FAQ #1. INFOGRAPHIES

Bonjour ! J’ouvre une catégorie « FAQ », dont vous connaissez l’usage : répondre aux questions les plus courantes que l’on me pose, ici et ailleurs (mais toujours liées à mon activité sur le blog).

Pour l’heure, j’ai prévu 3 articles « FAQ » à paraître en alternance avec des articles de fond (chroniques ou réflexions), sur les thèmes suivants :

  1. INFOGRAPHIES. Quel logiciel utilises-tu pour faire tes infographies ? Faut-il être designer ou génie ? (Spoiler : NON)

    Allégorie de mon génie graphique.

  2. PARTENAIRES. As-tu beaucoup de partenaires ? Comment les as-tu dégotés ? As-tu déjà dit non à un partenaire / une demande de chronique ? Si oui pourquoi ?
  3. ESPRIT CRITIQUE. Comment se forger son esprit critique [en littérature], apprendre à bien analyser les livres ? (Et même si le sentiment d’imposture est grand, je vais répondre à ma hauteur de petit haricot germé.)

Nb : je n’ai pas perdu de vue l’idée d’écrire des articles sur les métiers de l’édition (du moins, les recoins que j’en connais) mais, beaucoup de projets, peu de temps : ça viendra, mon petit, ça viendra.

Pour aujourd’hui :

FAQ #1. INFOGRAPHIES. Quel logiciel utilises-tu pour faire tes infographies ? Faut-il être designer ou génie ?

C’est une plateforme sur internet, libre d’accès, qui nécessite cependant une bonne connexion. Son utilisation est gratuite. Les fonctionnalités sont limitées et il existe des forfaits premiums payants (que je vous déconseille, ils ne valent pas du tout le prix qu’ils coûtent, j’ai testé).

  • C’est ultra facile.

Un âne avec des moufles réussirait à maîtriser la plateforme et envoyer une carte de vœux à sa mamie en 1h chrono.

Tout est très intuitif.

Note : Je réalise que c’est assez naïf de parler d’interface « intuitive » quand l’intuition technologique est inégalement répartie, et souvent liée à une culture générationnelle. Je m’adresse donc à des gens qui sont plutôt à l’aise sur les Internets, et pas trop déboussolés par les interfaces des nouveaux sites qu’ils fréquentent chaque jour. Voilà : pour vous, ce sera facile. Pour tous les autres, ce sera plus fastidieux. Mais vraiment, j’aimerais signaler que je n’ai aucune formation graphique (et que je suis plutôt connue parmi mes amis comme techno-stupide).

Moi :

  • Avertissement : c’est chronophage.

Quand je le dis, on me répond « Oui oui » l’air de rien, puis 3 jours plus tard la même personne vient me hurler à l’oreille qu’elle a passé 15h sur Piktochart pour créer sa première infographie et qu’elle n’a pas vu la lumière depuis deux jours.

Donc : c’est chronophage. (Et aussi, c’est typiquement le genre de site où on ne voit pas le temps passer. Parce qu’on fait mumuse avec de jolies formes.)

J’ai bien dit que c’était intuitif, cependant, maîtriser l’outil parfaitement, ça prend du temps.

  • Cela ne fait pas magiquement de vous un artiste.

Piktochart est SUPER pour créer facilement des supports ludiques (illustrant le slogan « Make information beautiful »).

Ça ce sont mes quelques infographies. Vous pouvez cliquer dessus pour y accéder.

Et sur Piktochart, vous pourrez jouer au graphiste sans avoir à souffrir des interfaces complexes et sadiques de logiciels comme Photoshop et Illustrator. Cependant, il faut savoir marier les couleurs, les polices, gérer l’espace visuel, etc., et Pikto ne fait pas ça pour vous.

Pour apprendre vite, gentiment et sans douleur (c’est-à-dire : tout en faisant mumuse sur Piktochart), je recommande d’ouvrir dans un deuxième onglet un site de palettes de couleurs comme COOLORS.co (<3) ou Paletton.

