Le Paris des Merveilles 1. Les Enchantements d’Ambremer, de Pierre Pevel (2004)

Je cherchais un livre cool à lire dans le métro et cette couverture émeraude a tout de suite attiré mon regard…

Demandez à n’importe quel touriste de vous nommer la figure la plus symbolique Paris, il vous répondra à coup sûr : « la Tour Eiffel ». Tout le monde la connaît, cette grande dame de fer. Oui, mais… et si elle n’était pas en fer, justement ? Et si elle était en bois blanc de l’OutreMonde ?

le paris des merveillesVoilà un décor bien singulier : celui du Paris des Merveilles. Rendez-vous en juillet 1909, dans un Paris un peu transformé. C’est que, voyez-vous, depuis environ un siècle, les créatures de l’OutreMonde (fées, gnomes, dragons, mages de renoms, etc) vivent dans notre monde en harmonie. La vie n’en n’est pas pour autant changée : nous nous sommes très bien habitués aux sirènes dans la Seine, aux chats-ailés ou aux arbres savants. Quand nous avons des problèmes, nous allons tout naturellement nous diriger vers des mages, comme Louis Denizart Hippolyte Griffont. Celui-ci va, à son grand damn, se retrouver mêlé à une affaire d’objets ensorcelés. Et comme rien n’est jamais aussi simple, de puissantes forces menacent les deux mondes et leur équilibre, et il est bientôt question de vols et de meurtres. Le mage n’a pas le choix, il doit faire équipe avec la mystérieuse et envoûtante Isabel de Saint-Gil qui semble en savoir plus qu’elle ne veut le laisser croire.

Extrait :

Népomucène Lherbier était un cas. Non pas parce qu’il était un gnome, mais parce qu’il était docteur en médecine. Plus exactement, il était un cas parce qu’il était un gnome et docteur en médecine. Sans être des imbéciles, les gnomes n’avaient guère de goût ni de talent pour les études. Ils faisaient d’habiles artisans, des mécaniciens hors pairs, des plombiers d’exception, des bricoleurs de génie. Les livres en revanche – dès l’instant qu’ils n’étaient pas des manuels techniques ou des traités d’ingénierie – leurs tombaient des mains. Les gnomes savants n’existaient pas. À une exception près.

– Comment allez-vous, Lherbier ?

– Très bien, je vous remercie.

– Et moi, comment vais-je ?

Le gnome sourit.

– Il me semble que vous vous portez à merveille.

– Excellent diagnostic. Vous êtes doué.

Une vraie bouffée d’air frais. Drôle, décalé, riche en vocabulaire… Rien que du côté de la langue, c’est délicieux ! Un petit mélange fantastico-historico-policius qu’on a du mal à lâcher une fois commencé.

gif mary poppinsNous plongeons dans un Paris tout à fait original et pourtant familier. L’histoire a beau se passer il y a 100 ans, on y est. Les personnages secondaires sont terriblement attachants et les personnages principaux délicieusement imparfaits derrière leurs belles qualités.

L’intrigue est très bien tenue : ça bouge tout le temps ; on se laisse attraper par les retournements de situation ; les morts surviennent sans gore excessif ni pathos ; les sentiments ne dégoulinent pas des pages façon guimauve…

Je trouve une faiblesse néanmoins : on a envie d’en savoir plus sur Griffont, Isabel et leurs acolytes. Les personnages pourraient gagner en profondeur, ce qui laisse une certaine frustration*.

…Vous l’aurez compris, j’ai beaucoup aimé cette lecture, alors il y a forcément une majorité de points positifs.

Bref, un roman très intelligemment fait !**

Bonne lecture,

Bloup

Bloup chroniqueur Allez Vous Faire Lire

Le Paris des Merveilles, de Pierre Pevel, (Le Pré aux Clercs, 2004), réédité chez Bragelonne, 2015, 384 pages


* Comme lorsqu’on devient subitement très ami avec quelqu’un, mais qu’en réalité, on réalise qu’on ne sait pas grand-chose de lui…

** Et en plus, c’est le premier d’une trilogie déjà sortie en 2004 et rééditée cette année chez Bragelonne : pas la peine d’attendre 107 ans pour lire la suite de vos aventures !


Bloup est nouvelle sur Allez Vous Faire Lire ; c’est sa première chronique. Superbe début, à mon avis, puisque grâce à elle, j’ai mortellement envie de plonger tête la première dans cette série ! Entre du steampunk, un bon penny dreadful et l’Imaginarium du Docteur Parnassius, c’est très très attirant, tout ça…

Lupiot

Lupiot Allez Vous Faire Lire

Advertisements

2 réflexions sur “Le Paris des Merveilles 1. Les Enchantements d’Ambremer, de Pierre Pevel (2004)

  1. Voilà un livre qui va s’ajouter à la liste d’acquisition de la bibliothèque même si toutes ces séries ado prennent beaucoup trop de place dans nos rayons… Pourvu qu’il n’y ai pas trop de tomes…

    Aimé par 1 personne

    • Le « cycle d’Ambremer » (tel que nommé lors de son édition en 2004) ou « Le Paris des Merveilles » (2015) ne compte que 3 tomes ! Il devrait donc réussir à se trouver son petit coin… Mais j’avoue que, rien qu’à l’échelle de chez moi, l’achat d’étagères pour nos livres commence à entrer en concurrence avec notre espace vital… So many books, so little space !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s