C’est le 1er, je balance tout ! – Nouveau rendez-vous livresque

Je vais lancer un nouveau rendez-vous mensuel, qui démarrera le 1er Février :

« C’est le 1er, je balance tout ! »

Sans doute connaissez-vous « C’est lundi, que lisez-vous ? ». C’est un peu la star des rendez-vous livresques : il s’étale partout, il fait son beau, il grignote l’espace public et privé en affichant son sourire de démarcheur de dentifrice sur de belles couvertures, tel le Gilderoy Lockhart moyen.

Et comme pour Gilderoy, si je me moque, c’est parce que je l’aime tant.

Et comme pour Gilderoy, si je me moque, c’est parce que je l’aime tant.

Ce rendez-vous fort sympathique prend trop de place pour moi, c’est pourquoi je ne l’ai jamais adopté. Un article « C’est lundi, que lisez-vous », ça revient tous les 7 jours, ça en fait 4 par mois, et c’est autant de temps d’écriture et de navigation qui n’est pas consacré à des chroniques, à des réflexions, à n’importe quoi de bêta ou intelligent, de profond ou de fantaisiste, mais de plus constructif.

Les blogs naissent d’une envie, d’un besoin de partager. C’est le mot qui revient le plus souvent lorsqu’on interroge les blogueurs sur les raisons qui les ont menés à se lancer.share-partage-net-web-allez-vous-faire-lireEt j’ai envie de remettre au centre de ma pratique de la blogosphère la notion de « partage » qui unit la toile. Ce partage me semble parfois un peu mis de côté, pour des raisons variées comme :

  • la pression que chacun se met (en se comparant au blog du voisin),
  • un manque de temps évident (on ne peut pas tout lire),
  • et un nombrilisme bien humain.

Mais en vrai, on aime rien tant que partager ce qu’on aime. C’est ainsi que la culture se propage !

Extrait infographie Mes auteurs et illustrateurs préférés

Aussi vous proposé-je ce concept :

« C’est le 1er, je balance tout ! »

Il rime avec « C’est lundi, que lisez-vous ? », et peut se voir comme un complément ou un petit frère dérangé, comme il vous plaira. Je vous invite à l’adopter, il ne mord pas.

Le principe ? Quatre trucs à balancer !

  1. Le Top & Flop de ce que vous avez lu le mois-dernier.
  2. Au moins 1 chronique d’ailleurs lue le mois dernier.
  3. Au moins 1 lien que vous avez adoré le mois dernier (hors chronique littéraire).
  4. Et enfin : ce que vous avez fait de mieux le mois dernier.

Pourquoi ces quatre règles ? Lire la suite

(Infographie) Les jeunes lisent… plus que leurs aînés

Il y a peu, je me suis investie dans un projet de revue littéraire et culturelle portée par des blogueurs tout jeunes et tout pimpants. Cette revue bimestrielle papier devait être hyper canon et le 1er numéro était prévu pour septembre-octobre 2016. Ce projet est (provisoirement au moins) tombé à l’eau par manque de financement. Or mais donc, le contenu que j’avais préparé pour ce numéro 1… je vais pas le jeter avec l’eau du bain ! Namého.

Je suis même plutôt excitée à la perspective de vous le présenter.

Il s’agit d’une infographie sur la lecture chez les jeunes pour la réalisation de laquelle j’ai compulsé (t’as vu le mot savant pour faire croire que je fais ça sérieusement) les données de plusieurs études statistiques se basant sur les relevés de l’INSEE.

Plus précisément, ça s’appelle :

infographie-1-allez-vous-faire-lire-les-jeunes-lisent-plus-que-leurs-aines

J’ai eu cette idée en lisant ici et là des extraits d’une étude commandée par le CNL qui clamait « Les jeunes aiment lire ! » avec moult points d’exclamation surpris. C’est sûr que quand on passe son temps à soupirer que les jeunes sont de dangereux analphabètes adeptes de FPS qui n’entrent en librairie que pour acheter leur agenda Cyprien, « Les jeunes aiment lire », ça surprend.

Les jeunes aiment lire, donc. C’est déjà quelque chose. Mais lisent-ils ? Lisent-ils vraiment ? Toute intriguée, je me suis mise en quête de chiffres. Et il y en a. Ooohh, boy, il y en a. J’en ai fait une belle infographie parce que, comme vous, les tableaux Excel, je trouve ça moyennement sexy.

