Des livres (et 10 bonnes raisons) pour apprendre à coder

Mes amis, mes frères. La fin est proche. Je sens la mort de mon enfance approcher, et son acolyte Oubli me caresser la joue avec un tendre murmure.

Viens, viens vers l’âge adulte. Oublie, oublie tes traumatismes de gamine à l’esprit de contradiction surdéveloppé. Embrasse, embrasse les matières jadis honnies ! Grandis.

C’est véritablement la fin. Car je m’apprête à vous recommander… *insérer voix de Méphistophélès* des livres pour apprendre à coder.

malfoy crabbe goyle hp bouh allez vous faire lire

Par apprendre à coder, j’entends apprendre la programmation informatique, oui, tout à fait. Nous savons qu’elle existe, nous savons que des gens s’en occupent pour nous, et nous ne nous en préoccupons globalement pas. (Comme la démocratie.)

Comme la démocratie.

Alors, pourquoi vouloir apprendre à coder ? Et l’enseigner aux gamins, qui plus est ? C’est ce que prévoient les nouveaux programmes scolaires, dès la rentrée 2016 : l’apprentissage de la programmation le plus tôt possible (avec le projet Classcode).

Mon Dieu !

Quand, il y a quelques mois, j’ai dit à ma mère, qu’il faudrait sensibiliser les parents à l’apprentissage des langages informatiques dès le plus jeune âge, elle s’est simplement et très sincèrement étonnée :

« Mais, c’est un métier, non ? »

Tout à fait. Mais c’est avant tout un langage. Le code est un langage, et comme l’anglais, il s’insère progressivement dans nos usages quotidiens et devient rapidement un atout professionnel non négligeable. Et, de même que l’on peut apprendre l’anglais sans en faire son métier ni même son outil de travail principal, on peut apprendre à coder sans devenir programmeur. (Mais en ayant une sacrée longueur d’avance, car on sait qu’on ne sera pas en PLS à la moindre mention de code.)

pls adventure time

Laissez-moi donc vous proposer une liste des bonnes raisons d’apprendre à coder (jeune) et des outils (spoilers : des livres) pour bien le faire, sans avoir mal ni pleurer. Et comme ça faisait longtemps, et que ça vous manquait… #infographie time !

10-raisons-apprendre-le-code-1-allez-vous-faire-lire10-raisons-apprendre-le-code-2-allez-vous-faire-lire10-raisons-aprendre-le-code-3-allez-vous-faire-lire

Cet article n’a pas pour but de lister toutes les ressources du code. Geek Junior le fait très bien sur cette page. Non, cet article a pour but de :

  1. Désacraliser la programmation informatique. Oui, tu peux coder si tu es un littéraire, un mécano, un jardinier, un artiste. Tu peux même coder si tu es incapable de poser une division. Ce n’est pas un truc de matheux. Aucun rapport.
  2. Te convaincre que ça vaut le coup de s’y mettre, que ce n’est jamais trop tard (pour toi) et surtout jamais trop tôt (pour les gamins).
  3. Calmer les angoisses des parents et des profs qui voient « programmation informatique » au programme scolaire.

Parce que le vrai problème, ce n’est pas d’apprendre le code. C’est de l’enseigner. Hé oui, pour l’enseigner, il faut s’y mettre soi-même, et on s’imagine une tâche titanesque. Un truc impossible. On préfère se dire que quelqu’un d’autre s’en chargera. Mais ça suffit un peu de se reposer sur les copains. C’est à nous de le faire !

not me not hermione you hp

Et les livres pour apprendre aux enfants à coder (niveau « HELP !!! »), les voilà.

  • Dès 5 ans, avec ScratchJr, chez Eyrollesscratch jr
  • Dès 8 ans, avec Scratch, chez Eyrolles, 404 Éditions, et Nathan.
  • Dès 10 ans, avec Python, chez Eyrolles

Ces livres permettent de s’y mettre… en même temps que l’enfant qui apprend. (Oui, bon, tu lis le chapitre vite fait avant de le faire avec lui, ok ? Mais rien de plus !)

Les ressources prévues spécifiquement à destination des parents & enseignants sont : 1, 2, 3, codez ! chez Belin et Classcode, qui a l’air de bien guider.
(Tout ce beau monde utilise surtout Scratch, un langage de programmation simplifié, fun et kawaii. Mais ce n’est pas le seul langage simplifié.)

1 2 3 codez

La couverture de 2016 que tu croirais parue en 1986.

Si vous n’avez pas d’enfant à torturer sous la main et souhaitez découvrir vous-même le code de façon cool et non-violente, je vous conseille les jeux en ligne. Je vous renvoie encore une fois à la chouette liste de Geek Junior ; moi j’aime bien CodeCombat.

