie du quatrième tome, La Déesse sans visage, paru le 27 janvier dernier, je reviens sur cette série-pépite des éditions Soleil pour la faire découvrir aux novices. Les carnets de Cerise contiennent le récit des aventures de Cerise, une petite fille (11 ans dans le tome 1, Le zoo pétrifié) à l’imagination débordante qui rêve de devenir romancière. Toujours à l’affût d’une nouvelle source d’inspiration, ses amies et elle ont tendance à se retrouver plongées au cœur de mystères bien plus grands qu’elles. Lire la suite

Le trop grand vide d’Alphonse Tabouret, de Sibylline d’Aviau (2011)

Je vous présente toutes mes confuses pour mon retard de publication (cf. articles annoncés) ! Un petit séjour impromptu à Florence, ville de la Renaissance italienne, a décalé mon programme.

blair-waldorf-sorry

Pour me faire pardonner, voici l’un de mes plus jolis coups de cœur de ces dernières années, et une délicieuse redécouverte de cet été (j’y ai repensé en chroniquant Ma maman est en Amérique).

trop grand vide d'alphonse tabouret sybilline d'aviauLe trop grand vide d’Alphonse Tabouret, c’est un peu celui que vous ressentirez quand vous aurez fini cette BD, ou plutôt, ce roman graphique *redresse son monocle d’un air éduqué*. C’est l’histoire d’Adam & Ève, si Adam avait été un petit garçon à grosse tête ronde nommé Alphonse, si l’Éden avait été une forêt fantaisiste, et si Ève avait mis bien trop longtemps à se manifester. Attention : matériel à coup de cœur. C’est absolument craquant. Lire la suite

Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill, de Régnaud et Bravo (2007)

ma_maman_est_en_amerique_regnaud_bravoMa maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill fait partie de ces titres qui invitent habilement à retourner la carte postale, pardon, à ouvrir le livre. Il s’en dégage à la fois une candeur enfantine et une nostalgie amusée, et je ne sais pas vous, mais moi, les choses tendres et intelligentes, c’est mon dada. Lire la suite

Si vous avez aimé… Peter Pan, de James Matthew Barrie (1911)

peter pan roman hachette james matthew barrieTant que les enfants seront innocents et sans coeur, Peter Pan viendra les chercher à la fenêtre pour les emmener au Pays Imaginaire. Dans ce conte à la fois candide et féroce, qui capture à merveille l’esprit de l’enfance, on a le côté mignon et espiègle de Peter qui a toujours toutes ses jolies petites dents de lait, et la force de cruauté de l’imaginaire enfantin -selon lequel les enfants perdus doivent se taillader eux-mêmes pour continuer à passer par les trous de l’arbre du pendu, leur foyer gouverné par le général Pan.

Si cette oeuvre vous a fasciné, allez donc lire : Lire la suite