Ça vous intéresse ? C’est par ici !
Lire la suite

Miss Peregrine et les enfants particuliers (t. 2), Hollow City, de Ransom Riggs

Article par Bloup

Je vous parlais du premier tome de Miss Peregrine il y a quelques temps, me voici donc de retour pour vous jouer un mauvais tour vous parler du tome 2, dévoré pendant l’été. Vous remarquerez l’excellent timing puisque le film adapté du tome 1 sort aujourd’hui, 5 octobre 2016. Attention, si vous ne l’avez pas encore lu / vu, cet article comprend des spoilers !

dark-and-full-of-spoilers-got

mis-peregrine-2-hollow-city-ransom-riggsNous retrouvons la petite troupe d’enfants particuliers là où nous l’avions laissée : désemparés, poursuivis, en-dehors de leur boucle temporelle protectrice et sans Miss Peregrine, piégée sous sa forme d’oiseau. Obligés de quitter leur île en 1940, ils parviennent à se réfugier dans une très vieille boucle au large de la Grande-Bretagne, en pleine guerre mondiale. Ils apprennent alors qu’une autre Ombrune a échappé aux vilains Estres. Elle se cacherait à Londres et elle seule aurait le pouvoir de rendre sa forme humaine à Peregrine. Commence alors un nouveau long et dangereux périple pour Jacob et ses camarades, car l’heure tourne et les ennemis approchent…
Lire la suite

Tobie Lolness, de Timothée de Fombelle (2006-2007)

Je n’avais jamais lu Tobie Lolness.

 

Je vous laisse un temps pour me jeter légumes avariés et chaussettes sales.

boo-avatar-shame

Tobie Lolness est sorti en 2006, et pour aussi mignon qu’il avait l’air, ce roman, il m’a inspiré une réaction s’approchant de « Meh ¯\_(ツ)_/¯ », car à cette époque, j’avais 16 ans et au lycée je m’étais éloignée des romans jeunesse pour lire :

  1. des mangas ;
  2. Amélie Nothomb ;
  3. de la vieille SF des famille ;
  4. Tolstoï.

…dont Tobie me semblait très éloigné. Tout ça pour établir que, contrairement à l’exercice auquel l’on se prête avec nostalgie et amusement sur le blog (pour Les Royaumes du NordHarry Potter ou Le Livre des Étoiles, par exemple), cette chronique de Tobie Lolness n’est pas la relecture d’un classique de mon enfance avec des yeux d’adulte. C’est une découverte.

Et oh, boy, quelle découverte. Lire la suite

Comment j’ai écrit un roman sans m’en rendre compte, d’Annet Huizing (2014)

Voici l’histoire d’une ado qui, à travers l’écriture, part à la recherche de son identité. Plus qu’une histoire de vie, c’est une douce poésie que je tiens entre les mains.

comment j'ai écrit un roman s'en m'en rendre compteKatinka a treize ans. Elle aime l’athlétisme et vit avec son père et son petit frère à Hilversum, aux Pays-Bas. Ah, et Katinka rêve de devenir écrivain, comme sa voisine, Lidwine. Pour s’habituer à écrire, cette dernière lui conseille de commencer par raconter sa vie, comme dans un journal intime. Et ça tombe plutôt bien, car Katinka a besoin de se confier à quelqu’un depuis que la belle Dirkje est entrée dans sa vie de famille. Ce chamboulement va la mener à une flopée de questionnements et de doutes. Treize ans, c’est pas facile quand on n’a plus de maman. Lire la suite

« Je ne lis plus et ça me désole », ou la cata culturelle du snobisme internalisé

En tant que lecteur ou lectrice, on a régulièrement des passages à vide.

Et par là j’entends : des périodes où on ne lit pas.

gasp

Des périodes où, jaloux et rêveur, on entend nos amis parler des derniers livres qu’ils ont dévorés et l’on soupire « Ahh, c’est terrible, je n’ai pas le temps en ce moment… »

Je suis personnellement en plein milieu de l’un de ces passages à vide depuis un mois. Je n’ai pas le temps ! Je travaille sur des horaires de bureau, avec une demi-heure de trajet aller et retour ; le soir et le week-end, je mène mes activités en free-lance ; en plus, je cherche un appartement et je gère le déménagement, sans parler de Game of Thrones qui a repris, des forums débilous sur lesquels j’aime lambiner le matin et à la pause déjeuner, et du temps que j’aime passer à compter mes doigts de pieds et à rêvasser.