J’aime bien ce jeu car il est gentil avec la grosse nulle que je suis (pour ceux qui n’auraient pas suivi, j’ai beau m’y intéresser énormément, je suis une tanche aux jeux vidéos, comme je l’évoquais dans mon article sur la lecture et le snobisme littéraire).

Personnellement j’ai appris les bases de la programmation en Master et, malgré ma formidable capacité à tout oublier, depuis, j’ai l’impression de contrôler la matière et je pense m’enrôler dans les X-Men à la rentrée, donc ça vaut le coup.

À bientôt pour l’exploration de notre langage habituel, la littérature.

restez-curieux

Bruce Benamran, de la chaîne Youtube E-Penser.

Julia, aka Lupiot

Lupiot


NB : Je ne suis pas une pro de la programmation et si vous détectez des énormités dans cet article, sonnez l’alerte, je corrigerai !
PS : Si vous partez de rien et souhaitez vraiment apprendre en étant guidés, essayez Classcode.

Publicités

23 réflexions sur “Des livres (et 10 bonnes raisons) pour apprendre à coder

  1. Encore un article super intéressant !
    Je me suis jamais mise à coder mais à chaque fois je me dis que je devrais, surtout lorsque mon blog fait pas ce que je veux et qu’il suffirait que je sache changer le code source x)

    En tout cas merci 😉

    Aimé par 1 personne

    • Ravie que ça t’ait plu ! Concernant le blog le mieux c’est de commencer à bidouiller dans les « petits » trucs (typiquement, les widget), vu que le code est court et qu’on s’y perd moins 😉

      J'aime

  2. Julia,
    Génial et rigolo ton article sur le codage ; tu penses que je peux utilement me brancher sur le dernier ? (1.2.3) sinon, quoi ?
    Ici on fait pas mal d’animation à base de codage, enfin de plus en plus avec ma collègue chargée du numérique.
    Je vais partager ton article avec deux groupes de bibs.
    bibis

    Frédérique THEVENOT

    Edit : commentaire édité par Allez Vous Faire Lire le 10/08/2016 (j’ai supprimé ton numéro de tel de la signature ;D)

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ton commentaire ! ❤
      C'est vraiment super de faire de plus en plus d'animations sur le sujet.
      Pour toi si tu es curieuse je te conseille Classcode (lien en bas de l'article) qui a l'air bien pensé ; le problème de 1, 2, 3 Codez c'est qu'il me semble vraiment dirigé vers les enseignants (en plus d'être moche, mais bon, certes, on s'en moque ^^). Et classcode est gratuit.
      Bisous

      J'aime

  3. J’étais SUPER sceptique en démarrant l’article (c’est mon côté prof réac j’imagine !) mais effectivement tu as raison. En plus je demandais tantôt à mon cher et tendre de me coder un système de questions aléatoires pour un trivial poursuit en français où je ne voulais pas faire de cartes, et bah JE N’AI QU’A M’Y METTRE. HEIN.
    Non mais c’est vrai, par contre du coup faut que je fasse 1, 2, 3 Codez ? Je peux pas prendre Scratch ? *__*

    Aimé par 1 personne

      • Oui check ClassNote ils ont l’air de bien guider !
        Sinon la liste de jeux en ligne proposée par Geek Junior est cool pour commencer en s’amusant, mais c’est vrai que ça manque un peu du côté « cours » nécessaire aux néophytes pour *vraiment* démarrer.

        Je suis hyper contente de voir que tu es entrée à reculons et que finalement l’article t’a donné envie !

        J'aime

  4. Haha, tu m’as bien fait rire. Je fais partie de ces angoissés de la vie qui font de l’hyperventilation à la vue d’une seule ligne de code. Au point d’appeler mon keum à la rescousse pour à peu près n’importe quoi quand je veux bidouiller mon blog (parce que, boh, après tout, il s’y connaît mieux que moi).
    Shame on me. Il faut que je m’y mette.

    Aimé par 1 personne

    • MAIS JE SUIS PAREILLE. Ton cas n’es ni perdu ni désespéré ! Bon, pour les gens comme nous, je pense que le mieux c’est quand même d’avoir quelques mini cours au début (j’en ai eu pendant mon master, du coup !) mais vas voir Classnote, ils jouent assez bien ce rôle ! (D’enseignement pour débutants.)

