Le monde selon Walden, 8 millions de followers, de Luc Blanvillain (Scrinéo, 2016)

Article par Bloup

Nous avons tous connu, au cours de notre scolarité, un élève différent. Qui ne s’habillait pas comme les autres, ne parlait pas comme les autres, n’avait pas les mêmes centres d’intérêt… Quelqu’un comme Walden.

Le monde selon walden de Luc Blanvillain ScrineoLa vie de Walden au collège serait bien difficile s’il n’avait pas :

  • son meilleur ami, Clément ;
  • sa chère et tendre Zelda ;
  • une technique bien particulière pour repousser ceux qui viennent l’embêter : le chant lyrique.

Au cours de l’une de ces agressions quotidiennes un élève a la bonne idée de filmer Walden, alors habillé en kilt, tandis qu’il entonne l’Amour est enfant de bohème. La vidéo, aussitôt publiée sur YouTube, est un succès tel qu’un célèbre présentateur télé vient faire un reportage sur Walden. Le phénomène Walden est né. Alors que tous les élèves du pays cherchent soudain à lui ressembler, Walden, Clément et Zelda essayent de profiter de la situation pour

  1. sauver une famille de renards égarée en ville,
  2. aider les sans-abri, et
  3. tant qu’à faire, tenter d’instaurer la paix dans le monde.

Mais comme on l’imagine aisément, ils vont apprendre que la renommée est une amie bien peu fidèle(Ne jamais manquer une occasion de citer Gilderoy Lockhart.)

Gilderoy Lockhart

#AtoutComiqueDuTome2

Lire la suite

Lettre à Line, d’Amélie Billon (Alice, 2015)

Article par Stern, nouvelle chroniqueuse

L’autre jour, fouinant dans ma chère bibliothèque municipale, je suis tombée par hasard sur Lettre à Line. La couverture bizarre m’a retournée l’estomac et la quatrième de couverture qui m’a aussitôt rappelée mon propre vécu. Il fallait absolument que je le lise !

Louise est adulte et a laissé son adolescence derrière elle depuis longtemps. Pourtant, un jour, sa fille tombe sur une photo d’elle à treize ans aux côtés d’une jeune inconnue… et Louise se replonge dans ses souvenirs. Elle rédige donc une longue lettre à Line, sa meilleure amie du collège. Elle déroule le fil d’une amitié qui se brise sur les convenances sociales et les moqueries cruelles si caractéristiques de cet âge. Line s’enfonce sans que Louise trouve la force de lui tendre la main.

Lettre à Line est une magnifique ode à l’amitié, mais aussi une critique de l’adulte sur le comportement de l’adolescente qu’elle était. Lire la suite

Ma mère, le crabe, et moi, d’Anne Percin (2015)

Voilà une super découverte, qui ne partait pas gagnante, et que je suis RAVIE d’avoir faite.

ma mère le crabe et moi anne percin le rouergueMa mère, le crabe, et moi, d’Anne Percin, raconte à la première personne l’histoire d’une adolescente qui vit seule avec sa mère, à partir du moment où celle-ci se voit diagnostiquer un cancer. Pourquoi cela ne partait pas vraiment gagnant ? Sans doute un peu car je commence à en avoir soupé de la « sick-litt » (horrible, horrible expression) qui peut produire le meilleur comme le pire, et aussi car je craignais que le ton humoristique me hérisse le poil.

Hé bien c’est une merveille. Lire la suite

Messieurs les enfants, de Daniel Pennac (1997)

Daniel Pennac ou la poésie du nawak. Comme toujours, c’est plein d’humour, comme toujours il y a une sorte de mystère à élucider, et contrairement à d’habitude, cette fois-ci, c’est non seulement excentrique, mais fantastique.

messieurs les enfants daniel pennacL’imagination ce n’est pas le mensonge ! les accuse le professeur de français Crastaing, l’homme le moins doux de toute l’histoire de l’Éducation Nationale. Igor, Joseph et Nourdine détestent ses exigences rédactionnelles comme l’intégralité de son odieuse personne, de toute l’intensité de leurs treize ans. La dernière de Crastaing ? Vous vous réveillez un matin et vous constatez que vous avez été transformé en adulte. Complètement affolé, vous vous précipitez dans la chambre de vos parents : ils ont été transformés en enfants. Racontez la suite. Lire la suite