Le trop grand vide d’Alphonse Tabouret, de Sibylline d’Aviau (2011)

Je vous présente toutes mes confuses pour mon retard de publication (cf. articles annoncés) ! Un petit séjour impromptu à Florence, ville de la Renaissance italienne, a décalé mon programme.

blair-waldorf-sorry

Pour me faire pardonner, voici l’un de mes plus jolis coups de cœur de ces dernières années, et une délicieuse redécouverte de cet été (j’y ai repensé en chroniquant Ma maman est en Amérique).

trop grand vide d'alphonse tabouret sybilline d'aviauLe trop grand vide d’Alphonse Tabouret, c’est un peu celui que vous ressentirez quand vous aurez fini cette BD, ou plutôt, ce roman graphique *redresse son monocle d’un air éduqué*. C’est l’histoire d’Adam & Ève, si Adam avait été un petit garçon à grosse tête ronde nommé Alphonse, si l’Éden avait été une forêt fantaisiste, et si Ève avait mis bien trop longtemps à se manifester. Attention : matériel à coup de cœur. C’est absolument craquant. Lire la suite

Marina, Carlos Ruiz Zafón (1999)

marina carlos ruiz zafon pocketJ’ai un livre dans ma bibliothèque depuis des années, qui m’a été offert il y a longtemps. J’avais été ravie par la découverte ; je viens donc partager avec vous ce bonheur de lecture…

Barcelone, 1979. Oscár est interne dans un pensionnat dont il ne cesse de s’échapper pour parcourir les rues de la ville. Au cours d’une de ses petites escapades, il rencontre Marina, une jeune fille fascinante qui l’entraîne à la poursuite d’une femme énigmatique se rendant régulièrement dans un cimetière abandonné. Lire la suite

Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill, de Régnaud et Bravo (2007)

ma_maman_est_en_amerique_regnaud_bravoMa maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill fait partie de ces titres qui invitent habilement à retourner la carte postale, pardon, à ouvrir le livre. Il s’en dégage à la fois une candeur enfantine et une nostalgie amusée, et je ne sais pas vous, mais moi, les choses tendres et intelligentes, c’est mon dada. Lire la suite

Ses griffes et ses crocs, de Mathieu Robin (2015)

ses griffes et ses crocs mathieur robin actes sud juniorLa superbe couverture de Laurent Rivelaygue donne à Ses griffes et ses crocs une saveur onirique à l’esthétique indienne, mais ce roman s’avère une histoire fantastique inquiétante, une rencontre du troisième type.

« Vous avez beau répéter tous les rituels que vous voulez, si par malheur un jour vous vous retrouvez face à une bête déterminée à vous faire la peau, rien ne vous permettra d’échapper à ses griffes et ses crocs… » Lire la suite

Un ours dans la bergerie, de Quitterie Simon (2015)

Qu’il est joli ce livre ! Tout en délicatesse et en couleurs chatoyantes, à l’image de sa couverture.

un ours dans la bergerie quitteriez simonÉlias vit dans un village des Pyrénées, tout en montagne, en neige et en moutons. Et ça grogne, dans ce village, oh oui, ça grogne. Ça grogne contre l’Europe, ça grogne contre le gouvernement, contre les écolos, les gens, et surtout oui, surtout, ça grogne contre L’OURS. Lire la suite

Le mystère de Lucy Lost, de Michael Morpurgo (2014)

Un nouveau livre de Michael Morpurgo, c’est toujours un joli cadeau.* Paru aujourd’hui même, Le mystère de Lucy Lost est un petit pavé, et une superbe histoire.

le mystère de lucy lost michael morpurgoAlfie est pêcheur et fils de pêcheur, sur le petit archipel des Scilly au-delà des côtes de Cornouailles. Il est habitué aux embruns, au travail rude, au quotidien salé, à son bateau érodé et ses mains abîmées, aux dîners de harengs tributaires de la pêche du jour. Mais c’est bien la première fois qu’il revient de sa pêche avec une sirène dans ses filets. Lire la suite

Oscar et la dame rose, d’Éric-Emmanuel Schmitt (2002)

Comme dirait ma petite sœur, Oscar et la dame rose n’est « pas seulement un livre triste qui parle de thèmes graves et importants, c’est plus que ça. Et même si les lettres envoyées à Dieu, à sens unique, sont drôles, elles restent poignantes. » (Oui, ma petite sœur est une fine analyste ☺)

oscar et la dame rose schmittC’est l’histoire d’Oscar, un petit garçon qui va mourir. Il le sait, le lecteur le sait, tout le monde le sait. Que faire du peu de temps qui lui reste ? Lire la suite

Des livres pour un enfant pas pareil

J’inaugure une série de recommandations thématiques, inspirée par ma récente lecture Barnabé, ode à la différence et à l’acceptation. Dans le catalogue de livres pour enfants pas pareils, on commencera donc par là.

Pour les anormaux, les bizarres, les handicapés, les chaloupe, ceux pour qui, en somme, l’environnement social ressemble à un reflet qui détournerait les yeux ou, pis encore, à une machine à gifles.

Faut pas se biler. Regardez plutôt par là : Lire la suite

Angelot du Lac, d’Yvan Pommaux (1998)

Après World War Z (et pour le jour de Noël), j’avais envie d’une jolie chose. C’est la vision sur les tables des libraires, des nouvelles oeuvres d’Yvan Pommaux* qui m’a remis en mémoire ce diamant brut. Je m’y suis replongée.

angelot du lac yvan pommeaux« Angelot du Lac » , c’est le nom donné au bébé trouvé au bord du lac par Ythier, Coline et leur bande de gamins livrés à eux-même. Dans cet univers médiéval dessiné à traits simples et délicats, cette bande de gentils diables, saltimbanques—danseurs—vas-nus-pieds—brigands, survit au jour le jour dans un esprit bon enfant, prenant soin du petit dernier. Jusqu’au jour où un évènement sépare Angelot de ses parents d’adoption. Lire la suite

Barnabé ou la vie en l’air, de John Boyne (2012)

Encore un livre qui m’aura séduite par ses beaux atours. Que ce soit dans ses couleurs douces, son trait délicat, mais surtout dans la poésie qui se dégage de ce petit garçon s’envolant entre deux immeubles sous le regard perplexe d’un chien qui le fixe d’en-bas, l’illustration de couverture de Barnabé ou la vie en l’air* avait quelque chose de magique.

barnabé ou la vie en l'air john boyneAlistair et Eléonore Chevreau affirment avec la plus grande fierté qu’ils sont parfaitement normaux, merci pour eux**. Lire la suite