Combien je manque de temps !

Vous l’aurez deviné, ce n’est pas vraiment ça, le problème. La raison pour laquelle je ne lis pas ce moment, c’est que je me consacre à d’autres activités. Et peut-être que je n’ai pas vraiment envie de lire, qu’aucun des livres que j’ai sous la main ne met dans mon cœur les flamouilles de l’amour, que l’idée de végéter sous la couette en scrollant sur internet me remplit d’un confort douillet — et si je me déteste un peu de perdre tant de temps sur Facebook ou Tumblr, j’ai la sensation de me faire plaisir en regardant Better Call Saul, en chinant sur Le bon coin des fauteuils pour notre nouvel appart, en chattant avec mes copinautes de forum et en lisant des articles sur la littérature jeunesse, l’homme augmenté, la contemplation dans les jeux vidéos, et comment réussir la première face d’un Rubik’s Cube.

procrastination

« Il n’y a pas de limites à ce qu’on est capable d’accomplir quand on devrait être en train de faire autre chose. »

Alors c’est QUOI ce : « Je ne lis plus et ça me désole » ? Pourquoi je suis désolée ?

Je vais vous dire ce que c’est, ma bonne dame. C’est du snobisme internalisé. C’est une sale bête qu’il faut piquer à la broche et rôtir en lui criant dessus qu’elle est moche et qu’elle nous a assez fait souffrir. Parce que ça commence de bien suffire.

Une fois que ce sera réglé, on grillera des marshmallows sur sa carcasse en savourant le bon goût de la littérature libérée.

TG

Naaaaooooon, tuez-la !

Lire la suite

Gagnants du concours #AdopteUnLivre

Il y a exactement un mois, je vous offrais la possibilité d’adopter un livre (ou deux) (ou trois) par le biais de ce concours littérature jeunesse et young-adult. Vous avez été nombreux à participer (plus de 60… #VoyezMoiÉbaubie), et vous trépignez tel des petits Dobby angoissés devant vos écrans, il est donc temps d’annoncer les résultats.

LES GAGNANTS DU CONCOURS #AdopteUnLivre

excited Lire la suite

#AdopteUnLivre : concours littérature jeunesse et young-adult

Il est bientôt l’heure du ménage de printemps. Aussi, comme à l’accoutumée, j’entreprends une petite opération déstockage… et j’en profite pour vous couvrir de cadeaux !

concours livre allez vous faire lire

En effet, j’ai dans ma bibliothèque…
…trop de livres, beaucoup trop de livres.

belle disney books

J’en suis heureuse mais :

  1. J’ai des doublons ;
  2. J’ai des livres dont j’ignore la provenance et les intentions ;
  3. J’ai de bons amis, en excellent état, que je ne lirai plus mais aimerais faire découvrir.

Pour ces voyageurs dans l’âme, je cherche une nouvelle destination exotique. Ce pourrait-il que ce soit votre table de chevet ? (#J’aurais dû faire de la pub)

LES LOTS Lire la suite

TOP 10 Des trucs à ne pas dire sur les livres

Inspiré de ce Top Ten anglophone (mais pas calqué dessus non plus), je vous livre une liste théma livres, idiote et totalement gratis, sans autre but que de susciter le sourire, parce que, comme dirait Mamie, Tu sais comme j’aime rire.

*Ceci est un format léger, qui pourra revenir ponctuellement, comme les citations, mais ne remplacera pas le contenu rédactionnel*

TOP 10 DES TRUCS À NE PAS DIRE SUR LES LIVRES

1. C’est pas connu du tout ça, comme livre. Ça doit être nul.

wtc what is wrong with you Lire la suite

(Citation) Prends les insultes qu’on te jette

 Aujourd’hui, une citation des Petites reines, de Clémentine Beauvais, mise en infographie sous PiktoChart, avec mes petites mains.
citation-clementine-beauvais-prends-les-insultes-qu'on-te-jette-infographie-allez-vous-faire-lire-lupiot