Si vous avez aimé… Eléanor & Park, de Rainbow Rowell (2013)

Eléanor & park couvertureEléanor & Park reçoit des louanges de tous les côtés. C’est un bon roman, c’est vrai, il est à la fois touchant et honnête, et plein de beaux passages. Il n’est pas aussi spirituel, sans doute, que peuvent l’être les John Green, où les rencontres sont prétexte à des quêtes identitaires, où la plume est douce et brutale comme l’univers. Eléanor & Park est plus inscrit dans la popculture et le béton, dans le quotidien concret dans lequel les héros adolescents se débattent, et c’est la rencontre de l’autre, à la fois rejeté et attendu, qui viendra nous élever le cœur.

Ainsi, si vous avez aimé Eléanor & Park …allez donc lire : Lire la suite

Publicités

Le magasin des suicides, de Jean Teulé (2007)

Clients de l’humour noir, viendez voir le joli conte improbable !

le magasin des suicides jean feuléLa famille Tuvache tient un commerce inhabituel, celui de la mort.  Lire la suite

La trilogie d’Arkandias, d’Eric Boisset (1997-1999)

Il y a quelques semaines, j’ai eu la surprise, commele grimoire d'arkandias film
beaucoup d’anciens petits lecteurs, de découvrir dans les couloirs du métro et sur les arrêts de bus une affiche* de film au nom familier. Arkandias !

Pour ceux qui ne connaîtraient pas cette trilogie, petits ou grands, je vous invite à entrer dans le monde du petit Théophile, enfant bon élève à l’imaginaire fourmillant, qui un jour qu’il fouinait dans la bibliothèque, est tombé sur un grimoire intitulé Leçons pratiques de magie rouge. Lire la suite

Le Livre de Perle, de Timothée de Fombelle (2014)

Une vraie beauté. Et ce livre n’est pas qu’un joli minois*, il pourrait largement faire de la pub pour Danone, tant il est beau à l’intérieur.

le livre de perle timothée de fombelleComme le Hobbit, c’est l’histoire d’un aller et retour. Mais contrairement au Hobbit avec qui nous partons loin, pour vivre ses aventures avec nos petits coeurs palpitants, dans Le Livre de Perle, le va-et-vient est constant entre le monde réel et la féérie, et dans un vertige tourbillonnant, nous décelons d’indice en indice le chemin magique parcouru par notre héros Iliån, que nous accompagnons parfois de près, parfois de loin, comme Bastien suivant Atreyu dans l’Histoire sans Fin. Lire la suite

Le royaume des cercueils suspendus, de Florence Aubry (2014)

Ce livre est comme une anecdote venue de loin, dont on ne pourrait comprendre les subtilités sans raconter l’histoire de ce pays étonnant, l’histoire de ses gens et ses magies, autour, avant, et pendant. Alors en quelques mots…

le royaume des cercueils suspendus florence aubry rouergueLe royaume des cercueils suspendus*, c’est l’histoire d’une trahison. Lire la suite

Angelot du Lac, d’Yvan Pommaux (1998)

Après World War Z (et pour le jour de Noël), j’avais envie d’une jolie chose. C’est la vision sur les tables des libraires, des nouvelles oeuvres d’Yvan Pommaux* qui m’a remis en mémoire ce diamant brut. Je m’y suis replongée.

angelot du lac yvan pommeaux« Angelot du Lac » , c’est le nom donné au bébé trouvé au bord du lac par Ythier, Coline et leur bande de gamins livrés à eux-même. Dans cet univers médiéval dessiné à traits simples et délicats, cette bande de gentils diables, saltimbanques—danseurs—vas-nus-pieds—brigands, survit au jour le jour dans un esprit bon enfant, prenant soin du petit dernier. Jusqu’au jour où un évènement sépare Angelot de ses parents d’adoption. Lire la suite

World War Z, de Max Brooks (2006)

C’est un livre un peu spécial, autour duquel je tournais depuis un moment. Le théma zombie (qui ne semble pas près de s’essouffler) donne étonnamment de très bons et très originaux écrits*, et World War Z en fait partie.

world war zCeci n’est pas un roman. Comme l’indique son sous-titre, World War Z : une histoire orale de la Guerre des zombies, on est davantage face à un recueil de témoignages. Lire la suite

Ce que j’étais, de Meg Rosoff (2007)

La première fois, Meg Rosoff m’avait clouée sur place. Cela s’appelait Maintenant, c’est ma vie*. C’est donc avec l’anticipation ravie et craintive d’une lectrice d’avance séduite que j’ouvris Ce que j’étais**.

ce que j'étais meg rosoffC’est l’histoire d’une rencontre hasardeuse et baroque, entre un adolescent désigné volontaire pour vivre dans un pensionnat de garçons glacial dans les années 60, et… Finn, un jeune pêcheur qui vit seul dans une cabane léchée par les flots, non loin du pensionnat. Lire la suite

Le labyrinthe, de James Dashner (2009)

Le labyrinthe James DashnerDans un autre article, j’évoquais les différents Hunger Games de la littérature, et dans un autre, je critiquais ladite trilogie de Suzanne Collins. Sur une thématique avoisinante : la série L’épreuve, de James Dashner (2009-2011), dont Le labyrinthe* est le premier tome.

Beaucoup de le fans de Hunger Games se sont jetés dessus. Le principe n’est pas tout à  fait le même puisque les candidats ne sont pas stricto sensu censés se tuer, et que le raisonnement derrière le « jeu » tient d’avantage d’un survivalisme post-apocalyptique bizarre que d’une logique gouvernementale de divertissement et/ou de terreur. Lire la suite

Barnabé ou la vie en l’air, de John Boyne (2012)

Encore un livre qui m’aura séduite par ses beaux atours. Que ce soit dans ses couleurs douces, son trait délicat, mais surtout dans la poésie qui se dégage de ce petit garçon s’envolant entre deux immeubles sous le regard perplexe d’un chien qui le fixe d’en-bas, l’illustration de couverture de Barnabé ou la vie en l’air* avait quelque chose de magique.

barnabé ou la vie en l'air john boyneAlistair et Eléonore Chevreau affirment avec la plus grande fierté qu’ils sont parfaitement normaux, merci pour eux**. Lire la suite