Tant que nous sommes vivants, d’Anne-Laure Bondoux (2014)

J’ai été séduite par la couverture, puis par le doux mystère entretenu par la 4e*. Je dois reconnaître que dernièrement, je suis en pâmoison devant toutes les maquettes de chez Gallimard Jeunesse : de vraies pépites**.

tant que nous sommes vivantsCela commence par un coup de foudre, subtil et beau, sans emphase et sans tremblements. Bo et Hama se rencontrent, et ils s’aiment. Lire la suite