Les noms dans la littérature (nouveau thème)

J’inaugure une nouvelle catégorie d’articles du blog, consacrée aux noms dans la littérature. Je vous vois écarquiller vos jolis yeux de façon disgracieuse :

« Toute une catégorie ? T’es sûre ? Mais qu’est-ce que tu peux bien avoir à raconter sur le sujet ? »

jon stewart are you sure

Réponse :

  1. Des tas de choses que j’ai décidé de partager avec vous. Les noms dans la littérature invitent à de beaux articles réflexifs. Par exemple :
    1. Qu’est-ce que c’est que cette obsession avec le latin dans la dystopie ? Pourquoi les personnages des Hunger Games s’appellent Coriolanus, Caesar, Cinna, Cato, et ceux de Red Rising (chronique à venir) s’appellent Cassius, Nero, Octavia, Antonia ? Qu’est-ce que cela signifie qu’ils côtoient des noms anglais issus de la nature ? (Katniss, Darrow ?)
    2. Le nom est créateur d’univers : « Poudlard » et « Adalbert Lasornette » sont aussi magiques que les nombreux charmes et sortilèges qui animent le monde de Harry Potter. Comment ça se cuisine, un nom en osmose avec l’univers fictif du roman ?
    3. C’est quoi un bon nom de méchant ?
  2. Le nom d’un personnage, d’un lieu, d’une dynastie (etc.) contient un monde de symboliques liées à des références plus ou moins inconscientes du côté de l’auteur et du lecteur. Par exemple :
    1. Avouez que si Severus Rogue et Albus Dumbledore s’appelaient Thomas Jones et Alexander Livingstone l’effet serait singulièrement différent. De même pour Arwen et Aragorn s’ils s’appelaient Rosie et Rudolf.

      rufold aragorn lotr disgusted

      Rudolf…………… ?

Lire la suite

(Relecture) Trilogie À la croisée des mondes, de Philip Pullman (1995-2000)

Cela fait plusieurs fois qu’on vous recommande Les Royaumes du Nord, sur Allez Vous Faire Lire, mais on n’a jamais pris la peine de vous le présenter en bonne et due forme. Parce que, pour ça, il faudrait relire toute la trilogie. Et bien Bloup l’a fait, et voilà sa critique.

Je me demande souvent quelle aurait été ma vie sans Harry Potter. Mais, si notre déesse JKR n’avait jamais publié cette histoire de petit sorcier à lunettes, mon imaginaire se serait indubitablement forgé autour de la trilogie, pardon, la Bible À la croisée des Mondes de Philip Pullman, découverte à la même époque.

la croisée des mondes les royaumes du nord philip pullman gallimard jeunesse

À la croisée des Mondes est une trilogie parue en version française en 1998, chez Gallimard Jeunesse : Lire la suite

Si vous avez aimé… La Passe-miroir, de Christelle Dabos

Les articles « Si vous avez aimé… » vous proposent des titres dans le genre de celui que vous venez de quitter à regrets. Aujourd’hui, je parle bien entendu de l’une de mes plus belles découvertes de l’année : La Passe-miroir, pour offrir à vos petits yeux perçants, méfiants et exigeants, d’autres livres à dévorer.

La Passe-miroir, c’est une plongée dans un univers d’un imaginaire, d’une drôlerie, d’une finesse, et d’une langue de grande qualité.

la passe-miroir les fiancés de l'hiver christelle dabosC’est l’histoire d’Ophélie, jeune fille (de 15 ans correction : âge mystère) qui vit sur l’arche d’Anima, une sorte de ville-flottante où tous les objets sont animés de personnalité. Ophélie, la discrète de sa grande fratrie colorée, est arrachée au monde qu’elle connaît lorsqu’on la fiance sans trop la consulter à Thorn, venu du Pôle, une autre ville flottante. La voilà aussitôt propulsée dans un monde inconnu où tout n’est qu’apparence : en effet, le pouvoir le plus courant sur le Pôle est celui de créer des illusions…

Bien vite, elle fait face à l’animosité de la cour à son égard, et interroge les véritables ambitions de son (froid) fiancé. Pourquoi serait-il allé pêcher une petite animiste myope et timide sur une arche lointaine, s’il n’ourdissait pas un plan moyennement recommandable ?

(Chronique du tome 1 de La Passe-Miroir et du Tome 2 de La Passe-Miroir)la passe-miroir 2 les disparus du clairdelune christelle dabos allez vous faire lire

La Passe-miroir bouillonne de fantaisie. Si ce roman vous a plu et que vous en voulez davantage, bon, d’abord, courez lire le tome 2 qui vient de sortir, mais ensuite, allez donc lire… Lire la suite

Si vous avez aimé… Jonathan Strange & Mr. Norrell, de Susanna Clarke (2004)

Cette intrigante couverture vous a sûrement fait de l’oeil depuis les profondeurs de son imaginaire victorien. Avez-vous lu la quatrième de couverture, qui parlait de magie anglaise et de guerres napoléoniennes ? Peut-être avez-vous reposé ce pavé bizarre, peu enclin à donner dans la légende napoléonienne, ou à l’inverse, peu attiré par la fantaisie de ces évocations de magie. Dans les deux cas, ce serait un tort.

jonathan strange & mr norrell susanna clarkeJonathan Strange et Mr. Norrell est une réécriture historique hallucinante du tournant du XVIIIe au XIXe, pendant lequel un théoricien de la magie, pépère revêche du nom de Gilbert Norrell qui a tout du vieux notaire, se met en tête d’en ressusciter la pratique.  Lire la suite