Hunger Games, Red Rising…pourquoi tous ces noms latins dans la dystopie

Vous aimez les noms ? Vous aimez la littérature ? À la bonne heure !

Cet article thématique concerne l’usage fort prononcé des noms latins dans les dystopies modernes.

En effet, il ne vous aura pas échappé que dans les Hunger Games, le Président s’appelle Coriolanus, et que les pages de la trilogie sont émaillées de noms en –us comme une pelouse de banlieue chic est émaillée de pâquerettes.

 

On peut se dire que c’est tout à fait ponctuel et singulier. Sauf que les noms latins antiques se multiplient comme des petits pains dans le rayon. Il y en a beaucoup ! La question qui, dès lors, vous taraude est : Pourquoi ?

Quelle est cette obsession avec le latin dans la dystopie ? Est-ce que c’est juste pour faire classe ?

Gilbert approuve.

Adorable dictateur en velours rouge, classe, chic, swag, idée cadeau, 15,99$

Peut-être. C’est plutôt élégant de s’appeler Coriolanus — ça change de Jack*. Mais c’est surtout symboliquement mille fois plus intéressant. Lire la suite

Publicités