Le Premier, de Nadia Coste (2015)

Ce qui m’a d’abord intriguée, c’est la couverture. Difficile de l’ignorer, à côté des couvertures girly et autres images de synthèse qu’on trouve si facilement sur les tables littérature ado.

Une couverture bizarre, sanglante.

Le résumé m’a bien plu aussi ensuite, mais je dois confesser que j’ai un faible pour les frères ennemis.

Donc, de quoi ça cause ?

le premier nadia coste scrinéoC’est la fin de la préhistoire. Le jeune Vaïn est désespérément envieux de son frère aîné à qui tout réussit. Il est plus beau, plus fort. C’est un excellent chasseur et il s’apprête à chercher un auroch. S’il réussit à ramener une bête, il pourra épouser la fille de ses rêves. Vaïn, malade de jalousie, décide de le suivre pour le faire échouer. Bientôt c’est l’accident, Lire la suite

Coraline, de Neil Gaiman (2002)

Ceux qui ont ouvert Coraline en s’attendant à une gentillette lecture du soir en sont sans doute revenu : voici un compte aussi décalé et terrifiant qu’Alice au pays des merveilles.*

Capture d’écran 2015-06-15 à 18.01.20Coraline vient d’emménager dans une étrange et vieille maison située dans un coin de l’Angleterre perpétuellement plongé dans le brouillard. Lire la suite

Mimsy Pocket et les enfants sans nom, de Jean-Philippe Arrou-Vignod (2015)

Reçu en cadeau*, Mimsy Pocket est un roman « compagnon » (comme disent les anglophones) à Magnus Million, dont la lecture n’est pas nécessaire pour accompagner Mimsy dans son voyage.

mimsy pocket et les enfants sans nom jean-philippe arrou-vignodChapardeuse insaisissable, la petite Mimsy est une adolescente osseuse au regard frondeur qui ne s’en laisse pas compter. Quand ses camarades (comme elle orphelins des rues), disparaissent sous ses yeux, enlevés par les « hommes-loups » à la solde de la Dame en noir, elle se lance à leur poursuite dans une opération de sauvetage improvisée. Lire la suite

Deux albums pour affronter ses démons

Aujourd’hui dans mon livre de recettes pour le bonheur, deux façons d’apprendre à vivre avec ses démons :

  1. Tine, ou les idées noires au placard, de Cécile Gambini
  2. Le chant des génies, de Nacer Khémir et Emre Orhun Lire la suite

Un ours dans la bergerie, de Quitterie Simon (2015)

Qu’il est joli ce livre ! Tout en délicatesse et en couleurs chatoyantes, à l’image de sa couverture.

un ours dans la bergerie quitteriez simonÉlias vit dans un village des Pyrénées, tout en montagne, en neige et en moutons. Et ça grogne, dans ce village, oh oui, ça grogne. Ça grogne contre l’Europe, ça grogne contre le gouvernement, contre les écolos, les gens, et surtout oui, surtout, ça grogne contre L’OURS. Lire la suite

Mingus, de Keto von Waberer (2012)

Voilà un roman de SF dystopico-amoureuse pour le moins étonnant.

Mingus keto von waberer le rouergueMingus est une expérimentation biologique, un homme-lion. À la mort de son père spirituel, il s’enfuit du labo, emportant avec lui celui qu’il appelle « Petit frère », l’objet de toute son affection immesurée. Mais Mingus est beau, d’une beauté irréelle, fascinante et effrayante, dont on ne peut se détourner, et dès qu’il est découvert, chacun voudra s’en emparer pour faire de lui, qui sa mascotte, qui son porte-parole, qui son sujet d’étude, qui un martyr. Lire la suite

Le portrait chinois livresque

Je suis l’exemple de mon amie Anahita et réponds à ce petit tag adorable :

Mon portrait chinois livresque

Pour lequel je m’astreindrai une contrainte : un théma Jeunesse !

  • Si j’étais un livre, je serais :

La Passe-Miroir, de Christelle Dabos (Gallimard Jeunesse, 2013)

la passe-miroir les fiancés de l'hiver christelle dabos

Ce livre n’est pas simplement une superbe expérience de lecture ; en l’occurrence, c’est aussi un imaginaire dans lequel je retrouve mes lubies personnelles. Lire la suite

Le Sauvage, de David Almond (2009)

Entrez dans la parenthèse camaïeu de ce roman graphique halluciné.

le sauvage david almond dave mckeanIl s’appelle Blue, et il a des bleus à l’âme. Son père est mort il y a peu, et il se sent entièrement, entièrement bleu. Sa mère lui conseille d’écrire dans un carnet pour faire sortir tout ça, mais Blue, étaler ses sentiments sur papier, il trouve ça un peu débile, et n’y parvient pas, alors, à la place, il imagine un personnage… Ce serait un garçon sauvage, brutal, à la frontière de l’humanité, qui vivrait dans les bois et dévorerait ses ennemis. Lire la suite

Prends ta pelle et ton seau et va jouer dans les sables mouvants, d’Hervé Giraud (2015)

Je découvre Hervé Giraud avec ce titre et suis totalement séduite par son style. Fureur des mots, fantaisie de l’esprit, humour dégoupillé : tout est réuni pour que le texte vous explose sous la langue.

prends ta pelle et ton seau et va jouer dans les sables mouvantsAnton Tchekov n’a de commun avec le grand écrivain que son patronyme : lui, il arpente la jungle urbaine en loosdé, bardé d’un bagage familial avoisinant le zéro absolu. Lire la suite