Marina, Carlos Ruiz Zafón (1999)

marina carlos ruiz zafon pocketJ’ai un livre dans ma bibliothèque depuis des années, qui m’a été offert il y a longtemps. J’avais été ravie par la découverte ; je viens donc partager avec vous ce bonheur de lecture…

Barcelone, 1979. Oscár est interne dans un pensionnat dont il ne cesse de s’échapper pour parcourir les rues de la ville. Au cours d’une de ses petites escapades, il rencontre Marina, une jeune fille fascinante qui l’entraîne à la poursuite d’une femme énigmatique se rendant régulièrement dans un cimetière abandonné. Ils entrent alors dans un monde de secrets oubliés, d’ombres du passé, et deviennent acteurs d’une cruelle tragédie : celle de la vie.

Pour moi, c’est un roman d’initiation, une entrée brutale dans la vie adulte, à la limite du fantastique (ou est-ce que tout cela arrive-t-il vraiment ?). Pour ceux qui ont la chance de lire l’espagnol, n’hésitez pas à le découvrir en VO : la plume poétique et cruelle de Zafón vaut le challenge !*

Je conseille de lire certains passages de nuit, assis par terre à côté d’une lampe qui n’éclaire pas bien : ambiance garantie pour rentrer dans cet univers où les ombres s’emparent de vous sans bruit.

harry potter lumos gif

Je recommande également les autres Zafón « jeunesse ». Tous dans le même style, ils décrivent des adolescents en route vers l’âge adulte, avec une intrigue se déroulant souvent à Barcelone (mais pas que). Chaque roman a son âme et des intrigues différentes, mais on retrouve souvent les mêmes thèmes (les secrets, l’amour des livres, les marionnettes mécaniques, la magie, la mort, la nostalgie). Ceux-là mêmes qui font le charme de Marina.

J’espère que vous aurez autant de frissons de plaisir que moi entre ces pages,

Bonne lecture,

Bloup

Bloup tortue chroniqueur Allez Vous Faire Lire

 

 

 

Marina, de Carlos Ruiz Zafón, chez Robert Laffont et Pocket Jeunesse, 2011, 303 pages


* Mais ses livres sont très bien traduits aussi par François Maspero, si l’on en juge par la traduction de L’ombre du vent. (Si je peux me permette un Amen : François Maspero est absolument génial, et les V.F. de Zafón sont effectivement superbes. —Lupiot)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s