#Bleue, de Florence Hinckel (2015)

Gros potentiel pour cette petite dystopie de chez Syros*. Écrit par Florence Hinckel, que je m’étais promise de revenir visiter après son très fin Scripto L’été où je suis né, #Bleue semblait très prometteur.

#bleueDans une société futuriste gentiment aseptisée, on a trouvé le moyen d’éradiquer la douleur : une petite opération et pfiout ! disparu le chagrin d’amour, disparu le traumatisme de l’accident de voiture, disparu petits et grands bobos. Ne demeure qu’un point bleu sur le poignet, témoin d’une ancienne peine… Lire la suite

L’été où je suis né, de Florence Hinckel (2010)

Livre choisi sans autre raison qu’il était court et que je n’avais rien pour mes trajets de métro de la matinée, L’été où je suis né fut effectivement une lecture rapide, facile, efficace — peut-être moins développée que je l’espérais.

l'été où je suis né florence hinckelLéo est né sous X, et depuis qu’il est petit, il lui parle, à cette X inconnue, ce pilier mouvant de sa vie qui semble l’empêcher de se construire vraiment. Lire la suite