    

Vous pouvez cliquer sur les images pour accéder aux sites.

Pour fiancer les typo, baladez-vous sur Pinterest par exemple, et (en tapant « fonts » ou « fonts combinaison »), trouvez des modèles d’inspiration de ce genre :

…et bien d’autres.

Par ailleurs, je recommande chaudement de copier les templates Piktochart lorsque vous démarrez (je le fais beaucoup), et de les twister selon vos envies, au fur et à mesure.

Templates sur Piktochart

Tout ceci, c’est seulement pour vous lancer du bon pied, après, chacun fait sa tambouille.

En espérant avoir répondu aux curieux, et avoir donné envie à d’autres de s’essayer à l’infographie !

Si des questions vous tenaillent les entrailles, peut-être pourraient-elles faire l’objet d’une session FAQ : n’hésitez pas à les poser en commentaire.

Lupiot

Lupiot Allez Vous Faire Lire

PS. Comme l’ont signalé plusieurs lecteurs en commentaire, il existe un proche cousin de Piktochart du nom de Canva qui permet de bidouiller des choses tout aussi jolies. Ils ont leurs différences (dans le ton, l’esprit, la personnalité) mais fonctionnent sur le même principe et il est très facile de passer de l’un à l’autre ! (Les interfaces se ressemblent beaucoup.)

Les choix proposés dans l’interface de Canva

Du côté des différences (que je vois) :

  • Canva est plutôt axé photographie, dans les visuels proposés et dans son esprit général.
  • Piktochart est davantage axé pictogrammes (logique).
  • Canva est un petit peu plus facile de prise en main, moins chronophage, et me semble idéal pour réaliser des visuels courts comme des affiches et posters ou des en-têtes d’articles. C’est un outil que je recommande aux gens qui aiment travailler sur des visuels photo (coucou les insta addicts, c’est pour vous !), d’autant plus que Canva propose déjà des myriades de photos canon.
  • Piktochart est l’outil idéal pour réaliser de longues infographies, grâce à ses visuels picto simples en kyrielle qui offrent énormément de choix, et grâce à tous ses outils techniques (graphiques, camemberts et compagnie) conçus pour gérer de l’information. Je le recommande à qui souhaite mettre en page un message.
  • Le petit reproche que je fais à Canva dans sa configuration actuelle, c’est de mélanger, dans son interface, les modèles de visuels payants et les visuels gratuits. Histoire de bien te mettre la dégoute quand tu t’apprêtes à choisir un adorable chaton et réalises soudain qu’il coûte 1$ — et d’inciter au micro-achat, en mode sale App du vice. Donc ça, ce serait bien que ça change, bande de chacals. Quoi, on dit des chacaux ?
Publicités

10 réflexions sur “FAQ #1. INFOGRAPHIES

  1. C’est malin… Je ne connaissais pas du tout Piktochart (à la base je voulais apprendre à me servir de photoshop et indesign, j’avais même commencé, mais mon ordi était trop trop lent…) Bref, je sens que ça va beaucoup me plaire et que je vais passer des heures dessus !!!!
    Merci quand même.

    Aimé par 1 personne

  2. Ah ah merci pour cette chouette FAQ, j’avoue m’être posée la question (mais les admirer me suffisait amplement jusque là)
    Je pense que je vais me tenir à distance de ce site, je risquerais d’avoir envie d’en mettre plein mes cours et NOP NOP NOP.

    Aimé par 1 personne

  3. Aaah, c’était donc ça !
    J’étais persuadée que tu étais une méga pro en Photoshop, tes infographies me laissent béate d’admiration. L’admiration disparaît pas après cet article (c’est pas Piktochart qui fait le contenu) mais je suis super contente de connaitre l’outil maintenant, merci !
    (Et le générateur de palettes de couleurs c’est quand même super joli)

    Aimé par 1 personne

  4. Pingback: Book haul d’Avril

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s