Mingus, de Keto von Waberer (2012)

Voilà un roman de SF dystopico-amoureuse pour le moins étonnant.

Mingus keto von waberer le rouergueMingus est une expérimentation biologique, un homme-lion. À la mort de son père spirituel, il s’enfuit du labo, emportant avec lui celui qu’il appelle « Petit frère », l’objet de toute son affection immesurée. Mais Mingus est beau, d’une beauté irréelle, fascinante et effrayante, dont on ne peut se détourner, et dès qu’il est découvert, chacun voudra s’en emparer pour faire de lui, qui sa mascotte, qui son porte-parole, qui son sujet d’étude, qui un martyr. Lire la suite

Endgame 1. L’Appel, de James Frey (2014)

Voici une belle surprise apocalyptique. À cheval entre la chasse au trésor et la chasse à l’homme, ENDGAME*, c’est ce qui arrive quand vous vous penchez au bord du précipice et qu’un monstre invisible et millénaire vous renvoie les clés que vous venez de faire tomber. Maintenant que vous savez qu’il est là, et quand le monde se mettra à trembler… vous saurez pourquoi.

endgame l'appel james freyIl y a douze personnages principaux, chacun héritier(e) d’une lignée ancestrale issue des premiers peuples de la Terre, élevé, comme tous les membres précédents de sa lignée, dans l’attente de « l’Appel », rendez-vous mystique de la fin des temps. L’Appel arrivera un jour —mais, croient-ils, pas de leur vivant. Et pourtant. Lire la suite

La Passe-Miroir 1. Les fiancés de l’hiver, de Christelle Dabos (2013)

la passe-miroir les fiancés de l'hiver christelle dabosIl était une fois un livre merveilleux…

C’est l’histoire improbable de la rencontre entre deux mondes : l’un serait tiré d’un film de Miyazaki, avec ses châteaux volants, ses cités célestes et ses machines à vapeur, l’autre de la Croisée des Mondes de Philip Pullman. C’est l’histoire d’Ophélie, une jeune fille un peu discrète qui a le don de lire le passé des objets et de traverser les miroirs. Lire la suite

Des livres pour les impatients

Qui aurait un don, mais guère d’espoir de succès, aurait sans doute un problème plutôt commun, en fait. Mais quoi de plus désespérant que d’avoir du talent, et tout autant —sinon plus— de raisons qu’un autre de connaître la gloire, mais rien ni personne sous la main pour se propulser ? Rageant. C’est là que l’on se met à geindre : « D’autres ont réussi avec peu de voix et beaucoup d’argent »*.

Haut les cœurs, tout est possible, camarades.

Laissons ces orphelins ambitieux nous apporter leurs solutions : Lire la suite

Des livres pour les émotifs

Timide ou rageux, certains caractères font de nous des êtres à fleur de peau, remplis d’émotions trop intenses et trop vives, trop entièrement et trop vite. Qu’on n’ose pas les dire ou qu’on les exprime malgré soi, on se sent vraiment autovictime de sa bêtise émotionnelle, frustré de sa faiblesse, gêné de ses épanchements imprévisible (rougeurs, larmes, mots acides, colère…). Bref, on est trop émotif pour le monde, manifestement. Les autres ne sont pas faits comme ça.

Mais si ! Mais si, les autres aussi. Pas tous c’est sûr —mais je les ai vus, ils sont là ! Les trop émotifs, les timides et les furieux, les voilà : Lire la suite

Si vous avez aimé… Eléanor & Park, de Rainbow Rowell (2013)

Eléanor & park couvertureEléanor & Park reçoit des louanges de tous les côtés. C’est un bon roman, c’est vrai, il est à la fois touchant et honnête, et plein de beaux passages. Il n’est pas aussi spirituel, sans doute, que peuvent l’être les John Green, où les rencontres sont prétexte à des quêtes identitaires, où la plume est douce et brutale comme l’univers. Eléanor & Park est plus inscrit dans la popculture et le béton, dans le quotidien concret dans lequel les héros adolescents se débattent, et c’est la rencontre de l’autre, à la fois rejeté et attendu, qui viendra nous élever le cœur.

Ainsi, si vous avez aimé Eléanor & Park …allez donc lire : Lire la suite

Le royaume des cercueils suspendus, de Florence Aubry (2014)

Ce livre est comme une anecdote venue de loin, dont on ne pourrait comprendre les subtilités sans raconter l’histoire de ce pays étonnant, l’histoire de ses gens et ses magies, autour, avant, et pendant. Alors en quelques mots…

le royaume des cercueils suspendus florence aubry rouergueLe royaume des cercueils suspendus*, c’est l’histoire d’une trahison. Lire la suite

Ce que j’étais, de Meg Rosoff (2007)

La première fois, Meg Rosoff m’avait clouée sur place. Cela s’appelait Maintenant, c’est ma vie*. C’est donc avec l’anticipation ravie et craintive d’une lectrice d’avance séduite que j’ouvris Ce que j’étais**.

ce que j'étais meg rosoffC’est l’histoire d’une rencontre hasardeuse et baroque, entre un adolescent désigné volontaire pour vivre dans un pensionnat de garçons glacial dans les années 60, et… Finn, un jeune pêcheur qui vit seul dans une cabane léchée par les flots, non loin du pensionnat. Lire la suite

Le labyrinthe, de James Dashner (2009)

Le labyrinthe James DashnerDans un autre article, j’évoquais les différents Hunger Games de la littérature, et dans un autre, je critiquais ladite trilogie de Suzanne Collins. Sur une thématique avoisinante : la série L’épreuve, de James Dashner (2009-2011), dont Le labyrinthe* est le premier tome.

Beaucoup de le fans de Hunger Games se sont jetés dessus. Le principe n’est pas tout à  fait le même puisque les candidats ne sont pas stricto sensu censés se tuer, et que le raisonnement derrière le « jeu » tient d’avantage d’un survivalisme post-apocalyptique bizarre que d’une logique gouvernementale de divertissement et/ou de terreur. Lire la suite