      Et si tu veux te familiariser avec le code (en jouant) sans, pour l’instant, avoir à te pétrifier avec des « tâches » terrorisantes (type « comment je déplace ma bannière de blog » etc.), teste les jeux listés sur la page de Geek Junior que j’évoque dans l’article. Ça te permet de découvrir comment se structure le code et comment il s’écrit, selon quelle logique il fonctionne… de façon complètement non-violente ^^ On se rend pas compte qu’on apprend des trucs.

      Tu peux aussi faire les 2 en parallèle (Classnote & des jeux sans fonction).

      J'aime

  5. C’est vrai qu’en l’espace de quelques mois, j’avais été étonnée de voir divers titres de différents éditeurs sur la thématique de l’apprentissage du codes aux enfants, sortir des cartons de nouveautés en librairie. S’ils ont prévu de passer officiellement ça dans les programmes scolaires, je comprends mieux maintenant pourquoi on a eu droit à autant de parutions sur ce sujet en si peu de temps x)

    Aimé par 1 personne

    • Ze mystère is résolved. (Sponsorité par le frangliche)
      À vrai dire y a plein de livres sur le code encore plus ludiques pour les gamins, mais ils sont plus destinés à ceux qui ont commencé un peu avec autre chose (Scratch ou Tynker par ex) et veulent se lancer dans des jeux sur Minecraft, Lego, etc… Y a vraiment masse de choses sympas à faire, je pense.

      Je viens de finir Red Rising. Plein de choses à dire. J’ai changé d’avis plusieurs fois dans ma lecture (j’ai mis 100 ans à le lire parce qu’il est gros et que je ne l’embarquais pas dans les transports) mais j’en ressors plutôt conquise. 4 étoiles sur 5, m’dame.

      J'aime

  6. YEAH !!! Bravo, Julia, pour cet inattendu mais génial article !
    Je suis totalement d’accord avec ton propos. D’ailleurs, je m’émerveille régulièrement devant tout ceux qui sont « web designer », « web developper » ou qui tout simplement codent pour le plaisir. L’IUT m’a donné quelques bases mais il faudrait vraiment que j’y consacre un petit peu de temps…
    Ça me paraît tellement important aujourd’hui d’être capable de coder et de l’apprendre aux enfants. Donc je te dis encore bravo pour cet article qui transmet très bien son message ! 😀

    Aimé par 1 personne

    • Oh oui de même, je bave devant de telles capacités. Mais avec les « bases » qu’on m’a enseignées et que je me suis appropriées, la beauté de la chose c’est que, si je souhaitais y consacrer mon temps et mon énergie, je pourrais, avec de l’entraînement, m’upgrader à de tels niveaux. Donc vraiment l’essentiel, (selon mon ressenti très personnel) c’est simplement d’oser entrer dans le monde du code, quitte à n’y apprendre que les bases ! C’est déjà tellement bien. Personnellement, pour l’heure, ça me suffit.

      Pour reprendre le parallèle avec l’anglais : on n’a pas besoin d’être parfaitement bilingue ni de parler l’anglais de la Reine pour savoir faire de la langue l’usage « pratique » / « nécessaire » qui correspond à ce dont on a besoin personnellement (aka naviguer sereinement sur internet, regarder ses films en profitant des voix originales, éventuellement lire des documents plus ou moins longs…).
      On peut choisir de devenir très bon (loisir, besoin, goût du défi, goût pour le langage…) mais l’essentiel c’est d’avoir ce choix, et donc d’avoir les bases.

      Merci BEAUCOUP pour ton commentaire ! 😀 Je suis contente que l’article te plaise tant !

      Aimé par 1 personne

  7. Et moi qui justement me disais que « ah la la il faudrait vraiment que je sois meilleure en informatique, que je me renseigne, que ce sera de toutes façons vital à l’avenir, que mes amis, eux, savent coder et pas moi etc. » Cet article tombe à pic ! Salvateur article qui me permettra (peut-être) (si j’ai le courage) (si je ne décide pas de me lancer dans autre chose entre-temps, par exemple, apprendre le serbo-croate) d’avoir quelques bases pour coder (et de ne plus avoir l’impression d’être née avec le boum d’Internet et d’être déjà à la traîne)!
    Merci beaucoup pour tous vos articles et critiques, vraiment, ce blog illumine mes froides errances sur le net ! xD

    Aimé par 1 personne

    • Comme je te comprends pour le Serbo-croate (et le tricot, et la savate thaïlandaise). Il y a tant de choses nouvelles à découvrir et le code n’en est qu’une parmi d’autres. Sauf que c’est vrai que vu le contexte dans lequel nous vivons il devient une compétence essentielle, progressivement…
      Plein d’amour sur toi, je suis très touchée d’être ton phare des Internets !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s