Le Cycle des Destins, d’Éric Simard (2013-2015)

Voici le maître des chimères*, j’ai nommé Éric Simard, de retour pour un cycle des plus exaltants !

Le Cycle des Destins

cycle des destins image 0 eric simard allez vous faire lire

Chaque tome peut être lu complètement indépendamment – argument central du projet de l’auteur – mais notez que la découverte du cycle est agréable dans l’ordre de parution (cf. ci-dessous).

Dans quoi s’embarque-t-on ?

2133. La Terre est touchée par une météorite. Sa chute fait fondre toute la calotte glaciaire de l’Antarctique, le niveau des océans monte brusquement, et de nombreux territoires, comme des millions d’humains, sont noyés. Parmi ceux qui demeurent, certains sont dotés d’intrigantes mutations génétiques, et survivent dans un Paris méconnaissable, au charme pittoresque. On trouve même des ptérodactyles qui nichent sur ce qui reste de la Tour Montparnasse, à présent connu sous le nom de « Mont Carnasse » ; La Tour Eiffel, pardon la « Tour des elfes », est habitée par des individus non pas aux oreilles pointues, mais aux doigts palmés… Et dans ce monde post-apocalyptique où les institutions se sont écroulées, des communautés farouches se disputent les vestiges de la ville. Lire la suite

2016, bilan des 6 mois (Tag 6 mois)

Voici 14 questions pour faire un retour sur vos lectures de 2016 ! s’exclame l’équipe promotionnelle de Pocket Jeunesse (l’une des plus actives sur les réseaux sociaux). J’aime bien cette idée, j’ai toutes les peines du monde à trouver le temps de boucler la rédaction de mes articles thématiques, j’aime les listes et j’aime bien ce jeu : jouons-y.

happy sangoku goku allez vous faire lire

Alors, à mi-chemin de 2016, qu’est-ce que ça donne, cette année de lecture ?

Note : je me suis donné 120 livres à lire comme défi en 2016 (peu importe le format), et j’en suis environ à 80. Ceux dont je vous parle sont donc une sélection 😉

1) Avez-vous eu un coup de cœur ?

J’ai eu un énorme coup de cœur pour Songe à la douceur, qui ne paraît que le 24 août prochain.

Songe a la douceur clementine beauvais sarbacane allez vous faire lire

À ce stade là, d’ailleurs, ce n’est plus un coup de cœur. Il est désormais de ces rares romans (5 ? 6 ?) et encore plus rares romans d’amour (…le seul ?) à m’avoir bousculée si intimement, à m’avoir fait pousser tant de cris et soupirs d’émotion, à s’être si parfaitement entendu avec l’embrouillamini indémêlable de ma personnalité faite d’humour, de romantisme et de cynisme ; à s’être, au final, si bien joué de moi sans s’amuser à se jouer de moi… qu’il m’est devenu un livre cher.

Lire la suite

Si vous avez aimé… les Tim Burton

Le principe des listes Si vous avez aimé… c’est que je vous propose des livres dans le même genre. « Mais, minute, lépidoptère ! Tim Burton est un réalisateur, il fait des films. Tu vas nous recommander des films ? »

Non. Je vais vous recommander des livres. Tout plein de livres à la Tim Burton.

Je suis tombée il y a peu sur un artiste nommé John Kenn Mortensen (découverte du festival Étonnants Voyageurs (où j’ai acheté beaucoup trop de livres)). Il fait des trucs comme ça :

john kenn mortensen monstres poussette

john kenn mortensen monstre lit

De gros monstres poilus un peu inquiétants mais presque sympathiques. Il accouche aussi de créatures bien plus effrayantes :

 

Le principe, c’est qu’il dessine sur des post-its (aussi, les nombreux détails que vous voyez sur ces dessins sont faits, au max, sur du 15 x 7.5 cm). Ses livres s’appellent  Monstres pense-bête et certains d’entre eux me rappellent beaucoup l’univers, certes, de Tim Burton, mais aussi de Hayao Miyazaki.

no face miyazaki sea

Le Sans-Visage de Miyazaki

john kenn mortensen monstres tiroir

Le tiroir à monstres de Mortensen

Le Sans-Visage monstrueux de Miyazaki

Le Sans-Visage monstrueux de Miyazaki

Le monstre-araignée de Mortensen

Le monstre-araignée de Mortensen

Tout en me délectant de ses dessins, je me suis dit qu’il fallait absolument que les fans de Tim Burton du monde entier, et plus généralement tous les amateurs de petites monstruosités gothiques aux yeux exorbités, découvrent son univers. Or, ça fait également quelques temps que j’ai envie de partager mon amour pour Edward Gorey, un grand monsieur américain peu connu sous nos latitudes qui fait des choses dans le même esprit, c’est donc l’occasion d’une petite liste de recommandations thématiques.

Théma gothico-absurde, here we go.

Lire la suite

Comment j’ai écrit un roman sans m’en rendre compte, d’Annet Huizing (2014)

Voici l’histoire d’une ado qui, à travers l’écriture, part à la recherche de son identité. Plus qu’une histoire de vie, c’est une douce poésie que je tiens entre les mains.

comment j'ai écrit un roman s'en m'en rendre compteKatinka a treize ans. Elle aime l’athlétisme et vit avec son père et son petit frère à Hilversum, aux Pays-Bas. Ah, et Katinka rêve de devenir écrivain, comme sa voisine, Lidwine. Pour s’habituer à écrire, cette dernière lui conseille de commencer par raconter sa vie, comme dans un journal intime. Et ça tombe plutôt bien, car Katinka a besoin de se confier à quelqu’un depuis que la belle Dirkje est entrée dans sa vie de famille. Ce chamboulement va la mener à une flopée de questionnements et de doutes. Treize ans, c’est pas facile quand on n’a plus de maman. Lire la suite