Des livres pour les incompatibles scolaires

Les bêtas, les incompatibles scolaires, les échecs au fond de la classe près du radiateur, ceux qu’on promet à une vie d’éboueurs —ce qui n’est franchement pas sympa pour les éboueurs, c’est un noble métier, et en matière d’utilité à la société, est-ce plus ou moins valable que Dissertateur ? Discutez, monsieur le professeur, vous avez 4h— ceux-là donc qu’on a relégué au rang de bons à rien patentés, ont de quoi se sentir poussés hors du sentier, un peu seul, un peu désespérés.

Non.

De un, l’école n’est qu’un tremplin imparfait sur lequel tout le monde ne rebondit pas bien. De deux, les cancres, ça n’existe pas : si on n’est pas bon par ici, on est forcément bon par là. De trois… la cancritude n’empêchera pas le bonheur ! (Quoi de mieux inspiré en ce jour de rentrée ?) Et puis, venez par là :

(Recommandations partant des lectures pour les plus petits aux plus grands !)

  • 35 kilos d’espoir, d’Anna Gavalda (Bayard Jeunesse 2002)35 kilos d'espoir anna gavalda

Pour ceux qui n’aiment pas l’école et que l’école n’aime pas.

Grégoire a treize ans, est en sixième, et a déjà repiqué deux fois. Grégoire dit qu’il n’a été heureux que jusqu’à l’âge de trois ans —jusqu’à l’entrée en maternelle en fait. Ca ne fait pas long, et ça ne fait pas lourd —un peu comme Grégoire : c’est une crevette. Une crevette qui aime bricoler, et qui ne se sent lui-même que lorsqu’il accompagne son grand-père Léon dans son atelier pour bidouiller des petites constructions en silence. L’école n’est pas faite pour lui, il l’a accepté. Mais lorsqu’il est finalement renvoyé et que son grand-père refuse sa compagnie, Grégoire se demande s’il pourrait trouver à s’adapter au système, ou trouver un coin du système qui l’accepte, lui…

Pour les cancres démunis face au système, qui se réfugient dans leur monde.

Un garçon de quinze ans qui ne sait ni lire, ni écrire ! Standish n’a rien dans la tête. Ou plutôt si, il a une planète dans la tête. Juniper, celle qu’il a créée avec Hector, avant que son meilleur ami et toute sa famille ne disparaissent. Où ont-ils été emportés ? Standish a un petit air à côté de la plaque qui fait tout son charme et le rend inoffensif. Et pourtant, si c’est lui qui osait passer le premier derrière le mur interdit ?

La dystopie portée par un bêta, vous aviez déjà vu ça ?

  • Chérub, tome 1 : 100 jours en enfer, de Robert Muchamore (2004, Casterman 2007) **chérub 100 jours en enfer robert muchamore

Pour les cancres qui se croient indécrottables, les clowns et les violents, ceux qui ont le don de se mettre systématiquement dans les pires situations.

James est un cancre, mais du genre sale cancre. Il est loin d’être bête, mais c’est un petit caïd, il a le don de titiller son interlocuteur, il a un charisme de racketteur, un look de kéké. (Et pourtant, il est génial et on l’aime.) Il n’a que douze ans lorsque sa vie fait le grand plongeon à la mort de sa mère, et la délinquance est sa voie toute trouvée. Coup de chance pour lui, il a été remarqué par Chérub, une organisation gouvernementale qui va lui sauver les fesses… et les lui remettre aussitôt en danger, mais ça, c’est fun !

Série d’espionnage moderne hallucinante, Chérub est porté par l’incorrigible James, qui s’il s’améliore à plein de niveaux, ne change pas son caractère d’un iota.

  • Chagrin d’école, de Daniel Pennac (Gallimard 2007)chagrin d'école daniel pennac

Pour les cancres gais, ivres de vie, que les profs ne comprennent pas mais qui finiront par gagner au jeu du savoir joyeux

Daniel Pennac, auteur de livres pour enfants*** (et pour grands****), a aussi été professeur de Français. Mais surtout, avant, il a été de ces élèves désespérants et désespérés dont on ne semblait pouvoir rien tirer. Avec sa verve pleine de couleur et de cœur, dans ce roman autobiographique qui flirte avec les frontières de l’essai*****, il donne espoir aux enfants, aux parents, aux professeurs, et à tous les passionnés de la langue française. Ça marche mieux quand on est heureux.

Bonne lecture,

Lupiot

Lupiot Allez Vous Faire Lire

 

 

 

 


* Maggot Moon, en V.O., La lune aux asticots, en traduction littérale.
** The Recruit, en V.O., La recrue, en traduction littérale.
*** L’œil du loup et la série des Kamo, par exemple, qui sont tous très bons.
**** Vous n’avez pas lu les Malaussène ? C’est très drôle. Lisez les Malaussène.
***** Chagrin d’école est une suite et une sorte de réponse à Comme un roman, essai de Pennac paru 16 ans plus tôt.

Publicités

3 réflexions sur “Des livres pour les incompatibles scolaires

  1. *griffonne sa petite liste avant d’aller voir sa libraire*
    Ma collègue fait lire 35 kg d’espoir à ses 3e et « Une planète dans ma tête » me tente pas mal !
    J’ai mis mes 4e en activité pour se choisir une lecture plaisir et tout le monde semble avoir trouver chaussure à son pied… avant d’attaquer l’histoire du plus grand looser de l’histoire : Cyrano.
    Et voilà, maintenant je me mets à raconter ma vie… tsss…

    J'aime

  2. CYRANO *W*
    L’un de mes premiers et plus grands coups de coeurs littéraires. La plupart de mes camarades n’ont pas été séduits, comme c’est de toute façon souvent le cas dans le cadre d’une « contrainte scolaire » (esprit de contradiction, quand tu nous tiens ! C’est pas moi qui irai taper là-dedans ^^) mais au fil de ma scolarité j’ai quand même rencontré 3 personnes différentes qui avaient eu un COUP DE COEUR MASSIF pour ce texte. Cette pièce reste géniale, moderne, drôle, badass, et toujours plus merveilleuse chaque fois que je la relis.

    Raconte ta vie autant que tu veux 😛

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s